Chronique littéraire de Louis Cornellier

Ma liste de lecture chrétienne

Louis Cornellier présente sa liste de douze des meilleurs livres récents (2000-2020) traitant de religion.
Louis Cornellier présente sa liste de douze des meilleurs livres récents (2000-2020) traitant de religion.   (Pixabay)
Louis Cornellier | Chroniqueur
Chroniqueur
2020-12-09 16:31 || Québec Québec

La liste de lecture proposée par François Legault, à l’invitation de l’Association des libraires du Québec, n’a pas fait l’unanimité. Certains esprits obtus ont même réclamé son retrait, en alléguant qu’un des livres choisis par le premier ministre — L’empire du politiquement correct (Cerf, 2019), de Mathieu Bock-Côté — ne passait pas le test de la respectabilité. Heureusement, la levée de boucliers qui a accueilli cet appel à la censure a montré que les Québécois tenaient encore à la liberté d’expression et refusaient les diktats d’un clan.

À quelque chose malheur est bon, dit le proverbe. Dans ce cas, on peut se dire que « l’affaire de la liste », dont on se serait bien passé, a rendu populaire l’exercice amusant de la liste de lecture, qui, malgré ses limites, peut permettre de stimulants échanges.

Je profite donc de la vogue actuelle du genre pour vous offrir, en cette fin d’année difficile, une liste de lecture particulière, à l’intention des lecteurs et des lectrices de Présence. Elle ne contient pas mes dix livres préférés, toutes époques et tous genres confondus, mais plutôt ce que je considère comme douze — un chiffre symbolique pour les chrétiens — des meilleurs livres récents (2000-2020) traitant de religion. Incomplète et subjective, cette liste doit être reçue pour ce qu’elle est : des suggestions amicales de la part d’un avide lecteur de livres religieux. Les titres apparaissent en ordre chronologique.

1. L’évangile selon Pilate, Éric-Emmanuel Schmitt, Le livre de poche, 2002, 288 pages (2000, pour l’édition originale)

Un roman d’une grande subtilité dans lequel un Jésus en proie au doute fait le pari d’être le Messie attendu et dans lequel un Pilate rationaliste finit par se laisser ébranler par le mystère pascal. Très fort. Mon texte.

2. Les dogmes et le respect de l’intelligence. Plaidoyer inspiré par Simone Weil, André Naud, Fides, 2002, 150 pages

Le théologien québécois (1925-2002) plaide avec brio et sensibilité pour la reconnaissance de la pertinence des dogmes de l’Église catholique, mais aussi, surtout, pour le droit de les questionner en toute liberté. Il rend, ce faisant, un hommage senti à la philosophe juive Simone Weil. Mon texte.

3. Dieu malgré tout, Jacques Duquesne, Stock/Plon, 2005, 216 pages

Tous les essais de Duquesne sur le catholicisme sont formidables. Dans celui-ci, le journaliste français se livre à une théodicée, c’est-à-dire à une tentative d’expliquer la bonté de Dieu malgré la présence du mal dans le monde. Par amour, écrit-il, Dieu devait créer l’humain libre, donc dans un monde inachevé. Le mal relève des « accidents d’une création inachevée ». Brillant et accessible. Mon texte.

4. Vérité et pertinence. Un regard sur la théologie catholique au Québec depuis la Révolution tranquille, Gregory Baum, Fides, 2014, 336 pages

En rendant hommage, principalement, aux travaux de Fernand Dumont et de Jacques Grand’Maison, le regretté théologien (1923-2017) présente sa conception de la foi en Jésus qui « ne nous incite pas au repos, mais à une sainte fébrilité ». Croire au Christ, aujourd’hui, c’est lutter pour la justice sociale, pour l’égalité des hommes et des femmes et pour la préservation de l’environnement. Mon texte.

5. Tout en même temps agnostique et croyant, Maurice Lagueux, Liber, 2017, 288 pages

On ne peut pas savoir si Dieu existe ou non. Il faut donc parier sur l’athéisme ou sur la foi. Dans cet essai présentant une argumentation raffinée et pénétrante, le philosophe québécois entend montrer qu’il est possible de parier sur la foi sans renoncer à la raison. Un très solide plaidoyer. Mon texte.

6. Politique et société, Pape François. Rencontres avec Dominique Wolton, Le livre de poche, 2018, 384 pages (2017 pour l’édition originale)

Dans ces entretiens au ton chaleureux, le pape François s’exprime sans filtre sur une foule de grandes questions (la justice sociale, le mal, l’argent, l’humour, la théologie de la libération, etc.) et confie être allergique à l’injustice et à l’égoïsme, deux attitudes auxquelles il reconnaît succomber parfois. Peut-être le meilleur livre de ce pape étonnant et bienvenu. Mon texte.

