Fort Beauharnois

À la recherche de la première chapelle catholique du Minnesota

George Pett se tient à Sand Point, sur le lac Pepin, dans le parc Frontenac (Minnesota), le 1er juillet 2021. Le fort Beauharnois (1727), est considéré comme le dernier fort français en activité le long du fleuve Mississippi. Le fort contenait la première chapelle catholique de l'État.
George Pett se tient à Sand Point, sur le lac Pepin, dans le parc Frontenac (Minnesota), le 1er juillet 2021. Le fort Beauharnois (1727), est considéré comme le dernier fort français en activité le long du fleuve Mississippi. Le fort contenait la première chapelle catholique de l'État.   (CNS photo/Dave Hrbacek, The Catholic Spirit)
2021-08-17 17:03 || Monde Monde

À côté de la U.S. Highway 61, près du Frontenac State Park, se trouve une borne historique en calcaire entouré d'herbes de prairie, à la lisière d'une vieille forêt de chênes.

La borne est un hommage au Fort Beauharnois, établi en septembre 1727 et considéré comme le dernier fort français en activité le long du fleuve Mississippi.

Comme l'indique la borne, « un groupe de soldats et de commerçants français, sous la direction de René Boucher Sieur de la Perrière, a construit un poste fortifié sur le lac Pépin d'où ils ont commercé pendant deux ans avec les Indiens Dakota (Sioux) ».

« Ils étaient là, ajoute-t-on, pour conclure une alliance avec les Dakota afin d'avoir accès aux fourrures et aux éventuelles richesses minérales de la région et de se diriger éventuellement vers l'ouest à la recherche de la "grande mer de l'Ouest". »

Le fort d’origine aurait été construit le long du lac Pepin et aurait compris une palissade et une série de bâtiments en rondins, dont la première chapelle catholique du Minnesota, la Mission de Saint-Michel Archange. Elle a été érigée par les missionnaires jésuites, les pères Michel Guignas et Nicholas de Gonner, qui accompagnaient l'expédition.

Les historiens pensent que le fort et la mission ont été abandonnés en 1756. Bien qu'une série de recherches archéologiques aient été menées au fil des ans, l'emplacement du fort et de la chapelle catholique n'a jamais été retrouvé.

La quête d’un homme

L'emplacement inconnu de la première chapelle catholique de l'État a suscité l'intérêt de George Pett, un paroissien d'Immaculate Heart of Mary à Minnetonka, dans le Minnesota.

Au cours des cinq dernières années, M. Pett, 72 ans, s'est aventuré dans la région de Frontenac pour explorer et, espère-t-il, découvrir des artefacts et d'autres indices de l'emplacement du fort et de la chapelle.

« Un jour, ma famille et moi roulions sur la route 61 en direction de Lake City et nous avons vu un marqueur historique. Nous nous sommes arrêtés, sommes allés jusqu'au monument et avons lu la plaque », a raconté M. Pett au Catholic Spirit, journal de l'archidiocèse de Saint-Paul et Minneapolis.

Quelques années plus tard, nous roulions sur la même route et je me suis arrêté à nouveau devant le monument et j'ai pensé : « Pourquoi n'a-t-il pas été retrouvé ? On devrait le retrouver », a-t-il déclaré.

Pett, qui est devenu catholique il y a 10 ans, a pris sa retraite il y a deux ans après 50 ans dans le secteur des services financiers et a commencé sa quête pour découvrir l'emplacement du fort et de la chapelle. Il dit que sa foi l'a poussé à faire ce qu'il peut pour percer le mystère entourant le premier établissement catholique de l'État, visitant la région quelques fois par an.

Se considérant comme un « archéologue amateur », M. Pett a passé une demi-décennie à arpenter et explorer la région.

À l'aide d'un détecteur de métaux et d'autres outils, il a trouvé quelques tessons de porcelaine, des clous et des pointes de flèches autochtones. Il a utilisé des cartes de la région et diverses ressources de la Minnesota Historical Society, a effectué des recherches en ligne et s'est entretenu avec plusieurs archéologues pour tenter de localiser le site.

Pistes infructueuses

Comme l'explique Pett, le fort aurait été construit sur une colline surplombant le fleuve Mississippi près de Sand Point, dans le parc d'État de Frontenac, le long du lac Pepin, à 30 km au sud de Red Wing, dans le Minnesota. Les historiens pensent que le fort a été inondé au printemps 1728 et reconstruit deux fois sur un terrain plus élevé avant d'être abandonné pendant la Guerre de Conquête (French and Indian War).

« Moi-même et certains historiens pensons que le fort pourrait se trouver sur le campus de l'ancien couvent et école catholique pour filles, Villa Maria Academy à Frontenac, qui a été fermé et vendu à un promoteur de St. Paul, qui rénove l'école et le couvent pour en faire un hôtel de luxe », a déclaré M. Pett.

