Québec

Avis d’intention de classement pour l'église du Très-Saint-Sacrement

Le curé de la paroisse de la Bienheureuse-Dina-Bélanger, Gérard Busque, responsable de l’église du Très-Saint-Sacrement, désacralisée en septembre 2019, désapprouve l’avis d’intention de classement pour que le bâtiment devienne bien patrimonial.
Le curé de la paroisse de la Bienheureuse-Dina-Bélanger, Gérard Busque, responsable de l’église du Très-Saint-Sacrement, désacralisée en septembre 2019, désapprouve l’avis d’intention de classement pour que le bâtiment devienne bien patrimonial.   (Archives Présence/V. Demers)
Véronique Demers | Journaliste
Journaliste
2020-05-30 12:16 || Québec Québec

Le curé de la paroisse de la Bienheureuse-Dina-Bélanger, Gérard Busque, responsable de l’église du Très-Saint-Sacrement, désacralisée en septembre 2019, désapprouve l’avis d’intention de classement pour que le bâtiment devienne bien patrimonial.

Cet avis daté du 20 mai a été dévoilé le 29 mai par la ministre de la Culture et des Communications, Sylvie Roy. Si le processus habituel suit son cours, il mènera à la préservation de l’église, reconnue pour ses valeurs historique, architecturale et paysagère. Il peut toutefois s’écouler jusqu’à un an avant que l’église ne soit officiellement classée comme bien patrimonial.

D’ici là, dans les 60 premiers jours suivant l’avis d’intention de classement, les personnes intéressées peuvent mener des représentations auprès du Conseil du patrimoine culturel du Québec. Le curé Gérard Busque entend s’opposer à la décision au courant de la semaine prochaine. «Je vais préparer ma contestation, de concert avec le conseil de fabrique et le diocèse de Québec», a-t-il brièvement exprimé.

Il faudrait investir 3 millions de dollars uniquement pour stabiliser la structure très fragilisée de l’église. Ces dernières années, des blocs de pierre se sont détachés de la structure, alors qu’une section de la façade ouest du bâtiment menaçait de s’effondrer.

Le diocèse de Québec a affirmé publiquement à plusieurs reprises qu’il n’entend pas engouffrer de l’argent sur cette église qu’il estime rendue au bout de sa vie utile.

SOS Saint-Sacrement satisfait

Le groupe citoyen SOS Saint-Sacrement se réjouit quant à lui de la nouvelle. L’instigateur du groupe, Louis Bélanger en a profité pour remercier les membres qui en font partie et tous ceux qui ont signé la pétition en vue de la sauvegarde de l’église du Très-Saint-Sacrement, s’élevant à plus de 9300 signatures.

«Ça nous permet de gagner du temps pour organiser notre projet, avec les organismes locaux intéressés. L’église est une œuvre emblématique pour le quartier», a-t-il souligné.

«C’est le bâtiment qui possède la plus grande valeur pour le quartier. Jeter l’église à terre, ça aurait été comme jeter le quartier à terre, lui retirer son âme», a illustré pour sa part le conseiller municipal indépendant de Montcalm/Saint-Sacrement, Yvon Bussières.

***

 

 

du même auteur

Les négociations sont terminées entre l’organisme Espaces d’initiatives et la fabrique de la paroisse Saint-François-de-Laval. L’église Saint-Charles de Limoilou devrait être mise en vente prochainement.
2020-09-18 17:01 || Québec Québec

L’église Saint-Charles de Limoilou serait prochainement à vendre

De gauche à droite: Luc Charbonneau, Hermann Boya, Cindy Bouchard et Lorraine Hamilton.
2020-08-10 15:01 || Québec Québec

Un organisme développe une websérie inspirée de valeurs chrétiennes

Un groupe de Québec s’active pour donner une vocation communautaire et socioculturelle à l’église du Très-Saint-Sacrement, désacralisée en septembre dernier.
2020-05-05 17:52 || Québec Québec

Un groupe espère toujours sauver l’église du Très-Saint-Sacrement

articles récents

Les archives privées, et plus spécifiquement les archives religieuses, sont «les grandes oubliées de la réflexion sur le patrimoine culturel québécois», déplore la Société canadienne d’histoire de l’Église catholique (SCHEC).
2021-01-21 12:11 || Québec Québec

Archives religieuses, «grandes oubliées de la réflexion sur le patrimoine culturel québécois»

Une touriste québécoise admire les ruines d'une église près de Göreme en Cappadoce, en mars 2020. Les églises troglodytes comme celle-ci ont été abandonnées lorsque les dernières communautés chrétiennes de la région ont été forcées de quitter le pays en 1923.
2021-01-20 10:36 || Monde Monde

Urgence pour sauver le patrimoine chrétien en Turquie

La basilique Notre-Dame de Montréal recevra une somme de 1 M$ du gouvernement canadien.
2021-01-19 13:34 || Québec Québec

La basilique Notre-Dame de Montréal obtient 1 M$ d'Ottawa