Un père et sa fille retrouvés morts

Le pape «attristé» par le décès de deux migrants

Les photos du migrant salvadorien Oscar Alberto Martinez Ramirez et de sa fille Valeria, âgée de 23 mois, allongée sur le ventre dans les eaux peu profondes du Rio Grande, suscitent une vague d'indignation.
Les photos du migrant salvadorien Oscar Alberto Martinez Ramirez et de sa fille Valeria, âgée de 23 mois, allongée sur le ventre dans les eaux peu profondes du Rio Grande, suscitent une vague d'indignation.   (CNS photo/Reuters)
2019-06-26 09:48 || Monde Monde

Le pape François a été attristé après avoir vu des photos des corps sans vie d'un père migrant et de sa fille qui se sont noyés près de la frontière américaine avec le Mexique, a déclaré le Vatican.

En réponse aux questions des journalistes, le 26 juin, Alessandro Gisotti, porte-parole par intérim du Vatican, a déclaré que le pape avait vu «avec une immense tristesse» les photos du migrant salvadorien Oscar Alberto Martinez Ramirez et de sa fille Valeria, âgée de 23 mois, allongée sur le ventre dans les eaux peu profondes du Rio Grande.

«Le pape est profondément attristé par leur mort et prie pour eux et pour tous les migrants qui ont perdu la vie alors qu'ils cherchaient à fuir la guerre et la misère», a déclaré Gisotti.

Dans une interview avec le journal mexicain La Jornada, l'épouse de Martinez, Tania, a déclaré que son mari et elle avaient décidé de traverser le Rio Grande le 23 juin, après avoir attendu pendant deux mois une réponse à leur demande d'asile des États-Unis.

Dans l’espoir de traverser la rivière pour rejoindre Brownsville, au Texas, Martinez a d’abord traversé avec sa fille et l’a laissée le long de la rive tout en revenant aider sa femme à traverser. Cependant, après avoir été laissée seule, Valeria a eu peur et a sauté dans la rivière.

Se précipitant pour la sauver, Martinez et sa fille ont été entraînés par le courant. Tania a été sauvée par une personne à proximité, a-t-elle raconté à La Jornada.

Douze heures plus tard, les pompiers de Matamoros, au Mexique, ont retrouvé les deux corps, face contre terre, le bras sans vie de Valeria tenant le cou de son père.

Cette image a provoqué une vague d'indignation envers l'administration du président américain Donald Trump en raison des conditions sordides dans les lieux d'accueil des migrants ainsi que des politiques de plus en plus sévères à l'encontre des immigrés, dont beaucoup sont originaires d'Amérique centrale et fuient leur pays à cause de la violence, de la pauvreté et de la corruption.

Au cours de son audience générale hebdomadaire plus tôt dans la journée, le pape a appelé les chrétiens à être plus accueillants envers les autres.

Tout en saluant les pèlerins hispanophones, il a félicité le Mexique, qui a vu affluer de plus en plus de migrants d'Amérique centrale, «parce qu'ils sont si accueillants, si accueillants pour les migrants».

Junno Arocho Esteves

***

Présence a besoin de l'appui financier de ses lecteurs pour poursuivre sa mission.
Cliquez sur l'image de notre campagne de financement pour savoir comment votre don fait une différence.

 

du même auteur

Le pape est accueilli par un autochtone au Coliseo Regional Madre de Dios à Puerto Maldonado, au Pérou, le 19 janvier 2018.
2019-08-15 16:00 || Monde Monde

Le pape explique sa démarche pour l'Amazonie dans une entrevue

Greg Zanis, charpentier de métier originaire d’Aurora, dans l’Illinois, parcourt les États-Unis depuis plus de 20 ans pour y placer des croix en bois blanches à la mémoire des victimes de tuerie. Sur cette photo, il installait des croix en octobre 2017 après une tuerie à Las Vegas.
2019-08-08 10:49 || Monde Monde

Tueries de masse: le charpentier qui a fourni 26 000 croix en 20 ans

Un homme tient un crucifix dans la cathédrale de Santiago, au Chili, en mai 2018. Une enquête interne mise en place par la Compagnie de Jésus a révélé que le célèbre jésuite Renato Poblete Barth a abusé de plus d'une douzaine de femmes pendant près de 50 ans.
2019-08-05 14:09 || Monde Monde

La mémoire d'un célèbre prêtre chilien entachée par ses nombreux abus

articles récents

«Nous pensons que le projet de loi 21, tel qu’il est rédigé actuellement, nourrira la crainte et l’intolérance, plutôt que de contribuer à la paix sociale», dit l’Assemblée des évêques catholiques du Québec.
2019-06-14 12:23 || Québec Québec

Le projet de loi 21 nourrit «crainte et intolérance» selon les évêques

Détail de la page couverture du rapport de l'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues ou assassinées dévoilé le 3 juin 2019.
2019-06-03 15:14 || Canada Canada

Femmes autochtones: les Églises dans le tordeur de l'enquête nationale

En interdisant «aux personnes travaillant dans la santé et l’éducation de porter les signes et les vêtements qui manifestent leur appartenance religieuse», le projet de loi 21 va beaucoup trop loin, estiment quarante supérieurs de congrégations religieuses québécoises.
2019-05-16 15:32 || Québec Québec

40 congrégations religieuses s'opposent au projet de loi 21