« En 1976, la Minnesota Historical Society a effectué une vaste enquête dans la région, mais n'a rien trouvé qui soit lié au fort », a-t-il ajouté. « Ils ont trouvé beaucoup d'objets préhistoriques ainsi que des artefacts autochtones, mais rien d'origine française ». Cependant, l'une des limites de l'enquête initiale était qu'ils n'ont fouillé qu'une poignée de propriétés, dont aucune n'incluait la propriété de 140 acres de Villa Maria. »

L'étude archéologique indique que la société historique a mené une étude approfondie, et de nombreux historiens pensent que le fort pourrait se trouver sur l'ancienne propriété de Villa Maria, qui était jusqu'à récemment la propriété des ursulines.

M. Pett a appelé l'État du Minnesota pour s'enquérir de la possibilité d'explorer le parc Frontenac à l'aide d'un détecteur de métaux afin de rechercher les objets en fer forgé traditionnels utilisés dans un fort de cette époque. On a répondu à M. Pett qu'il pouvait chercher, mais qu'il ne pouvait pas creuser s'il obtenait des résultats.

Se tourner vers le campus

Il a donc porté son attention sur la propriété de Villa Maria, qui a été achetée par le promoteur John Rupp, qui se trouve être l'ancien camarade de classe et ami de Pett au secondaire.

« J'ai appelé John et lui ai expliqué ce que je voulais faire, et il m'a dit : "Bien sûr, tu peux explorer le terrain et détecter les métaux autant que tu veux" », a déclaré M. Pett.

Le campus de Villa Maria était divisé en deux parties : la partie supérieure comprenait le couvent et le site de l'école originale de 1890, l'Académie de Notre Dame du Lac (rebaptisée plus tard Académie Villa Maria), qui a brûlé en 1969. La partie inférieure de la propriété comprenait des bois, un ravin et une colline.

« La mère supérieure Mary Kostha Bowman, dont le père a donné tout l'argent pour la construction de l'école, a affirmé avoir trouvé des objets français sur la propriété. Elle les exposait dans l'école mais ils ont été perdus dans l'incendie », a déclaré M. Pett.

Détecteur de métaux en main, Pett a exploré la propriété. Les objets les plus intéressants qu'il a trouvés se trouvaient près de la grotte de Notre-Dame de Lourdes : une pointe de flèche, de l'or des fous – c’est-à-dire de la pyrite – et un outil de grattage traditionnellement utilisé par les Autochtones.

Il a également trouvé des clous, des tessons de porcelaine et d'autres objets dans d'autres parties de la propriété. Ces objets pourraient provenir d'une activité agricole ou d'un poste de traite français qui se trouvait dans la région.

Quant à savoir s'il va poursuivre ses recherches, M. Pett a déclaré qu'il est attiré par la découverte de l'inconnu et de l'emplacement de la première chapelle catholique du Minnesota.

« C'est vraiment étonnant que l'on ne se soit pas davantage intéressé à la découverte de cette chapelle et de ce fort », a déclaré M. Pett. « Je vais simplement voir ce qui se passe au fur et à mesure de mes explorations. »

Maura Keller

 

 

du même auteur

Joe Biden serrant la main du pape François en mars 2013. Les deux hommes doivent se rencontrer le 29 octobre 2021.
2021-10-26 10:22 || Monde Monde

Les enjeux mondiaux seront au cœur de la rencontre entre le pape et Joe Biden

Dans un nouveau livre, Charles R. Gallagher du Boston College raconte l'histoire du « Christian Front », la manifestation la plus violente de la rhétorique du père Coughlin. Ce front a vu le jour à Brooklyn à la fin des années 1930 et s’est enraciné dans la communauté irlandaise de Boston dans les a
2021-10-19 15:40 || Monde Monde

Histoire: un nouveau livre se penche sur l'intolérance catholique étatsunienne

En France, l'Église et le gouvernement s’affrontent sur la question de savoir si les prêtres devraient être tenus de signaler les abus commis sur des mineurs s'ils en ont eu connaissance lors du sacrement de la réconciliation.
2021-10-15 15:12 || Monde Monde

Secret de confession et primauté des lois françaises

articles récents

Le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap fait partie des 275 églises, chapelles, monastères et synagogue qui ouvriront leurs portes au public à l'occasion des Journées du patrimoine religieux.
2021-09-10 11:10 || Québec Québec

Les Journées du patrimoine religieux 2021 ont lieu en fin de semaine

Paul Labonne souhaite que cette exposition serve de point de départ aux visiteurs afin qu'ils voient in situ les autres bâtiments et églises de Victor Bourgeau.
2021-09-09 13:07 || Québec Québec

Victor Bourgeau, l'architecte de Mgr Bourget

La restauration des finis intérieurs de la chapelle intérieure du monastère des ursulines fait partie des projets retenus cette année.
2021-07-01 07:15 || Québec Québec

Patrimoine religieux: voici la liste complète des projets financés