Abus sexuels

Enquête sur les abus: l'archidiocèse de Montréal refuse de commenter

En mars 2019, Mgr Christian Lépine a annoncé la tenue d'un audit externe dans les archives de cinq diocèses québécois. (Présence/François Gloutnay)
En mars 2019, Mgr Christian Lépine a annoncé la tenue d'un audit externe dans les archives de cinq diocèses québécois. (Présence/François Gloutnay)   (Archives Présence/F.Gloutnay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2020-10-22 13:19 || Québec Québec

L'archidiocèse de Montréal ne souhaite ni confirmer ni infirmer que l'enquête archivistique que Mgr Christian Lépine avait commandée en mars 2019 sur les abus sexuels commis par des prêtres diocésains au cours des 70 dernière années «n'a toujours pas débuté».

C'est pourtant ce qu'affirme un article publié par le quotidien Le Devoir le samedi 24 octobre 2020.

Au terme d'un échange de courriels avec la directrice des communications de l’archidiocèse de Montréal, Erika Jacinto, la journaliste Magdaline Boutros conclut que l'archevêché a «décidé d’attendre la fin d’un autre audit externe avant de lancer l’enquête sur l’ensemble des dossiers d’archives» souhaitée 19 mois plus tôt par Mgr Lépine.

Présence a demandé à deux reprises, samedi et dimanche, de pouvoir discuter avec l'archevêque de Montréal non seulement du report de cette enquête mais aussi du fait qu’elle n’ait jamais été même enclenchée. «Nous ne ferons pas de commentaire dans l’immédiat», a répondu la directrice des communications.

Le 27 mars 2019, l'archevêque de Montréal avait convié quelques journalistes triés sur le volet pour leur confier qu'il venait de donner le mandat à la juge à la retraite Anne-Marie Trahan de consulter les archives régulières et secrètes de l'archidiocèse. Il lui demandait de mener une enquête sur «le nombre et la nature d'allégations d'abus sexuels commis sur des mineurs par des membres du clergé catholique romain et de leur personnel de 1950 à nos jours».

Les archives sur les prêtres des diocèses de Joliette, de Saint-Jean-Longueuil, de Saint-Jérôme et de Valleyfield seraient aussi dans la mire de la juge Trahan. Chaque évêque décidera, au terme de cette enquête, s'il va lancer ou non des procès canoniques contre des prêtres qui seraient toujours vivants, avait indiqué l'archevêque de Montréal en mars 2019.

«On prend au sérieux les allégations aujourd'hui», avait aussi déclaré Mgr Lépine à Présence. «Mais on veut aussi revoir l'histoire de ces allégations, comment les plaintes ont été accueillies, comment les victimes ont été accueillies au fil des années. On veut un audit externe qui nous aidera à voir clair dans notre histoire tout en protégeant des personnes innocentes.»

Quelques semaines après cette annonce, la juge à la retraite Anne-Marie Trahan avertissait l'archevêque qu'on lui avait diagnostiqué un cancer. Elle en est décédée le 12 juillet 2019. Au lendemain de ses funérailles, Erika Jacinto avait déclaré que l'enquête irait de l'avant malgré tout. «Nous nous mettrons rapidement au travail pour trouver une personne digne de confiance pour lui succéder», avait assuré l'attachée de presse de Mgr Lépine. «Il en va de la crédibilité de l’exercice.»

«Tout sera mis en œuvre pour terminer l’audit dans les temps», avait-elle aussi indiqué tout en reconnaissant qu'il était «fort probable que l’exercice connaisse un certain retard». L'enquête dans les archives diocésaines devait débuter en septembre 2019. Le rapport final était attendu en mars 2021.

En novembre 2019, Mgr Christian Lépine a commandé une seconde enquête externe indépendante à une autre juge à la retraite, Pepita G. Capriolo. Dans ce cas, l'archevêque disait vouloir comprendre pourquoi il a fallu près de 20 ans avant que les abus sexuels commis par Brian Boucher, un prêtre montréalais, ne soient connus des autorités diocésaines.

«Je veux savoir qui savait quoi et quand il l'a appris», a lancé avec fermeté Mgr Lépine lors d'une entrevue téléphonique.

Arrêté en janvier 2017, l'abbé Brian Boucher a été condamné à huit ans de pénitencier le 25 mars 2019.

C'est cette enquête, confiée à la juge à la retraite Capriolo, qui «a été priorisée» par l'archidiocèse de Montréal, a indiqué, dimanche, la porte-parole de Mgr Lépine. Elle promet que «l'archidiocèse fournira sous peu une mise à jour relativement à ces deux audits».

***

 

 

du même auteur

Deux jours après sa nomination à titre d'ombudsman, Me Marie Christine Kirouack répond aux questions de Présence.
2021-05-14 16:18 || Québec Québec

Victimes d'abus: «Je crois beaucoup à l'approche personnelle, à l'approche humaine»

«L'Église Unie du Canada présente ses plus sincères excuses pour avoir joué un rôle, qu'elle considère comme déplorable et dommageable, dans les pratiques d'adoption sous pression, sous coercition», a déclaré le modérateur de cette Église le dimanche 9 mai 2021.
2021-05-11 13:35 || Canada Canada

L'Église Unie du Canada présente ses excuses

La Librairie Paulines de Trois-Rivières fermera ses portes le 30 juin 2021, vient d'annoncer sa gérante Gisèle Lafontaine.
2021-05-11 10:36 || Québec Québec

Fermeture de la Librairie Paulines de Trois-Rivières

articles récents

Le pape François a nommé le père jésuite Stephen Chow Sau-yan, originaire de Hong Kong et provincial de la province chinoise des jésuites, nouvel évêque de Hong Kong.
2021-05-17 16:37 || Monde Monde

Un jésuite nommé évêque de Hong Kong

Hermann Giguère était à un peu plus de 100 mètres de Jean-Paul II lorsqu’il a entendu les détonations le 13 mai 1981. Jamais, dit-il, il n’aurait pu penser qu’on venait d’attenter à la vie du pape polonais.
2021-05-13 18:17 || Vatican Vatican

«Comme un coup de tonnerre inimaginable», témoigne un prêtre québécois

Le pape François a accepté la démission de Mgr Jan Tyrawa de Bydgoszcz, accusé d'avoir couvert des abus sexuels commis par le clergé.
2021-05-13 14:02 || Monde Monde

Épinglé en vertu de 'Vos estis', un évêque polonais démissionne