Retirée pour des travaux majeurs

La pierre angulaire retrouve sa place à la cathédrale de Valleyfield

  • Ouvriers scellant la pierre angulaire.
  • L'évêque de Valleyfield, goupillon en main, bénissant le contenu de la pierre angulaire. L’abbé Jean-Paul Desgroseilliers, tenant le bénitier, avait été enfant de chœur lors de la pose de la première pierre angulaire en 1934.
  • Le cardinal Gérald Lacroix s'apprêtant à déposer la capsule temporelle dans la pierre angulaire.
  • De gauche à droite : Mgr Christian Lépine, archevêque de Montréal, le cardinal Gérald Lacroix, archevêque de Québec, Mgr Noël Simard, évêque de Valleyfield, et Mgr Luigi Bonazzi, nonce apostolique au Canada.
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2015-09-17 20:48 || Québec Québec

Au cours d’une brève cérémonie, la pierre angulaire de la basilique-cathédrale Sainte-Cécile du diocèse de Valleyfield a été replacée. Pour l’occasion, Mgr Noël Simard, évêque de Valleyfield, le cardinal Gérald Lacroix, archevêque de Québec, Mgr Christian Lépine, archevêque de Montréal, et Mgr Luigi Bonazzi, nonce apostolique au Canada avaient revêtu les casques de construction de circonstance.

La célébration a eu lieu vers 14 h 00, alors que les évêques, qui avaient assisté le matin même à Montréal à une messe spéciale à l’occasion de l’Année de la vie consacrée, retournaient à Cornwall pour la suite de l’assemblée plénière de la Conférence des évêques catholiques du Canada qui se termine vendredi.

Des rénovations majeures doivent être pratiquées sur les clochers de la cathédrale. En 2012, trois pierres s’était détachées, faisant craindre le pire. L’urgence des travaux à effectuer était évidente. Les pierres recouvrant les deux clochers doivent être retirées une à une avant d’être réinstallées en respectant des normes de construction plus élevées. La pierre angulaire ne faisait pas exception.

Le coût des travaux est estimé à 3,3 millions $. Le Conseil du patrimoine religieux du Québec peut financer jusqu’à 70 % des travaux, mais le diocèse a lancé une campagne de collecte de fonds au printemps visant à amasser 200 000 $ annuellement jusqu’en 2019 pour financer sa part des travaux.

C’est le cardinal Lacroix qui a déposé une capsule temporelle dans la pierre angulaire avant que les ouvriers ne la scellent sur la structure. La capsule contient entre autres des documents imprimés concernant l’année pastorale qui débute, l’histoire du diocèse, l’annuaire diocésain, des images pieuses, ainsi que certains objets, dont une croix et un chapelet.

La pierre angulaire originale datant de la construction de la cathédrale en 1934 avait dû être remplacée en 1998. Des infiltrations d’eau l’avaient sérieusement endommagée au fil des décennies.

 

du même auteur

Charles Vallières, un prêtre de Magog, remporte un vif succès sur Facebook en y diffusant en direct l'exposition du Saint-Sacrement.
2020-05-15 22:05 || Québec Québec

Un prêtre de Magog fait un tabac en exposant le Saint-Sacrement sur Facebook

Jean-Philippe Auger, alias Padre Coach.
2020-05-15 18:00 || Québec Québec

Plaidoyer pour une transition numérique en pastorale

Le pavillon Félix-Antoine-Savard, où se situe la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l'Université Laval. À compter du 25 mai, la Faculté offrira de nouvelles formations en ligne destinées au grand public.
2020-05-15 12:22 || Québec Québec

Religions: nouvelle offre de formation grand public à l’Université Laval

articles récents

Un document rare conservé au département des archives de l'archidiocèse de Montréal.
2020-05-13 16:08 || Québec Québec

Un archiviste religieux s'inquiète du contrecoup de la pandémie

Un groupe de Québec s’active pour donner une vocation communautaire et socioculturelle à l’église du Très-Saint-Sacrement, désacralisée en septembre dernier.
2020-05-05 17:52 || Québec Québec

Un groupe espère toujours sauver l’église du Très-Saint-Sacrement

Sur cette photo ancienne, les membres de ce corps de musique prennent la pose précisément lors du congrès eucharistique de Victoriaville de 1918.
2020-04-13 00:00 || Québec Québec

Une fanfare, un congrès eucharistique et la grippe espagnole