Éducation

Des directeurs d’écoles catholiques parisiennes en tournée au Québec

Du 3 au 10 novembre, une centaine de directeurs d’établissements scolaires catholiques de l’archidiocèse de Paris ont visité des écoles privées québécoises.
Du 3 au 10 novembre, une centaine de directeurs d’établissements scolaires catholiques de l’archidiocèse de Paris ont visité des écoles privées québécoises.   (Pixabay)
Yves Casgrain | Journaliste
Journaliste
2019-11-12 08:20 || Québec Québec

Du 3 au 10 novembre, une centaine de directeurs d’établissements scolaires catholiques de l’archidiocèse de Paris ont visité des écoles privées québécoises. L’organisation à l’origine de cette tournée est l’Enseignement catholique de Paris qui regroupe 140 écoles.

Les directeurs d’écoles catholiques de Paris ont visité des établissements de Montréal, des régions la Mauricie et du Centre-du-Québec ainsi que de la ville de Québec.

«Le but de cette visite était strictement pédagogique. Nous voulions prendre un peu de recul vis-à-vis de nos pratiques et trouver des idées nouvelles. Nous voulions constater par nous-mêmes ce qui se passe dans vos écoles privées», a expliqué Jean-François Canteneur, directeur diocésain de l’Enseignement catholique de Paris.

Bien que l’aspect pédagogique ait été au cœur de cette tournée, la question de l’enseignement du fait religieux ainsi que l’application de la laïcité dans les écoles privées catholiques ont soulevé bien des questions au sein de la délégation parisienne.

«Il est difficile pour nous d’interpréter ce que nous avons entendu, car le contexte est très différent du nôtre. Il semble que la question de la religion ne peut pas être abordée de manière aussi ouverte que chez nous. Parfois on nous disait qu’on ne pouvait pas parler de la religion à l’école même si l’établissement possède toute une histoire et un patrimoine religieux. C’est un peu surprenant pour nous», lance Jean-François Canteneur.

Le cours d’Éthique et de culture religieuse (ECR) a également retenu l’attention des visiteurs. «Nous avons échangé sur la difficulté de le mettre en place. Nous rencontrons la même chose lorsque nous désirons mettre en place un cours de culture religieuse. C’est toujours un défi très complexe.»

Lors de leur séjour au Québec, les directeurs d’écoles ont eu le loisir de visiter des établissements scolaires où l’éducation religieuse et spirituelle était très présente. «Nous nous sommes sentis très proches de ce genre de programme.»

M. Canteneur a également retenu le fait que certaines écoles privées qui ne mettent pas nécessairement de l’avant leur filiation catholique possèdent néanmoins «des pratiques pédagogiques et une manière de travailler que nous trouvons très évangélique avec un enjeu spirituel très fort. Cela est très intéressant pour nous, car cela nous dit que, sans annoncer la couleur, on peut vraiment faire d’une école un établissement authentiquement chrétien.»

Par ailleurs, l’application de la laïcité dans les écoles privées catholiques a été au cœur de certaines discussions. «Nous avons senti qu’il y a des questions autour de la laïcité. Toutes les écoles que nous avons visitées ont des signes religieux très visibles. Certaines ont même des noms religieux. Cependant, on nous disait qu’elles étaient toutes laïques. Nous étions un peu perdus dans nos références.»

Le voyage d’études organisé par l’Enseignement catholique de Paris a porté des fruits selon M. Canteneur. «Nous repartons avec beaucoup de belles choses. Beaucoup de choses nous ont vraiment enthousiasmées; un regard très positif envers l’enfant; un travail d’équipe; une approche de l’école et la volonté de la voir progresser. Dans les écoles que nous avons visitées, nous avons senti que la culture du perfectionnement et du changement est beaucoup plus présente ici que chez nous.»

***

 

 

du même auteur

Situé sur la rue Hochelaga dans le quartier Mercier-Est à Montréal, le bric-à-brac Dieu l’a fait encore! a été mis en place par le pasteur Pierre.
2020-01-22 12:06 || Québec Québec

Le bric-à-brac du pasteur Pierre

Sonia Sarah Lipsyc, docteure en sociologie, chargée de cours à l’Université de Montréal et rédactrice en chef de la revue La Voix Sépharade, veut faire connaître les résistances religieuses et spirituelles des juifs pendant la Shoah.
2019-12-19 15:11 || Québec Québec

La résistance spirituelle et religieuse durant la Shoah

Un homme à la solide carrure, Danny, était présent au brunch. Il souhaite pouvoir s'impliquer à son tour pour aider les itinérants un jour.
2019-12-11 11:16 || Québec Québec

Un premier brunch de Noël pour Notre-Dame-de-la-rue

articles récents

«Nous n'avons pas du tout été consultés. On a appris le changement par la voie journalistique. C'est un peu désolant», lance Marc Chevarie, enseignant au secondaire depuis maintenant 32 ans.
2020-01-13 15:13 || Québec Québec

Cours ECR: perplexité et déception chez les enseignants

Le philosophe Louis-André Richard met en garde contre les dangers qui guetteraient une société qui ne parviendrait pas à tenir compte de sa culture religieuse.
2020-01-10 15:33 || Québec Québec

La société doit savoir tenir compte de sa culture religieuse, soutient un philosophe

 Jean-Philippe Perreault de la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l'Université Laval.
2020-01-10 15:27 || Québec Québec

«Il faudrait à tout le moins en débattre, non?», lance Jean-Philippe Perreault