7. Comment peut-on être catholique ?, Denis Moreau, Seuil, 2018, 370 pages

Spécialiste de Descartes, le philosophe français n’entend renoncer ni à la raison ni à la foi catholique. Dans cet apologétique souriant, il expose une « conception du catholicisme comme doctrine sans doute pas intégralement rationnelle (aucune ne l’est), mais de part en part raisonnable ». Un vrai philosophe vraiment catholique, ça se peut et c’est très agréable à lire. Mon texte.

8. Sodoma, Frédéric Martel, Robert Laffont, 2019, 640 pages

Voilà, dans cette liste, le livre qui fait mal. Dans une imposante enquête, le journaliste et sociologue français met au jour la présence massive de l’homosexualité au Vatican et, surtout, le problème est là, la culture de l’hypocrisie qui règne en ce lieu où l’homophobie prend racine dans une homosexualité vécue dans la honte. Douloureux, oui, mais révélateur. Mon texte.

9. Vie et destin de Jésus de Nazareth, Daniel Marguerat, Seuil, 2019, 416 pages

Minutieuse et subtile enquête sur le Jésus de l’histoire, cet essai de l’historien et théologien suisse protestant met à jour les connaissances savantes sur le sujet. La sensibilité de Jésus aux exclus aurait-elle un lien avec son propre statut d’enfant bâtard ? Marguerat, avec rigueur et sans provocation, fait le point. Mon texte.

10. Le discours moral de Jésus, Paul-Eugène Chabot, Médiaspaul, 2019, 232 pages

L’Église, c’est un de ses rôles, a bien des choses à dire concernant la morale. Mais Jésus, lui, que disait-il à ce sujet ? En retournant à la source, au message originel des Évangiles, le théologien québécois veut aller à l’essentiel afin de comprendre ce que Jésus attend des chrétiens. Il y trouve une morale du souci de l’autre, de la justice sociale et de la miséricorde. C’est simple et beau. Mon texte.

11. La foi joyeuse, Marie-Thérèse Nadeau, Médiapaul, 2019, 270 pages

Cette théologienne québécoise (1944-2018) a mené, pendant toute sa vie, une réflexion soutenue, profonde et lumineuse sur les grandes questions de l’existence comme l’amour, l’espérance, la foi, la fidélité, la souffrance et la mort. Ce recueil contient « les plus belles pages » de ses essais explorant, avec rigueur, une foi joyeuse. Mes textes (1) (2).

12. Jésus, l’homme qui préférait les femmes, J’ai lu, 2020, 192 pages (2018 pour l’édition originale)

Dans ce splendide essai, la journaliste française Christine Pedotti, à partir d’une relecture féministe des Évangiles, dépeint un Jésus libérateur pour les femmes. Mon texte.

Que le temps de Noël vous soit doux et rempli d’espérance.

***

 

 

du même auteur

« Sans prétention, le prêtre Alain Roy se livre avec plaisir, enthousiasme et originalité à des exercices d’interprétations évangéliques », écrit Louis Cornellier.
2021-10-07 14:01 || Québec Québec

Interpréter Jésus

« La littérature, et plus particulièrement l’essai, peut servir d’antidote à la superficialité, à l’agressivité et à la bête arrogance des médias de l’immédiateté », écrit Louis Cornellier.
2021-09-16 15:09 || Monde Monde

Nuances de vérité

« Dans l’épreuve, la musique, la littérature et la foi, qui souvent se rejoignent, peuvent nous venir en aide », écrit Louis Cornellier.
2021-09-03 16:24 || Québec Québec

Le feu qui console

articles récents

« Sans prétention, le prêtre Alain Roy se livre avec plaisir, enthousiasme et originalité à des exercices d’interprétations évangéliques », écrit Louis Cornellier.
2021-10-07 14:01 || Québec Québec

Interpréter Jésus

« La littérature, et plus particulièrement l’essai, peut servir d’antidote à la superficialité, à l’agressivité et à la bête arrogance des médias de l’immédiateté », écrit Louis Cornellier.
2021-09-16 15:09 || Monde Monde

Nuances de vérité

« Dans l’épreuve, la musique, la littérature et la foi, qui souvent se rejoignent, peuvent nous venir en aide », écrit Louis Cornellier.
2021-09-03 16:24 || Québec Québec

Le feu qui console