Projet de loi 66 sur les activités funéraires

Même traitement pour cendres et cadavres, demandent les évêques du Québec

L'Assemblée nationale, à Québec.
L'Assemblée nationale, à Québec.   (Photothèque Présence/Philippe Vaillancourt)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2015-12-03 11:17 || Québec Québec

L’Assemblée des évêques catholiques du Québec (AECQ) se réjouit devant l’ouverture à une reconnaissance juridique des cendres humaines, mais estime que de nombreux éléments restent à préciser. Dans un mémoire présenté dans le cadre des auditions publiques pour le projet de loi 66 sur les activités funéraires, elle insiste pour que les cendres aient le même traitement que les corps et pour revaloriser les lieux de sépulture.

Du 26 novembre au 2 décembre, la Commission de la santé et des services sociaux procédait à des consultations et des auditions publiques concernant le projet de loi. L'AECQ était le seul groupe ou organisme religieux à prendre part à ce processus. Présenté jeudi dernier, le mémoire de l’épiscopat portait essentiellement sur le passage consacré à la disposition des cendres.

Devant le ministre de la Santé Gaétan Barrette, les représentants de l’AECQ ont indiqué qu’ils auraient «préféré que la reconnaissance juridique des cendres humaines soit davantage précisée ou définie afin de s’assurer que ces restes humains puissent être manipulés et disposés avec toute la dignité et le respect qui s’imposent».

[Relire notre entrevue avec le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, au sujet du projet de loi]

L'AECQ a également laissé entendre que la formulation de certains passages du projet de loi gagneraient à être précisés. Elle a demandé un «cadre réglementaire qui définisse de façon plus précise ce que sont ces endroits nuisibles et quelles pratiquent ne respectent pas la dignité de la personne décédée». À ses yeux, les cimetières et les columbariums demeurent les meilleurs endroits pour les cendres. Évoquant le besoin d’avoir un lieu pour se recueillir et vivre son deuil d’une part, et le risque que les cendres ne soient pas traitées avec suffisamment de dignité d'autre part, elle a ajouté qu’un «cadre législatif pas assez précis laissera toujours place à des pratiques désolantes».

Dans un précédent mémoire préparé en 2010 pour un autre projet de loi abordant la question de la disposition des cendres, l'AECQ avait déjà soulevé cette inquiétude, donnant au passage quelques exemples de situations où les cendres n'avaient été traitées avec suffisamment de respect à leurs yeux.

L’adjoint au secrétaire général et responsable des communications pour l’AECQ, Germain Tremblay, présentait ce mémoire des évêques à Québec en compagnie de Mgr Louis Dicaire, évêque auxiliaire à Longueuil.

Même respect qu'un cadavre

«Notre principale demande, explique M. Tremblay en entrevue, c’est que les cendres méritent le même respect et la même dignité qu’un cadavre, et qu’un cimetière ou un columbarium reste le meilleur lieu pour en disposer et pour faire mémoire.»

Il affirme que pour l’épiscopat, la possibilité de disposer des cendres comme chacun l’entend reste le «principal bogue» par rapport au projet de loi.

Questionné sur la possibilité que la position de l’AECQ sur l’importance des cimetières et des columbariums puisse être en partie motivée par un gain financier, M. Tremblay répond que le rôle des cimetières paroissiaux est d’abord de rendre service aux catholiques.

«La gestion [des cimetières] amène souvent plus de problèmes que ce que ça peut rapporter monétairement. Et ces sous vont à l’entretien du cimetière. C’est essentiellement pour l’entretenir. On ne fait pas d’argent avec ça», fait valoir M. Tremblay.

 

du même auteur

Dans une vidéo mise en ligne le 9 septembre, le cardinal Gérald Lacroix s’adresse aux diocésains de Québec pour les appeler à faire une «pause» dans les parcours catéchétiques afin de dégager le temps nécessaire pour mieux penser la suite.
2020-09-15 17:59 || Québec Québec

Le cardinal Lacroix propose une «pause» des parcours catéchétiques

Après des mois d’incertitude, la librairie Médiaspaul de Québec a pu rouvrir le mardi 8 septembre dans ses nouveaux locaux situés au Montmartre canadien, à Sillery. La libraire Marie-Emmanuelle Sigier se réjouit à l’idée de ce «nouveau départ», dans un contexte où rien n’en garantissait l’avenir.
2020-09-09 17:19 || Québec Québec

Un nouveau départ pour la librairie Médiaspaul de Québec

L’Église Unie du Canada a annoncé le 28 août la nomination du pasteur Michael Blair au poste de secrétaire général, la fonction la plus élevée en son sein.
2020-09-03 17:32 || Canada Canada

Un Noir au sommet de l’Église Unie du Canada

articles récents

L’ancien directeur général de la Mutuelle d'assurance en Église, Sylvain Beaulieu, conteste son congédiement et souhaite que le Tribunal administratif du travail lui accorde le droit de réintégrer ses fonctions.
2020-08-31 17:13 || Québec Québec

La bisbille à la Mutuelle d’assurance en Église devant le Tribunal administratif du travail

Les négociations pour en arriver à un règlement dans le dossier des personnes abusées par des oblats seraient terminées, indique l'avocat des victimes. Le supérieur provincial de la congrégation religieuse réplique que les oblats sont «toujours déterminés» à trouver une entente.
2020-08-24 21:02 || Québec Québec

Abus sexuels: encore loin d'un règlement hors cour pour les oblats

Au tour de l'archidiocèse de Québec d'être visé par une demande d'action collective déposée le vendredi 21 août au palais de justice de Québec.
2020-08-21 14:33 || Québec Québec

Demande d'action collective contre l'archidiocèse de Québec