Ottawa

Appel interreligieux pour une stratégie nationale de soins palliatifs

Mgr Noël Simard, de la Conférence des évêques catholiques du Canada, Julia Beazley, de l'Alliance évangélique du Canada, Sikander Hashmi, du Conseil canadien des imams, et Shimon Koffler Fogel, du Centre consultatif des relations juives et israéliennes.
Mgr Noël Simard, de la Conférence des évêques catholiques du Canada, Julia Beazley, de l'Alliance évangélique du Canada, Sikander Hashmi, du Conseil canadien des imams, et Shimon Koffler Fogel, du Centre consultatif des relations juives et israéliennes.   (Courtoisie)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2016-06-14 13:17 || Canada Canada

Rassemblés à Ottawa ce matin, des dirigeants religieux représentant diverses communautés de foi canadiennes ont demandé au gouvernement fédéral de se doter d'une véritable stratégie nationale de soins palliatifs.

Les représentants religieux ont dit souhaiter l'élaboration d'une véritable «stratégie pancanadienne de soins palliatifs et de soins de fin de vie». Ils demandent que soient accrues «la présence et l’accessibilité des services essentiels de soins palliatifs dans tous les milieux, y compris à domicile». Enfin, ils réclament de l'aide pour les aidants familiaux «sous la forme d’avantages financiers et fiscaux souples».

Cette sortie survient alors que les députés et les sénateurs débattent toujours du projet de loi C-14 sur l'aide médicale à mourir. Le représentant catholique du groupe, l'évêque de Valleyfield, a d'ailleurs déploré que les débats soient «trop centrés sur cette prétendue aide médicale à mourir, qui est en fait de l'euthanasie et de l'aide au suicide».

Mais rarement évoque-t-on la question des soins palliatifs, a poursuivi Mgr Noël Simard, lors de la conférence de presse interreligieuse d'aujourd'hui. «Il nous faut parler haut et fort pour rappeler que ce qui va vraiment répondre aux besoins des personnes en fin de vie, ce sont les soins palliatifs».

«Le besoin pour des soins palliatifs de qualité et largement accessibles à tous les Canadiens et Canadiennes devrait être le souci le plus urgent de notre pays», a déclaré l'évêque catholique aux côtés de représentants des communautés évangéliques, juives et musulmanes.

«Ce que je crains, c'est qu'avec [cette loi sur] l'aide médiale à mourir, les soins palliatifs deviennent de moins en moins importants», a-t-il ajouté. «C'est pourtant la solution pour tous les problèmes de fin de vie.»

«Nous sommes conscients que les soins en fin de vie peuvent être un aspect complexe et difficile des soins médicaux», a pour sa part renchéri l'imam Sikander Hashmi, présent à la conférence de presse. «Nous croyons qu’en plus de la gestion de la douleur, les soins en fin de vie doivent être améliorés par des services qui puissent répondre à tous les besoins de l’être humain. Il est crucial d’inclure dans les soins aux personnes mourantes un soutien psychologique, spirituel et émotionnel», a ajouté le représentant du Conseil canadien des imams.

Pour Julia Beazley, porte-parole de l'Alliance évangélique du Canada, «les soins palliatifs atténuent les souffrances de ceux qui arrivent à la fin de leur vie». Mais, déplore-t-elle, «ces soins ne sont pas accessibles à tous».

«La visite des malades et le soin des personnes mourantes sont des principes fondamentaux de nos croyances respectives et expriment nos valeurs communes», a conclu Mgr Simard.

«Se soucier de ceux et celles qui souffrent, manifester de la compassion aux personnes en fin de vie, être solidaires des membres faibles et vulnérables de notre société sont non seulement des traits essentiels de nos religions mais aussi des éléments de base de notre identité canadienne», a dit l'évêque de Valleyfield.

 

du même auteur

Le culte de l'Église des Nations Unies pour Christ-Jésus, située rue Briand, dans le Sud-Ouest de Montréal, a été arrêté par les policiers le dimanche 29 novembre.
2020-12-02 09:28 || Québec Québec

Des policiers interrompent un service religieux de 13 personnes

L’avocat Alain Arsenault, qui défend plusieurs victimes de prêtres et de religieux, n’hésite pas à dire combien il est impressionné par l’ampleur et le contenu du rapport que la juge à la retraite Pepita G. Capriolo a rédigé à la demande de l'archevêque de Montréal sur les nombreuses défaillances de
2020-12-01 11:55 || Québec Québec

«On vient d'établir la nouvelle norme», dit l'avocat Alain Arsenault

Incapable de résoudre les problèmes de son diocèse et de relever les défis qui s'y sont présentés depuis son arrivée il y a deux ans, Mgr Robert Bourgon, l'évêque de Hearst-Moosonee, a offert au pape François de démissionner de son poste.
2020-11-30 15:36 || Canada Canada

Démission de l'évêque de Hearst-Moosonee

articles récents

Les autorités publiques québécoises ont entièrement raison de limiter le nombre de personnes à l’intérieur des lieux de culte, affirme la Dre Valérie Julie Brousseau.
2020-09-24 17:48 || Québec Québec

Lieux de culte: une médecin catholique donne raison au gouvernement

Le cardinal Thomas Collins, archevêque de Toronto, a mis en garde contre l'élargissement de l'accès à l'aide médicale à mourir lors d'un banquet organisé à Toronto le 8 novembre 2018.
2018-11-09 14:50 || Canada Canada

Selon le cardinal Collins, «l’ombre froide» de l’euthanasie se propage au Canada

Le père d'Alfie, Tom Evans, a rencontré le pape le 18 avril 2018 au Vatican.
2018-04-30 14:15 || Monde Monde

Éthique médicale: décès du petit Alfie