Restructuration Deloitte

Mutuelle d'assurance en Église: assemblée générale annuelle reportée

Prévue au mois d'avril, l'assemblée générale annuelle des membres de la Mutuelle d'assurance en Église est reportée à une date ultérieure.
Prévue au mois d'avril, l'assemblée générale annuelle des membres de la Mutuelle d'assurance en Église est reportée à une date ultérieure.   (Pixabay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2020-03-05 09:18 || Québec Québec

Prévue au mois d'avril, l'assemblée générale annuelle des membres de la Mutuelle d'assurance en Église est reportée à une date ultérieure.

C'est ce que vient d'annoncer Martin Franco, l'administrateur provisoire nommé la semaine dernière à la tête de la Mutuelle, une compagnie qui assure les biens de quelque 650 paroisses, diocèses et congrégations religieuses du Québec.

Le 26 février 2020, un juge de la Cour supérieure du Québec a destitué les cinq membres du conseil d'administration de la Mutuelle et a confié à la firme Restructuration Deloitte le mandat de diriger provisoirement l'entreprise. Le juge Louis J. Gouin a pris cette décision «en raison d’une problématique importante de gouvernance au sein du conseil d’administration de la Mutuelle et, particulièrement, d’un dysfonctionnement de ce dernier, affectant ainsi l’exercice de ses activités courantes». C'est l’Autorité des marchés financiers, qui supervise les compagnies d'assurances québécoises, qui a demandé cette intervention.

Dans une première lettre acheminée le 4 mars 2020 à tous les membres de la Mutuelle, Martin Franco, premier vice-président chez Restructuration Deloitte, annonce avoir «pris la décision de reporter à une date ultérieure la tenue de l’assemblée générale annuelle».

L'administrateur provisoire indique aussi aux assurés qu'«en ce qui concerne la nomination des nouveaux membres du conseil d’administration, nous communiquerons avec vous au cours des prochaines semaines afin de vous informer du processus de mise en candidature et de la date de la tenue de l’assemblée générale annuelle».

«Soyez assurés que nous entendons compléter notre mandat avec toute la diligence requise. Même s’il est actuellement difficile de mesurer l’ampleur dudit mandat, les développements pertinents vous seront communiqués tout au long de celui-ci», a aussi indiqué Martin Franco, dont les bureaux sont situés à deux pas de l'archevêché de Montréal, là où se trouvent ceux de la Mutuelle d'assurance en Église.

Invités à commenter la décision du juge Gouin, les membres déchus du conseil d'administration n'ont toujours pas répondu à nos questions.

Ex-président de la Mutuelle d'assurance en Église, le comptable professionnel agréé Gabriel Groulx n'a pas non plus souhaité commenter l'ordonnance de la Cour supérieure du Québec. «Je ne pouvais, au plan de mon éthique professionnelle et personnelle, m'associer à certains enjeux en raison d'une divergence de vue importante sur certaines orientations du conseil d'administration», avait-il déclaré quelques jours après avoir remis sa démission, en pleine séance du conseil d'administration, le 22 janvier 2020.

En 2019, l'assemblée générale de la Mutuelle s'est déroulée le 30 avril dans une salle du sous-sol de la cathédrale grecque-melkite Saint-Sauveur de Montréal. Deux cents membres y ont participé. Présent à cette rencontre, le journaliste de l'agence de presse Présence a été sommé de quitter la salle dès le début de la rencontre et a même été escorté jusqu'à la sortie du bâtiment religieux par un agent de sécurité.

***

 

 

du même auteur

L'ancien président de Développement et Paix, Jean-Denis Lampron, estime que l'organisme a manqué de transparence dans le processus de révision de ses partenaires.
2021-02-26 10:49 || Canada Canada

«Cela ne tient pas la route», disent deux ex-dirigeants de Développement et Paix

Développement et Paix ne conservera des liens de partenariats qu'avec le tiers des organismes qui ont été soupçonnés, depuis mars 2018, de ne pas respecter l'enseignement social et moral de l'Église catholique, ont annoncé l'organisme et les évêques canadiens le 25 février.
2021-02-25 18:18 || Canada Canada

Développement et Paix expurge près de 40% des partenaires examinés

Alors que débute sa campagne de financement annuelle, Développement et Paix refuse de rendre public le rapport final de l'enquête qu'il a menée, durant trois années, sur le quart de ses partenaires.
2021-02-23 16:11 || Canada Canada

Révision des partenaires de Développement et Paix: le rapport restera confidentiel

articles récents

Le cardinal Kevin Farrell en poste au Vatican a invité en octobre 2019 les ex-membres de la Famille Marie-Jeunesse (FMJ) qui se «considéraient victimes d'abus» à «porter plainte aux autorités concernées».
2021-02-16 16:56 || Québec Québec

Marie-Jeunesse: un préfet de dicastère invitait les victimes à porter plainte

Le 9 février, un juge fédéral de Brooklyn a bloqué définitivement les limites de capacité de l'État de New York pour le culte dans les synagogues orthodoxes dans les zones où le taux de propagation de la COVID-19 est élevé.
2021-02-12 16:06 || Monde Monde

Lieux de culte: la Cour bloque les limites dans l'État de New York

La requête en vue d'autoriser l'exercice d'un recours collectif contre la Famille Marie-Jeunesse (FMJ), contre son fondateur l'abbé Réal Lavoie et contre l'archidiocèse de Sherbrooke a été présentée les 8 et 9 février au palais de justice de Québec.
2021-02-09 19:54 || Québec Québec

Requête contre la Famille Marie-Jeunesse: audiences à Québec