Lettre ouverte

Le plus beau cadeau

L'auteur invite la population à s'offrir un cadeau en s'engageant pour l'environnement.
L'auteur invite la population à s'offrir un cadeau en s'engageant pour l'environnement.   (Pixabay)
2018-12-18 17:49 || Québec Québec

Noël est devenu le temps des cadeaux. Et le Nouvel An, celui des résolutions. Cette année, vous pouvez faire d’une pierre plusieurs coups: cadeau, résolution, pour vos enfants et petits-enfants, de même que pour la planète tout entière. Il suffit d’aller signer, si vous ne l’avez pas déjà fait comme plus d’un quart de million de Québécois, le Pacte pour la transition.

C’est un cadeau et une résolution qui ne vous coûteront pas un sou (en fait, ils vont peut-être même vous en faire économiser!). Mais le Pacte, ce n’est pas une pétition (qu’il suffit de signer pour demander à d’autres de faire quelque chose); c’est plutôt un engagement personnel à faire soi-même (ou avec son conjoint, sa famille, sa classe ou son milieu de travail) un petit (ou un plus gros) quelque chose de plus que ce que vous faites déjà pour diminuer les gaz à effet de serre (GES).

Et parce que vous vous engagez vous-mêmes, en signant le Pacte, vous faites en même temps pression sur nos gouvernements pour qu’ils fassent, mieux et plus rapidement, ce qu’ils sont les seuls à pouvoir faire à leur niveau : des lois et des règlements collectifs pour diminuer les GES et éviter le pire.

Ce cadeau, vous pouvez être sûr qu’il va être apprécié longtemps, par toute votre famille, et qu’il ne sera pas retourné lors du Boxing Day, ni oublié dans un placard après quelques jours ou semaines de plaisir.

Cette résolution, vous pourrez la poursuivre bien au-delà de 2019, et vous aurez l’appui de centaines de milliers d’autres personnes pour vous encourager à la tenir.

Quel beau cadeau ce serait pour le Québec et pour notre avenir si, à l’occasion des Fêtes, nous devenions un million de Québécois à signer le Pacte!

Dominique Boisvert
Scotstown, le 18 décembre 2018


1 Commentaire(s)

Réjeanne Martin || 2018-12-19 13:01:17

Pour aller plus loin, j'aimerais bien contresigner la proposition de soumettre à l'Assemblée nationale le projet de loi qui engagera cette fois l'État à une résolution ferme pour le Nouvel An 2019. Et que cette résolution ne reste pas lettre morte! Une pierre essentielle à la construction du nouveau régime que souhaite Legault et Cie par le truchement de la CAQ. Qui vivra verra peut-être! Merci à Dominic Champagne pour cette géniale idée. Un cadeau incroyable, à nul autre pareil: soulager nos éluEs d'heures de travail incalculables. J'ai hâte à la prochaine session parlementaire! Et comme l'écrivait Gaston Miron, dans La route que nous suivrons: À la criée du salut nous voici! Nous reviendrons nous aurons à dos le passé. Et à force d’avoir pris en haine toutes les servitudes nous serons devenus des bêtes féroces de l’ESPOIR. Bonne Année à chacune et chacun!

 

du même auteur

«La spiritualité ne peut advenir que lorsque l’humain a mangé, est vêtu, sécurisé, accueilli, aimé et reconnu. Pas avant!», écrit l'auteur.
2020-03-30 14:40 || Québec Québec || 1 Commentaire(s)

LETTRE OUVERTE. L’essentiel précède toute spiritualité!

Une personne prie seule dans la cathédrale Notre-Dame-des-Victoires à Dakar, au Sénégal, pendant la pandémie de coronavirus.
2020-03-25 11:39 || Monde Monde

Photo du jour - 25 mars 2020

Restreinte dans l'espoir d'endiguer la progression de l'épidémie de la COVID-19 en Italie, la place Saint-Pierre était complètement déserte le 12 mars 2020.
2020-03-12 15:24 || Vatican Vatican

Photo du jour - 12 mars 2020

articles récents

«La spiritualité ne peut advenir que lorsque l’humain a mangé, est vêtu, sécurisé, accueilli, aimé et reconnu. Pas avant!», écrit l'auteur.
2020-03-30 14:40 || Québec Québec || 1 Commentaire(s)

LETTRE OUVERTE. L’essentiel précède toute spiritualité!

Le pape François était seul sur la place Saint-Pierre le 27 mars 2020.
2020-03-27 19:46 || Québec Québec || 16 Commentaire(s)

Une Église déconnectée?

«Si, en contexte de laïcité, il ne revient plus à l’État de favoriser cette «économie du sens», les organisations religieuses ou spirituelles doivent se dépasser en créativité pour ne pas se mettre elles-mêmes en pause en offrant à leurs membres des propositions virtuelles», écrit Jocelyn Girard.
2020-03-25 10:49 || Québec Québec || 5 Commentaire(s)

Spiritualité: service non-essentiel au Québec?