Ville de Québec

Avec 1 M$ en poche, la campagne de l'église Saint-Roch débute en force

  • L'église Saint-Roch a été construite entre 1915 et 1920.
  • La députée Agnès Maltais a décrit la paroisse comme un «cœur vivant de l’action communautaire».
  • Dévoilement de la plaque du Centre-Dieu Jean-Claude-Trottier.
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2017-05-09 18:03 || Québec Québec

L’église Saint-Roch de Québec a procédé au lancement de sa campagne majeure de financement le 6 mai non pas en insistant sur l’argent, mais bien sur son travail de présence au sein du centre-ville mis en exergue par l’inauguration de son Centre-Dieu Jean-Claude-Trottier.

Il a fallu attendre jusqu’à la toute fin de l’événement pour savoir que l’église avait déjà récolté 1 million $, en route vers son objectif de 1,5 million $. Elle se donne cinq ans pour y parvenir. La campagne doit permettre d’assurer l’intégrité du bâtiment, mais aussi de faire en sorte que le personnel pastoral puisse continuer à travailler auprès de la population du quartier. Après tout, difficile d’oublier la fermeture du joyau patrimonial qu'est l’église Saint-Jean-Baptiste en 2015, faute de moyens.

«Elle est la seule église catholique en activité dans le centre-ville de Québec et son bâtiment ouvert à tous les jours accueille annuellement plus de 100 000 personnes», a rappelé le curé Jean Piché.

Présente à l’événement, la députée de Taschereau, la péquiste Agnès Maltais, a livré un plaidoyer en faveur du patrimoine religieux, là où les artisans «ont donné le meilleur d’eux-mêmes».

Reprenant la comparaison convenue selon laquelle les églises du Québec seraient «nos châteaux», celle qui est députée de Saint-Roch depuis dix-huit ans a décrit la paroisse comme un «cœur vivant de l’action communautaire».

De son côté, le ministre fédéral de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos, a évoqué les responsabilités de protection et de préservation qui incombent à la communauté, saluant l’héritage «patrimonial et spirituel de ceux qui nous ont précédés».

Un lieu d'accueil

Concrètement, Saint-Roch estime devoir consacrer 1 million $ à la préservation du patrimoine religieux et architectural de l’église construite entre 1915 et 1920. L’autre demi-million devra servir à soutenir la vie spirituelle et la vocation communautaire de l’endroit. La paroisse accueille une cinquantaine d’organismes.

Ces fonds serviront en partie à assurer le maintien du Centre-Dieu mis en place dans la décennie 1980 par le curé Pierre-André Fournier, qui allait devenir plus tard archevêque de Rimouski. Le centre a été fermé quelques années jusqu’à ce que le père mariste Jean-Claude Trottier vienne lui redonner vie en 2014 en renouant avec l’esprit d’accueil et d’écoute de cette petite salle intime située à droite du chœur de l’église. Le père Trottier est décédé en 2015, mais une équipe poursuit son travail.

Sa nièce, Francine Tousignant, a rendu hommage à son engagement et son charisme. En compagnie d’autres membres de la famille et de Mgr Jean Piché, on a ensuite procédé au dévoilement d’une plaque donnant le nom Jean-Claude-Trottier au Centre-Dieu et le présentant comme un «lieu de miséricorde».

Le lancement et l'inauguration ont été ponctués de prestations musicales mettant notamment en vedette la soprano Nathalie Choquette.

 

du même auteur

Détail de l'affiche du film.
2017-06-15 11:18 || Monde Monde

Le documentaire sur l'Hôtel-Dieu en première internationale à Shanghai

Les membres du nouveau définitoire sont de gauche à droite, les frères: Néhémie Prybinski, Aimé Dô Van Thông, Michel Boyer (vicaire), Pierre Charland (nouveau Ministre Provincial), Pierre Brunette et Henri Éthier.
2017-06-12 09:54 || Québec Québec

«Notre défi est d’être une présence significative»

Au Soudan du Sud, une dame tenant son enfant cherche à s'inscrire pour recevoir une aide alimentaire en février 2017.
2017-06-07 22:28 || Monde Monde

Une campagne interreligieuse sans précédent pour soulager la famine extrême

articles récents

Le gouvernement du Québec investira 12 M$ en 2017-2018 pour la restauration de nombreuses églises et d'œuvres d'art à caractère religieux.
2017-06-26 15:55 || Québec Québec

Québec verse 12 M$ pour le patrimoine religieux

Marie-Thérèse Laliberté, supérieure générale des Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph, et Denis Coderre, maire de Montréal, en mai 2016.
2017-06-15 08:41 || Québec Québec

La Ville de Montréal acquiert la propriété des Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph

Gilles Proulx.
2017-06-13 09:43 || Québec Québec

Le courroux de Gilles Proulx sur le patrimoine religieux