Turquie

Vers la transformation de Sainte-Sophie en mosquée

Le projet du gouvernement turc de transformer Sainte-Sophie en mosquée suscite diverses réactions au sein des Églises chrétiennes.
Le projet du gouvernement turc de transformer Sainte-Sophie en mosquée suscite diverses réactions au sein des Églises chrétiennes.   (CNS photo/Umit Bektas, Reuters)
2020-06-19 15:04 || Monde Monde

Le projet du gouvernement turc de transformer Sainte-Sophie en mosquée suscite diverses réactions au sein des Églises chrétiennes.

Les évêques catholiques de Turquie se sont engagés à ne pas contester le projet de transformer l'ancienne cathédrale Sainte-Sophie d'Istanbul, qui sert aujourd'hui de musée, en un lieu de culte musulman.

En annonçant leur décision le 18 juin, les évêques ont soutenu le gouvernement en affirmant que l'avenir du monument est une question de souveraineté nationale.

«Nous sommes une Église privée de statut juridique, nous ne pouvons donc donner aucun conseil sur les questions internes de ce pays», a déclaré la conférence des évêques turcs dans un communiqué envoyé à l’agence Catholic News Service.

«Bien que nous souhaitions que Sainte-Sophie conserve son caractère de musée, il ne nous appartient pas d'intervenir ni même de donner notre avis sur une décision qui concerne uniquement la République de Turquie», ont déclaré les évêques.

Cette déclaration a été faite au milieu des protestations internationales contre les appels du gouvernement turc à convertir ce monument du VIe siècle en mosquée. Un plan de conversion devait être approuvé par la plus haute cour de justice turque le 2 juillet.

Les évêques ont déclaré que Sainte-Sophie, que les papes Paul VI, Jean-Paul II, Benoît XVI et François ont visité, a été créée comme «une église en communion avec Rome», mais est devenue orthodoxe après le schisme de 1054 entre les églises orientale et occidentale. Elle a ensuite servi de mosquée pendant près de cinq siècles après la prise de Constantinople, l'actuelle Istanbul, par les Ottomans en 1453.

Cependant, l'Église orthodoxe de la Grèce voisine a rejeté la conversion prévue, décrivant Sainte-Sophie comme «un chef-d'œuvre de génie architectural, mondialement reconnu comme l'un des monuments prééminents de la civilisation chrétienne».

«Tout changement provoquera une forte protestation et de la frustration parmi les chrétiens du monde entier, ainsi que de nuire à la Turquie elle-même», a déclaré le synode de l'Église le 12 juin.

La cathédrale, fondée par l'empereur Justinien Ier sur le site de deux églises antérieures, était la plus grande du monde lors de son inauguration en 537. Elle est devenue un musée en 1935 sous la direction du fondateur de la Turquie moderne, Mustafa Kemal Ataturk.

En mai, le président turc Recep Tayyip Erdogan a confirmé qu'il espérait annuler le décret d'Ataturk et rouvrir le monument au culte musulman. Abdulahmit Gul, le ministre turc de la justice, a déclaré à l'agence de presse Anadolu le 15 juin que cette décision était «une question de souveraineté» et qu'elle reflétait le «souhait commun» de tous les citoyens.

Les critiques de cette décision ont accusé le gouvernement d'Erdogan d'utiliser la conversion prévue pour renforcer le soutien à son parti au pouvoir, Justice et Développement, dans un contexte de difficultés économiques exacerbées par la pandémie COVID-19.

Pendant ce temps, l'Église orthodoxe russe a également appelé la Turquie à maintenir «un accès ouvert à tous», et a averti le 8 juin qu'un changement de statut de Sainte-Sophie «violerait les fragiles équilibres interconfessionnels».

Les minorités chrétiennes se plaignent depuis longtemps de la discrimination en Turquie et ont rencontré des problèmes pour recruter le clergé, créer des associations et obtenir des permis de construire.

Lors d'une visite en Turquie en novembre 2014, le pape François a appelé à une plus grande tolérance à l'égard de l'Église catholique. L'Église poursuit ses efforts pour récupérer environ 200 biens confisqués.

Dans un tweet du 13 juin, l'archevêque Sahak Masalyan, patriarche arménien orthodoxe d'Istanbul, a proposé de permettre aux musulmans et aux chrétiens de prier à Sainte-Sophie, qui attirait 3,3 millions de visiteurs par an avant la pandémie. Il a déclaré que les deux confessions ne pouvaient pas se permettre «le luxe d'une nouvelle querelle de croix et de croissant».

L'UNESCO, qui a déclaré Sainte-Sophie patrimoine mondial en 1985, a confirmé qu'un changement dans l'utilisation du monument nécessiterait une consultation internationale.

Jonathan Luxmoore

***

 

 

du même auteur

Plus de 400 manifestants se sont rassemblés devant le Capitole de l'Oregon le 28 novembre pour faire pression contre les limites imposées par l'État sur la fréquentation des églises.
2020-12-01 10:37 || Monde Monde

En Oregon, des catholiques se disent «persécutés» par les mesures sanitaires

Le cardinal canadien Michael Czerny, sous-secrétaire de la Section des migrants et des réfugiés du Vatican, appelle à rejeter les excès de la théorie de la guerre juste.
2020-11-19 14:49 || Monde Monde

Un cardinal canadien appelle à rejeter les excès de la théorie de la «guerre juste»

L'archevêque Carlo Maria Vigano photographié à Baltimore en 2012. Le rapport détaillé du Vatican sur l’ancien cardinal de Washington, Theodore McCarrick, a révélé plusieurs détails cruciaux qui remettent en question le témoignage de 2018 de Mgr Vigano.
2020-11-17 16:05 || Vatican Vatican

Rapport McCarrick: Vigano dément malgré des omissions

articles récents

Lyne Robichaud sauve des statues religieuses appartenant à des particuliers et les restaure. Un passe-temps qui l’amène à réfléchir sur notre rapport à ces objets de piété qui finissent trop souvent à la poubelle.
2020-11-26 14:15 || Québec Québec

Une autodidacte sauve des statues religieuses

Le Conseil du patrimoine religieux du Québec vient de dévoiler la carte interactive des 26 lieux de culte qui recevront cette année une subvention du nouveau programme qu'il gère et qui vise la requalification des lieux de culte patrimoniaux excédentaires.
2020-10-06 16:51 || Québec Québec

Des églises bientôt converties en musées, salles de concert et centre des congrès

Les négociations sont terminées entre l’organisme Espaces d’initiatives et la fabrique de la paroisse Saint-François-de-Laval. L’église Saint-Charles de Limoilou devrait être mise en vente prochainement.
2020-09-18 17:01 || Québec Québec

L’église Saint-Charles de Limoilou serait prochainement à vendre