Belles églises

De magnifiques visites virtuelles pour oublier le confinement

Nelson Boisvert, fondateur de Géo360, utilise une technologie de modélisation de bâtiments intérieurs pour élaborer des visites virtuelles d’églises tout à fait spectaculaires.
Nelson Boisvert, fondateur de Géo360, utilise une technologie de modélisation de bâtiments intérieurs pour élaborer des visites virtuelles d’églises tout à fait spectaculaires.   (Courtoisie/Géo360)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2020-03-27 18:22 || Québec Québec

Les mesures pour endiguer la propagation de la COVID-19 ont mené à la fermeture des églises au Québec. À l’approche de Pâques, plusieurs regretteront de ne pouvoir y mettre les pieds. Mais le travail d’un passionné de patrimoine permet d’y remédier tout en respectant le confinement.

Nelson Boisvert, fondateur de Géo360, utilise une technologie de modélisation de bâtiments intérieurs pour élaborer des visites virtuelles d’églises tout à fait spectaculaires.

Ce géographe de formation rêve de multiplier ces projets d’immersion. Il y voit une manière de préserver la mémoire et l’esprit de nos lieux de culte tout en développant un sentiment d’appartenance et de reconnaissance à l’égard de notre patrimoine immobilier.

Il croit aussi que cela aide à percevoir ces lieux comme des espaces muséaux liés à la culture québécoise. En effet, l’immersion permet d’ajouter des pastilles d’information dans l’espace tridimensionnel dans lesquelles on peut proposer des éléments archivés, des photos, voire des éléments audiovisuels.

Il devient donc possible de proposer des éléments historiques complémentaires, mais aussi d’opter pour une animation religieuse de l’espace virtuel en ajoutant des prières, des chants, etc.

M. Boisvert souhaite en outre que son approche puisse permettre de réhabiliter certains lieux de culte et de maintenir une trace «vivante» du lieu avant une éventuelle transformation.

«On s’en va vers des possibilités de cyberrecueillement», assure-t-il. Revoir l’église de son enfance, celle de son mariage, prier le chapelet ou le chemin de croix devant son écran, faire une visite virtuelle du mausolée éloigné où se trouvent les cendres d’un proche ou d’un ami: voilà quelques-unes des applications possibles de cette technologie.

Bien qu’il n’ait jamais imaginé que son travail puisse servir dans un tel contexte de crise sanitaire, il se réjouit de l’intérêt qu’il suscite.

Il travaille présentement avec de nouveaux outils qui lui permettront bientôt de multiplier des expériences d’immersion à l’extérieur. En ce qui concerne le patrimoine religieux, cela pourrait servir à des chemins de croix en nature, des cimetières, des calvaires ou tout autre ensemble qui gagne à être découvert à l’extérieur.

Il se dit «très ouvert» à l’idée de se faire contacter des diocèses et des paroisses.

«Je suis ouvert à tout ce qui va permettre de préserver ces lieux-là», dit-il.

Visites immersives

Saint-Charles-Borromée, Charlesbourg (Québec)

Chapelle de Tadoussac, Tadoussac (Québec)

Notre-Dame-de-Lorette, Wendake (Québec)

Église Saint-Isidore, Lac-des-Aigles (Québec)

Église Saint-Pierre-de-La Vernière, Îles-de-la-Madeleine (Québec)

St. Mary’s Church, Souris (Île-du-Prince-Édouard)

***

 

 

du même auteur

«La planification du déconfinement des lieux de culte du Québec est enfin amorcée», écrit l’AECQ dans un communiqué daté du 29 mai.
2020-05-29 16:00 || Québec Québec

Réouverture des lieux de culte: une question de «semaines»

Charles Vallières, un prêtre de Magog, remporte un vif succès sur Facebook en y diffusant en direct l'exposition du Saint-Sacrement.
2020-05-15 22:05 || Québec Québec

Un prêtre de Magog fait un tabac en exposant le Saint-Sacrement sur Facebook

Jean-Philippe Auger, alias Padre Coach.
2020-05-15 18:00 || Québec Québec

Plaidoyer pour une transition numérique en pastorale

articles récents

Un document rare conservé au département des archives de l'archidiocèse de Montréal.
2020-05-13 16:08 || Québec Québec

Un archiviste religieux s'inquiète du contrecoup de la pandémie

Un groupe de Québec s’active pour donner une vocation communautaire et socioculturelle à l’église du Très-Saint-Sacrement, désacralisée en septembre dernier.
2020-05-05 17:52 || Québec Québec

Un groupe espère toujours sauver l’église du Très-Saint-Sacrement

Sur cette photo ancienne, les membres de ce corps de musique prennent la pose précisément lors du congrès eucharistique de Victoriaville de 1918.
2020-04-13 00:00 || Québec Québec

Une fanfare, un congrès eucharistique et la grippe espagnole