Bosnie-Herzégovine

Excommunication de l'ancien conseiller des voyants de Medjugorje

Un ancien prêtre qui avait été un des premiers conseillers spirituels des «voyants» de Medjugorje, en Bosnie-Herzégovine, a été excommunié, selon une annonce du diocèse de Brescia, en Italie, où il vit.
Un ancien prêtre qui avait été un des premiers conseillers spirituels des «voyants» de Medjugorje, en Bosnie-Herzégovine, a été excommunié, selon une annonce du diocèse de Brescia, en Italie, où il vit.   (CNS Photo/Paul Haring)
2020-10-26 11:48 || Monde Monde

Un ancien prêtre qui avait été un des premiers conseillers spirituels des «voyants» de Medjugorje, en Bosnie-Herzégovine, a été excommunié, selon une annonce du diocèse de Brescia, en Italie, où il vit.

«La Congrégation pour la doctrine de la foi a officiellement communiqué à l'évêque de Brescia que le 15 juillet 2020, la congrégation a émis un décret déclaratif concernant M. Tomislav Vlasic. Le décret déclarait que M. Vlasic encourait la peine d'excommunication», a déclaré un communiqué publié le 23 octobre par le bureau de presse du diocèse de Brescia.

En 2009, le pape Benoît XVI avait lâché Vlasic, ancien prêtre franciscain qui avait été conseiller spirituel des voyants mariaux à Medjugorje, en Bosnie-Herzégovine. Dans un document publié "motu proprio" (de sa propre initiative), le pape l'avait déjà reconduit à l'état laïque et l'avait dispensé de ses vœux religieux en tant que membre de l'Ordre des frères mineurs.

À l'époque, Vlasic était confiné dans un monastère franciscain de L'Aquila, en Italie, après avoir refusé de coopérer à une enquête du Vatican sur ses activités pour hérésie et schisme présumés. Vlasic avait quitté Medjugorje au milieu des années 1980 pour fonder la communauté de la Reine de la Paix à Parme, en Italie, pour hommes et femmes, après qu'il eut été révélé publiquement qu'il avait eu un enfant avec une religieuse franciscaine et qu'il avait ensuite tenté de dissimuler leur liaison.

Vlasic a également été averti à l'époque que s'il continuait à se présenter comme un prêtre ou s'il publiait des «déclarations sur des questions religieuses, en particulier concernant le phénomène de Medjugorje», il s'exposerait à de nouvelles sanctions, y compris une éventuelle excommunication.

Et pourtant, le diocèse de Brescia a déclaré en octobre que «tout au long de ces années, dans le diocèse de Brescia et dans d'autres lieux, il a continué à exercer une activité d'apostolat auprès d'individus et de groupes, tant lors de conférences que par le biais des médias; il a continué à se présenter comme religieux et prêtre de l'Église catholique, en simulant la célébration de sacrements qui n'étaient pas valables; il a continué à causer de graves scandales parmi les fidèles, en commettant des actes gravement préjudiciables à la communion ecclésiale et à l'obéissance aux autorités ecclésiastiques».

Le décret d'excommunication, dit-il, signifie «qu'il est interdit à M. Vlasic de participer de quelque manière que ce soit en tant que ministre à la célébration de l'Eucharistie ou à toute autre cérémonie de culte public, de célébrer des sacrements ou des sacramentaux, de recevoir les sacrements ou d'exercer toute sorte de fonction, de ministère ou d'office ecclésiastique».

Le diocèse a demandé aux pasteurs d'expulser Vlasic de tout «acte de culte public» et d'interrompre toute fonction ecclésiastique où il est présent et refuse de partir.

Cindy Wooden

***

 

 

du même auteur

Le cardinal canadien Michael Czerny, sous-secrétaire de la Section des migrants et des réfugiés du Vatican, appelle à rejeter les excès de la théorie de la guerre juste.
2020-11-19 14:49 || Monde Monde

Un cardinal canadien appelle à rejeter les excès de la théorie de la «guerre juste»

L'archevêque Carlo Maria Vigano photographié à Baltimore en 2012. Le rapport détaillé du Vatican sur l’ancien cardinal de Washington, Theodore McCarrick, a révélé plusieurs détails cruciaux qui remettent en question le témoignage de 2018 de Mgr Vigano.
2020-11-17 16:05 || Vatican Vatican

Rapport McCarrick: Vigano dément malgré des omissions

Préparatifs pour l'Avent dans une résidence à Berlin, en Allemagne. En raison de la pandémie de COVID-19, les Églises luthérienne et catholique en Suisse et en Allemagne prévoient la célébration de services religieux de Noël à la maison.
2020-11-17 15:13 || Monde Monde

Des Églises se préparent pour un Noël à la maison

articles récents

«La juge Capriolo a fait un excellent travail», estime le théologien Jean-Guy Nadeau, un spécialiste des abus sexuels dans l'Église et dans la société.
2020-11-26 16:01 || Québec Québec

Rapport Capriolo: «C'est profondément troublant»

La juge retraitée de la Cour supérieure du Québec, Pepita G. Capriolo, a dévoilé mercredi ce qu'elle a découvert durant l'enquête qu'elle a menée sur le traitement des plaintes reçues à propos de l'abbé Brian Boucher.
2020-11-26 11:29 || Québec Québec

Abus: ce que contient le rapport accablant pour l'Église de Montréal

L'ONG catholique canadienne Développement et Paix affirme aujourd'hui que le moratoire décrété contre 52 partenaires soupçonnés de ne pas respecter les positions morales du magistère romain ne visait en fait que l'argent récolté lors des campagnes du carême.
2020-11-24 19:37 || Canada Canada

Les 52 partenaires ont toujours reçu leur financement, révèle Développement et Paix