Pour redonner une seconde vie à des lieux de culte

Québec accorde 5 M$ à 26 projets de requalification d'églises

Doté d'une enveloppe de 5 M$, un programme de requalification des lieux de culte patrimoniaux entend «donner une seconde vie à d'anciens lieux de culte et redonner leur accès aux citoyens».
Doté d'une enveloppe de 5 M$, un programme de requalification des lieux de culte patrimoniaux entend «donner une seconde vie à d'anciens lieux de culte et redonner leur accès aux citoyens».   (Unsplash)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2020-09-08 17:42 || Québec Québec

La municipalité de Saint-Mathieu, en Montérégie, pourra compléter la transformation de son église centenaire, un bâtiment qu'elle a acheté en 2013, en un centre multifonctionnel. Le jeudi 3 septembre, Nathalie Roy, la ministre de la Culture et des Communications, a annoncé aux élus municipaux qu'une somme de 561 465 $ leur serait versée à cette fin.

La municipalité de Saint-Vallier, dans Bellechasse, a aussi reçu semblable nouvelle la semaine dernière. L'église Saint-Philippe et Saint-Jacques, cédée à la municipalité en 2016, deviendra, elle aussi, un centre multifonctionnel grâce à une somme de 680 334 $ versée par le gouvernement du Québec.

Les propriétaires de deux autres églises du Québec ont aussi appris que leur projet de transformation recevrait une subvention gouvernementale.

Ce sont l'église Saint-André de Cap-aux-Meules (subvention de 626 812 $) et l'église de Saint-Ubalde.

L'église de Cap-aux-Meules, actuellement en processus de transfert, deviendrait un incubateur d'entreprises sous la gouverne de la Corporation d'innovation et de développement économique des Îles-de-la-Madeleine. Dans le cas de l'église de Saint-Ubalde, le montant de la subvention n'a pas été précisé par la ministre Roy. En novembre 2019, le conseil municipal de cette municipalité a manifesté son intention d'acheter l'église et de la transformer en une salle communautaire et en une bibliothèque.

Les subventions pour ces quatre églises proviennent d'un programme lancé il y a plus d'un an par le ministère de la Culture et des Communications. Doté d'une enveloppe de 5 M$, ce programme de requalification des lieux de culte patrimoniaux entend «donner une seconde vie à d'anciens lieux de culte et redonner leur accès aux citoyens», a indiqué jeudi dernier la ministre Nathalie Roy. On souhaite aussi aider les nouveaux propriétaires à mettre en valeur les caractéristiques patrimoniales de ces édifices.

Outre ces quatre projets, la ministre a aussi annoncé qu'une aide financière pour la réalisation d’études techniques et de plans d’affaires sera accordée à 22 autres projets de requalification de lieux de culte excédentaires. Elle n'a toutefois pas indiqué quelles églises, qu'elles soient en voie d'être vendues ou même toujours fonctionnelles, font l'objet de ces études de faisabilité, ni qui sont les promoteurs de ces futures transformations.

«L'investissement de notre gouvernement permettra de préserver ces éléments attrayants de notre paysage et de leur donner une nouvelle vocation. Les fonds octroyés pour la requalification traduisent la volonté du gouvernement du Québec de préserver et de mettre en valeur le patrimoine culturel qui fait la beauté du Québec», a précisé la ministre Nathalie Roy.

C’est le Conseil du patrimoine religieux du Québec qui gère le Programme visant la requalification des lieux de culte excédentaires patrimoniaux au nom du ministère de la Culture et des Communications.

***

 

 

du même auteur

L’avocat Alain Arsenault, qui défend plusieurs victimes de prêtres et de religieux, n’hésite pas à dire combien il est impressionné par l’ampleur et le contenu du rapport que la juge à la retraite Pepita G. Capriolo a rédigé à la demande de l'archevêque de Montréal sur les nombreuses défaillances de
2020-12-01 11:55 || Québec Québec

«On vient d'établir la nouvelle norme», dit l'avocat Alain Arsenault

Incapable de résoudre les problèmes de son diocèse et de relever les défis qui s'y sont présentés depuis son arrivée il y a deux ans, Mgr Robert Bourgon, l'évêque de Hearst-Moosonee, a offert au pape François de démissionner de son poste.
2020-11-30 15:36 || Canada Canada

Démission de l'évêque de Hearst-Moosonee

Le chancelier de l'archidiocèse de Montréal, Mgr François Sarrazin, dont le nom est mentionné plusieurs fois dans le rapport Capriolo, a remis sa démission le 19 novembre 2020 pour des raisons de santé.
2020-11-30 11:32 || Québec Québec

Figure-clé du rapport Capriolo, le chancelier démissionne pour «des raisons de santé»

articles récents

Lyne Robichaud sauve des statues religieuses appartenant à des particuliers et les restaure. Un passe-temps qui l’amène à réfléchir sur notre rapport à ces objets de piété qui finissent trop souvent à la poubelle.
2020-11-26 14:15 || Québec Québec

Une autodidacte sauve des statues religieuses

Le Conseil du patrimoine religieux du Québec vient de dévoiler la carte interactive des 26 lieux de culte qui recevront cette année une subvention du nouveau programme qu'il gère et qui vise la requalification des lieux de culte patrimoniaux excédentaires.
2020-10-06 16:51 || Québec Québec

Des églises bientôt converties en musées, salles de concert et centre des congrès

Les négociations sont terminées entre l’organisme Espaces d’initiatives et la fabrique de la paroisse Saint-François-de-Laval. L’église Saint-Charles de Limoilou devrait être mise en vente prochainement.
2020-09-18 17:01 || Québec Québec

L’église Saint-Charles de Limoilou serait prochainement à vendre