Charlevoix

Nouvelle hôtellerie alternative inaugurée chez les Petits frères de la Croix

Frère Gilles Laberge, prieur de la communauté de Petits frères de la Croix, dans Charlevoix,
Frère Gilles Laberge, prieur de la communauté de Petits frères de la Croix, dans Charlevoix,   (Présence/Véronique Demers)
Véronique Demers | Journaliste
Journaliste
2019-09-11 14:35 || Québec Québec

Les Petits frères de la Croix, dans Charlevoix, accueillent leurs premiers invités ces jours-ci dans les nouvelles installations qui constituent leur hôtellerie alternative. Outre une maison pouvant accueillir jusqu’à douze personnes, deux ermitages et trois chalets composent le projet de 1,3 million de dollars récemment complété à proximité de leur monastère.

Le chantier qui devait durer trois ans n’a finalement nécessité que trois mois. Il a fallu le même laps de temps pour amasser l’argent nécessaire à la réalisation du projet.

L’expansion que connaît la communauté religieuse de La Malbaie contribue à l’appui financier d’une douzaine de communautés vieillissantes soucieuses d’encourager une relève apte à accueillir des gens de divers horizons pour des retraites de quelques jours.

«La communauté a été fondée avec vingt-trois frères, puis en 2006, ça a baissé à six, explique le frère Gilles Laberge, prieur de la communauté. On est actuellement quinze, mais on sera bientôt dix-sept. On a été aidés par d’autres communautés religieuses, mais aussi de particuliers, comme Gisèle Turcotte qu’on connaissait bien. On a accepté l’héritage qu’elle devait normalement donner à ses fils, mais qu’ils ont accepté de nous donner. Ça a été le coup d’envoi du projet!»

Les fils expliquent qu’il ne s’agit pas tant de «renoncer» à l’héritage que de participer au rêve de leur mère. «Ce projet grandiose animait beaucoup ma mère, mais c’est aussi un des plus beaux événements de ma vie, précise Luc Turcotte. C’est dommage qu’elle n’ait pas pu voir sa réalisation, parce qu’elle est décédée en février.»

Accueil inconditionnel

M. Turcotte est conscient qu’il s’agit d’une source de revenu importante pour les Petits frères, dont la mission principale est l’accueil inconditionnel et un soutien spirituel. «Les Petits frères accueillent des gens en difficulté, cherchant leur voie, et des retraitants. Ils interviennent de diverses manières pour les sensibiliser à la foi. L’accueil, c’était aussi la force de ma mère, qui s’est occupée pendant une dizaine d’années de son gîte du passant, à l’Île-aux-Coudres», explique-t-il.

De son côté, l’archevêque de Québec, qui a béni les nouvelles installations le mois dernier, s’est réjoui de l’appui financier de particuliers, en plus des familles spirituelles et des instituts de vie consacrée.

«L’empressement des partenaires qui ont choisi de soutenir la construction et l’aménagement de ce nouveau lieu d’accueil adjacent au Monastère des Petits frères de la Croix est un signe tangible de la Providence de Dieu et de la reconnaissance qu’un endroit comme celui-ci était bel et bien un besoin dans notre milieu», se réjouit le cardinal Gérald Lacroix, qui y voit «un milieu propice pour retrouver la paix du cœur et refaire ses forces».

Le prieur estime que sa communauté est en train de réaliser la vision de son fondateur. «Ce projet était déjà inscrit dans notre ADN. On va pouvoir accueillir plus de personnes, puisque les onze chambres du monastère ont un taux d’occupation de 75% à l’année», a indiqué le frère Laberge.

***

Présence a besoin de l'appui financier de ses lecteurs pour poursuivre sa mission.
Cliquez sur l'image de notre campagne de financement pour savoir comment votre don fait une différence.

 

 

du même auteur

Alors que la semaine de relâche universitaire battait son plein à Québec, une cinquantaine d’étudiants et jeunes professionnels étaient réunis à la «maison Impact des gars».
2020-03-23 11:38 || Québec Québec

Maison Impact, lieu évangélique de connexion jeunesse

Une trentaine de personnes ont assisté à la conférence de Scott Hayward, cofondateur de RightNow, une organisation qui cherche à favoriser l’émergence de politiciens pro-vie sur la scène politique canadienne, le 28 août 2019 à la paroisse Saint-Thomas-d'Aquin.
2019-08-29 17:37 || Québec Québec

Conférence sur l’émergence de politiciens pro-vie: une paroisse de Québec défend une approche «non partisane»

Paroisse et organismes entendent poursuivre leur mission malgré l'incertitude liée à la vente de l'église.
2018-12-17 08:51 || Québec Québec

Vente de l’église du Très-Saint-Sacrement: garder le moral, offrir l’espoir

articles récents

Alain Roy, curé de la paroisse Saint-Joachim, à Pointe-Claire, constate que la société expérimente présentement le manque de présence physique. Une réalité aux implications sociales et spirituelles.
2020-04-09 17:33 || Québec Québec

«Le grand enjeu de cette crise, c’est la présence physique»

En raison de la pandémie, les rassemblements religieux ne seront tolérés pour Pessa'h et Pâques, disent les premiers ministres du Canada et du Québec. Sur la photo, François Legault en janvier 2020.
2020-04-08 14:37 || Canada Canada

Pas de rassemblements pour Pessa'h et Pâques, insistent les PM

L’accompagnement des personnes en fin de vie peut sembler un travail triste, voire morbide. Mais pas pour l'infirmière Martine Fortier, coordonnatrice à la formation pour le Mouvement Albatros du Québec.
2020-04-05 16:30 || Québec Québec

Être une présence pour les personnes en fin de vie