Retirée pour des travaux majeurs

La pierre angulaire retrouve sa place à la cathédrale de Valleyfield

  • Ouvriers scellant la pierre angulaire.
  • L'évêque de Valleyfield, goupillon en main, bénissant le contenu de la pierre angulaire. L’abbé Jean-Paul Desgroseilliers, tenant le bénitier, avait été enfant de chœur lors de la pose de la première pierre angulaire en 1934.
  • Le cardinal Gérald Lacroix s'apprêtant à déposer la capsule temporelle dans la pierre angulaire.
  • De gauche à droite : Mgr Christian Lépine, archevêque de Montréal, le cardinal Gérald Lacroix, archevêque de Québec, Mgr Noël Simard, évêque de Valleyfield, et Mgr Luigi Bonazzi, nonce apostolique au Canada.
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2015-09-17 20:48 || Québec Québec

Au cours d’une brève cérémonie, la pierre angulaire de la basilique-cathédrale Sainte-Cécile du diocèse de Valleyfield a été replacée. Pour l’occasion, Mgr Noël Simard, évêque de Valleyfield, le cardinal Gérald Lacroix, archevêque de Québec, Mgr Christian Lépine, archevêque de Montréal, et Mgr Luigi Bonazzi, nonce apostolique au Canada avaient revêtu les casques de construction de circonstance.

La célébration a eu lieu vers 14 h 00, alors que les évêques, qui avaient assisté le matin même à Montréal à une messe spéciale à l’occasion de l’Année de la vie consacrée, retournaient à Cornwall pour la suite de l’assemblée plénière de la Conférence des évêques catholiques du Canada qui se termine vendredi.

Des rénovations majeures doivent être pratiquées sur les clochers de la cathédrale. En 2012, trois pierres s’était détachées, faisant craindre le pire. L’urgence des travaux à effectuer était évidente. Les pierres recouvrant les deux clochers doivent être retirées une à une avant d’être réinstallées en respectant des normes de construction plus élevées. La pierre angulaire ne faisait pas exception.

Le coût des travaux est estimé à 3,3 millions $. Le Conseil du patrimoine religieux du Québec peut financer jusqu’à 70 % des travaux, mais le diocèse a lancé une campagne de collecte de fonds au printemps visant à amasser 200 000 $ annuellement jusqu’en 2019 pour financer sa part des travaux.

C’est le cardinal Lacroix qui a déposé une capsule temporelle dans la pierre angulaire avant que les ouvriers ne la scellent sur la structure. La capsule contient entre autres des documents imprimés concernant l’année pastorale qui débute, l’histoire du diocèse, l’annuaire diocésain, des images pieuses, ainsi que certains objets, dont une croix et un chapelet.

La pierre angulaire originale datant de la construction de la cathédrale en 1934 avait dû être remplacée en 1998. Des infiltrations d’eau l’avaient sérieusement endommagée au fil des décennies.

 

du même auteur

Le monastère des rédemptoristes est situé à l'arrière de la basilique de Sainte-Anne-de-Beaupré, le long de l'avenue Royale.
2018-02-22 12:06 || Québec Québec

Les rédemptoristes quitteront leur monastère de Sainte-Anne-de-Beaupré

Icône représentant François de Laval.
2018-02-21 23:03 || Québec Québec

François de Laval reconnu «personnage historique»

Ces dernières années, le Grand Séminaire louait deux étages d'une aile du Séminaire de Québec, dans le Vieux-Québec.
2018-02-21 16:57 || Québec Québec

Le Grand Séminaire de Québec déménage dans Vanier

articles récents

Icône représentant François de Laval.
2018-02-21 23:03 || Québec Québec

François de Laval reconnu «personnage historique»

Les visiteurs pourront en savoir plus sur la basilique-cathédrale grâce à une nouvelle visite virtuelle.
2018-02-16 16:17 || Québec Québec

Jardin des pèlerins et visites virtuelles feront leurs débuts à Notre-Dame de Québec

La cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption, à Moncton.
2018-01-15 12:53 || Canada Canada

Le Canada reconnaît l'importance historique d'Ozias Leduc et de la cathédrale de Moncton