Un patrimoine menacé

Naissance de l'Institut du patrimoine funéraire du Québec

  (François Gloutnay/Présence)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2016-05-31 09:45 || Québec Québec

Au centre d’un grand nombre de villes et villages du Québec, on trouve inévitablement un cimetière, clôturé ou non, souvent à proximité d'une église.

Mais voilà, depuis vingt ans, les églises catholiques et les paroisses protestantes ne cessent de fermer, faute de fidèles. Vendues à des promoteurs privés, quelques fois démolies ou encore achetées par des municipalités qui les transforment en espaces communautaires sans connotation religieuse, ces lieux n’ont plus la charge des cimetières qui les voisinent.

Cette situation inquiète aujourd'hui plusieurs intervenants de monde funéraire. Ils ont lancé vendredi dernier un Institut du patrimoine funéraire du Québec (IPFQ) qui entend «regrouper les personnes intéressées à la promotion, la sauvegarde et la conservation du patrimoine funéraire et sensibiliser le public à l'importance de l'histoire et de la sauvegarde du patrimoine funéraire».

Cet organisme, présidé par Yoland Tremblay, actuel directeur général du cimetière Notre-Dame-des-Neiges à Montréal, entend aussi créer un centre de documentation sur les cimetières québécois et mener des projets de sauvegarde de certains ouvrages du patrimoine funéraire actuellement en danger.

«Nos cimetières sont les témoins d'une partie de notre histoire collective, et pourtant, leur préservation est menacée», a indiqué Yoland Tremblay lors d’une conférence de presse tenue vendredi à Rimouski.

C’est que les méthodes de sépulture ont beaucoup changé au fil des années. Et cela a un impact dévastateur sur le patrimoine funéraire québécois, estime le responsable du troisième plus grand cimetière d’Amérique du Nord.

«De plus en plus de Québécois choisissent l'incinération aux dépens de l'inhumation traditionnelle. De nos jours, sur les 62 000 personnes qui décèdent par année au Québec, seulement le tiers est inhumé dans les cimetières», ce qui prive un grand nombre de lieux de sépulture des revenus nécessaires à leur entretien.

Dans l'ensemble du Québec, ce sont plus de 2 000 cimetières qui sont sérieusement menacés, estiment les responsables du nouvel Institut du patrimoine funéraire du Québec.

Le site Web de cet organisme indépendant, qui s’intéresse tant au patrimoine funéraire privé que public, n’est pas encore prêt. Un formulaire d’adhésion est y toutefois disponible.

 

du même auteur

Le grand maître de la Grande Loge du Québec, Marc C. David, a coupé le ruban lors du vernissage tenu le mercredi 19 juin, aux côtés du hockeyeur professionnel George Laraque, porte-parole de l’exposition et aussi franc-maçon.
2019-06-27 07:07 || Québec Québec

Lumière sur les francs-maçons au Musée des cultures du monde

Gabriel Groulx, président du conseil d'administration de la Mutuelle d'assurance en Église.
2019-06-15 09:30 || Québec Québec

Les membres vont décider si Alfonso Graceffa doit être destitué du CA

Des meubles antiques et des pièces de grande valeur, dont ce jésus de cire, seront vendus les 18 et 30 juin.
2019-06-14 15:11 || Québec Québec

Les Sœurs de Sainte-Anne encantent une partie de leur «trésor»

articles récents

Des meubles antiques et des pièces de grande valeur, dont ce jésus de cire, seront vendus les 18 et 30 juin.
2019-06-14 15:11 || Québec Québec

Les Sœurs de Sainte-Anne encantent une partie de leur «trésor»

Une partie des archives au monastère des ursulines, dans le Vieux-Québec.
2019-05-23 17:22 || Québec Québec

Prix du patrimoine: mention spéciale au Pôle culturel du Monastère des Ursulines

En septembre 2020, les futurs prêtres de Montréal vivront à l'extérieur du Grand Séminaire de Montréal, un lieu qui les accueille depuis 1857.
2019-05-16 10:50 || Québec Québec

Les séminaristes quitteront le Grand Séminaire de Montréal