Pour la période 2017-2027

Québec identifie plusieurs églises dans sa «Vision du patrimoine»

La cathédrale catholique Notre-Dame de Québec. Photo de mai 2015.
La cathédrale catholique Notre-Dame de Québec. Photo de mai 2015.   (Photothèque Présence/Philippe Vaillancourt)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2017-05-05 16:56 || Québec Québec

La Ville de Québec a dévoilé le 2 mai ses priorités en matière de patrimoine pour la période 2017-2027. Son document «Vision du patrimoine» s’attarde entre autres au patrimoine religieux et nomme huit églises qui retiendront particulièrement l’attention de la Ville.

L’administration municipale a ainsi confirmé un engagement annoncé en 2016: l’octroi de 15 millions $ sur une décennie pour la préservation de plusieurs églises remarquables situées sur son territoire. La préservation du patrimoine religieux figure également parmi les huit «grands axes» de la politique patrimoniale de la Ville.

Les cathédrales catholique et anglicane Notre-Dame et Holy Trinity sont identifiées, de même que l’église La Nativité de Notre-Dame, à Beauport, Saint-Charles-Borromée, à Charlesbourg, Saint-Jean-Baptiste, Saint-Roch, Saint-Sauveur et Saint-Charles de Limoilou dans les quartiers du même nom. Deux de ces églises - Saint-Jean-Baptiste et Saint-Charles de Limoilou - sont aujourd'hui fermées au culte.

Le document de référence n'en parle pas, mais rappelons que le maire Régis Labeaume a déjà demandé au ministre de la Culture, Luc Fortin, de venir doubler la mise pour soutenir ces églises. Une réponse se fait toujours attendre.

En revanche, «Vision du patrimoine» précise que l’on souhaite «accompagner les diocèses, les fabriques et les communautés religieuses dans leur réflexion sur l’avenir de leur patrimoine». Il est également question d’interpeller le gouvernement du Québec en matière de fiscalité «en faveur des OBNL propriétaires de patrimoines religieux».

La Ville entend aussi mettre en place un groupe de travail des «acteurs du patrimoine religieux» pour trouver des «solutions porteuses» pour la reconversion des églises excédentaires pour accompagner des promoteurs.

Un concours d’architecture pour Saint-Cœur-de-Marie

Ironiquement, son idée, présentée comme une «piste d'action», de lancer un concours d’idées en architecture pour la reconversion de l’église Saint-Cœur-de-Marie, située sur Grande-Allée et fermée au culte depuis plusieurs années, a fait sourciller l’actuel propriétaire du lieu, le Groupe Lessard.

Ce dernier a plutôt mal accueilli le document dévoilé par Québec, se disant «indigné» par cette proposition. Le promoteur Louis Lessard affirme ne pas avoir été consulté au sujet de l’église et du terrain. Dans un communiqué, il a accusé la Ville de manquer de transparence et de respect envers les promoteurs.

Depuis plusieurs années, l’administration du maire Régis Labeaume et le Groupe Lessard ne parviennent pas à s’entendre sur le sort de l’église Saint-Cœur-de-Marie.

 

du même auteur

Sur cette photo prise par Neil Armstrong, Edwin 'Buzz' Aldrin se tient sur la surface de la Lune le 20 juillet 1969.
2019-06-26 16:59 || Canada Canada

Apollo 11, à la croisée de la science et du sens

Le pape a accepté la démission de l'évêque de Rouyn-Noranda, Dorylas Moreau (photographié ici à Sainte-Anne-de-Beaupré en juin 2016) le 24 juin 2019.
2019-06-25 19:22 || Québec Québec

L’évêque de Rouyn-Noranda démissionne pour des raisons de santé

C'est en s'intéressant au concept de «paresse» que le théologien François Nault s'est penché sur notre rapport au temps et au travail.
2019-06-21 16:27 || Québec Québec

La paresse comme vertu

articles récents

Des meubles antiques et des pièces de grande valeur, dont ce jésus de cire, seront vendus les 18 et 30 juin.
2019-06-14 15:11 || Québec Québec

Les Sœurs de Sainte-Anne encantent une partie de leur «trésor»

Une partie des archives au monastère des ursulines, dans le Vieux-Québec.
2019-05-23 17:22 || Québec Québec

Prix du patrimoine: mention spéciale au Pôle culturel du Monastère des Ursulines

En septembre 2020, les futurs prêtres de Montréal vivront à l'extérieur du Grand Séminaire de Montréal, un lieu qui les accueille depuis 1857.
2019-05-16 10:50 || Québec Québec

Les séminaristes quitteront le Grand Séminaire de Montréal