Du 17 au 26 juillet

Début de la neuvaine à Sainte-Anne-de-Beaupré

C'est l'archevêque de Moncton, Mgr Valéry Vienneau, qui prêchera la neuvaine en français à Sainte-Anne-de-Beaupré.
C'est l'archevêque de Moncton, Mgr Valéry Vienneau, qui prêchera la neuvaine en français à Sainte-Anne-de-Beaupré.   (Présence/Philippe Vaillancourt)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2018-07-16 16:43 || Québec Québec

La traditionnelle neuvaine de prière débute ce mardi 17 juillet au sanctuaire de Sainte-Anne-de-Beaupré. Le thème retenu en 2018 est «N’éteignez pas l’Esprit», une expression qui provient de la première lettre de Paul aux Thessaloniciens.

«Avec ce thème, nous voulions dire que malgré tout ce qu’on voit, malgré les fermetures, le sanctuaire continue d’exister, il continue sur l’erre d’aller de l’Esprit saint, de ce qui nous conduit», a expliqué Assunta Bouchard, vice-rectrice du sanctuaire.

Elle fait ainsi référence aux nombreux changements des dernières années au sanctuaire, alors qu’on a procédé à la fermeture de l’Auberge de la basilique et du Musée de sainte Anne, que les rédemptoristes ont annoncé qu’il quittaient leur monastère attenant à la basilique et que certains groupes d’importance ont annoncé qu’il cessaient leur pèlerinage au sanctuaire.

Pour la premières fois, c’est la Ville de Sainte-Anne-de-Beaupré qui gère le camping du Domaine Sainte-Anne. Les rédemptoristes – qui sont toujours les propriétaires de ce terrain parallèle à la basilique, au sud du boulevard du même nom, prêtent le terrain à la ville afin qu’elle exploite le camping.

Des dizaines de milliers de personnes attendues

Mme Bouchard fait valoir que ce sont des dizaines de milliers de personnes qui sont attendues d’ici le 26 juillet – jour de la fête liturgique et sainte Anne et de saint Joachim, que la tradition reconnait comme étant les parents de la Vierge, mais dont la Bible ne fait jamais mention. Ces dernières années, le sanctuaire attirait un peu plus de 800 000  visiteurs annuellement; mais il ne fut pas possible d’obtenir des chiffres plus détaillés lors des neuvaines.

Le prédicateur de la neuvaine en français est l’archevêque de Moncton, au Nouveau-Brunswick, Mgr Valéry Vienneau. La neuvaine en anglais sera prêchée par le prêtre séculier terre-neuvien Ray Earle.

L’archevêque de Québec, le cardinal Gérald Lacroix, accompagnera son prédécesseur à Sainte-Anne le 26, le cardinal Marc Ouellet. L’actuel préfet de la Congrégation pour les évêques présidera la messe solennelle et soulignera par la même occasion ses cinquante ans de vie sacerdotale.

Le samedi 21 juillet, un large contingent de la communauté haïtienne est attendu. Le lendemain, ce sont les Italiens qui seront là en grand nombre.

Tout au long de la neuvaine, les célébrations de 19 h 30 sont diffusées à la télévision communautaire de la Côte-de-Beaupré. Pour la période de la neuvaine, c’est le père André Morency qui sera en charge des messes télévisées de 7 h 10.

 

du même auteur

Le clocher de la cathédrale anglicane Holy Trinity, à Québec. Contraintes de garder leurs portes fermées, les cathédrales anglicanes de Montréal et de Québec se demandent à quoi ressemblera leur été.
2020-06-01 15:23 || Québec Québec

Saison estivale incertaine pour les cathédrales anglicanes

«La planification du déconfinement des lieux de culte du Québec est enfin amorcée», écrit l’AECQ dans un communiqué daté du 29 mai.
2020-05-29 16:00 || Québec Québec

Réouverture des lieux de culte: une question de «semaines»

Charles Vallières, un prêtre de Magog, remporte un vif succès sur Facebook en y diffusant en direct l'exposition du Saint-Sacrement.
2020-05-15 22:05 || Québec Québec

Un prêtre de Magog fait un tabac en exposant le Saint-Sacrement sur Facebook

articles récents

Le clocher de la cathédrale anglicane Holy Trinity, à Québec. Contraintes de garder leurs portes fermées, les cathédrales anglicanes de Montréal et de Québec se demandent à quoi ressemblera leur été.
2020-06-01 15:23 || Québec Québec

Saison estivale incertaine pour les cathédrales anglicanes

La cathédrale Saint-Michel, à Sherbrooke.
2020-04-30 10:34 || Québec Québec

Tourisme religieux: la COVID-19 oblige l'archidiocèse de Sherbrooke à s'adapter

Le sanctuaire de Sainte-Anne-de-Beaupré n’a pas encore pris de décision finale en ce qui concerne la neuvaine de prière qui se tient annuellement au mois de juillet, l’un des événements religieux les plus courus chaque été dans la province.
2020-04-24 15:24 || Québec Québec

Sainte-Anne-de-Beaupré n’a pas encore statué sur la neuvaine