COVID-19

La communauté juive orthodoxe Tosh mise en quarantaine

Cent membres de la communauté juive orthodoxe Tosh de Boisbriand ont subi un test de dépistage de la COVID-19. Quarante résultats ont été reçus et près de la moitié sont posititifs, viennent d'annoncer les responsables de cette communauté.
Cent membres de la communauté juive orthodoxe Tosh de Boisbriand ont subi un test de dépistage de la COVID-19. Quarante résultats ont été reçus et près de la moitié sont posititifs, viennent d'annoncer les responsables de cette communauté.   (Pixabay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2020-03-29 20:51 || Québec Québec

Cent membres de la communauté juive orthodoxe Tosh de Boisbriand ont subi un test de dépistage de la COVID-19. Quarante résultats ont été reçus et près de la moitié sont posititifs, viennent d'annoncer les responsables de cette communauté.

Ils demandent l'intervention de la Santé publique des Laurentides et du service de police de la municipalité de Boisbriand «afin de faire respecter la mise en quarantaine de leur communauté» qui compte 4000 membres.

«Il est important de ne pas sauter trop hâtivement à des conclusions, car il est possible que ceux qui se sont soumis à des tests soient des personnes qui avaient des symptômes ou qui avaient voyagé à l'extérieur du pays», indique un communiqué émis dimanche soir.

Les responsables soulignent aussi que, «lorsque requis par le gouvernement», ils ont ordonné la fermeture de leurs écoles et de leur synagogue.

Le mercredi 18 mars, le Conseil des Juifs hassidiques du Québec avait demandé à ce que les synagogues des différentes communautés orthodoxes soient fermées «pour la première fois de leur histoire».

«Aux yeux des autorités rabbiniques de nos communautés, la demande du premier ministre François Legault de fermer tous les lieux de culte est jugée nécessaire afin d'assurer le bien-être de tous les Québécois, dont celui de nos communautés.»

Une semaine plus tôt, les Juifs hassidiques avaient fermé leurs centres culturels et leurs écoles.

La communauté de Kiryas Tosh est l'une des cinq communautés juives hassidiques présentes au Québec. Elle est la seule à s'être établie à l'extérieur de Montréal.

***

 

 

du même auteur

Les portes closes de l'église Saint-Roch, à Québec. Les catholiques du Québec devront être prêts à rouvrir les portes de leurs églises et à reprendre le cours de leurs activités liturgiques, dit l'Assemblée des évêques catholiques du Québec.
2020-05-25 14:21 || Québec Québec

Peut-être pas toutes les églises qui pourront rouvrir en même temps, dit l'AECQ

Le père Francis G. Morrisey, professeur émérite et ancien doyen de la Faculté de droit canonique de l'Université Saint-Paul, est décédé le 23 mai 2020 au Centre Élisabeth-Bruyère d'Ottawa. Il était âgé de 84 ans.
2020-05-25 09:35 || Canada Canada

Décès de l'oblat Francis G. Morrisey, canoniste de réputation mondiale

Entre le 1er et le 15 mai, le ministre provincial de l’Ordre des frères mineurs capucins, Louis Cinq-Mars, a appris le décès de sept de ses confrères, tous atteints de la COVID-19.
2020-05-21 14:18 || Québec Québec

Sept capucins décédés de la COVID-19 en deux semaines

articles récents

Entre le 1er et le 15 mai, le ministre provincial de l’Ordre des frères mineurs capucins, Louis Cinq-Mars, a appris le décès de sept de ses confrères, tous atteints de la COVID-19.
2020-05-21 14:18 || Québec Québec

Sept capucins décédés de la COVID-19 en deux semaines

À la toute fin de son point de presse quotidien sur la COVID-19, le premier ministre François Legault a évoqué brièvement les conditions de travail du personnel des congrégations religieuses.
2020-05-19 15:37 || Québec Québec

Besoins des congrégations religieuses: «On fait des analyses», dit François Legault

«On ne veut pas brûler les ponts, on veut être de bons citoyens, mais il y a des limites», dit Mgr Marc Pelchat, évêque auxiliaire à Québec. Les évêques pressent le gouvernement de considérer la réouverture des lieux de culte.
2020-05-08 17:28 || Québec Québec

Églises et déconfinement: «On est à veille de perdre patience»