«On prend ça très au sérieux»

Sécurité: Notre-Dame-du-Cap a apporté des améliorations cette année

Le sanctuaire de Notre-Dame-du-Cap a procédé à des améliorations cette année en ce qui concerne la sécurité sur le site.
Le sanctuaire de Notre-Dame-du-Cap a procédé à des améliorations cette année en ce qui concerne la sécurité sur le site.   (Présence/Philippe Vaillancourt)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2017-08-18 16:26 || Québec Québec

Devant la multiplication des risques sécuritaires et dans un contexte où des lieux de culte ont été ciblés par des attentats au cours des dernières années, le sanctuaire de Notre-Dame-du-Cap a voulu apporter des améliorations à sa sécurité.

Selon le recteur du sanctuaire, il s'agit d'une question «primordiale à l’heure actuelle».

«On le voit avec les attentats et les choses qui peuvent se passer dans le monde», dit Pierre-Olivier Tremblay, rencontré dans son bureau le 15 août. Il indique que le sanctuaire n’a jamais été inquiété et qu’il n’y a jamais eu de signaux alarmants en ce qui a trait à la sécurité. Cela dit, il tenait à améliorer cet aspect de la gestion du lieu.

«On était un peu amateurs dans nos façons de faire. Il ne s’est jamais rien passé de grave. C’est une organisation bienveillante qui reçoit une clientèle bienveillante. Il n’y a pas d’alcool, pas de tensions. Au contraire: ce sont des lieux de paix et de silence», ajoute-t-il.

Il croit que les sanctuaires sont aujourd’hui appelés à porter une attention particulière à la sécurité des visiteurs. «On prend ça très au sérieux.»

Parmi les améliorations apportées pour le Festival de l’Assomption en 2017, il y a l’embauche de personnel, la mise en place d’un quartier général et l’unification du système de communications internes.

«On passe à un niveau de logistique que je n’avais jamais pensé avoir dans un espace d’Église. Mais quand tu as 45 000 personnes qui viennent sur un site, les gens s’attendent aujourd’hui à un certain niveau d’organisation», convient-il.

Dans le bilan du festival dressé le 18 août, les organisateurs ont précisé que des partenariats avaient aussi été établis avec Sécurité et Investigation de Francheville, la Ville de Trois-Rivières à travers son service de police, l’ordre de Malte et Gaétan Devost premiers soins. «Aucun incident n’est à déplorer», a-t-on précisé.

 

du même auteur

Les évêques du Québec sont à l’aise avec la décision de la Ville de Montréal de retirer le crucifix de la salle du conseil.
2019-03-20 16:14 || Québec Québec

Crucifix: les évêques à l’aise avec le retrait annoncé par Montréal

La télévision d’État a annoncé le 19 mars sa décision de mettre fin à l’émission.
2019-03-19 11:33 || Canada Canada

ICI Radio-Canada annonce la fin de Second regard

Le gouvernement du Québec devrait déposer ce printemps un projet de loi pour encadrer le port de signes religieux chez certains employés de l'État.
2019-03-13 16:15 || Québec Québec

Enseignantes voilées: Québec se trompe de cible, disent les évêques

articles récents

Guy Cormier, le président du Mouvement Desjardins, et le père Claude Grou, recteur de l'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal, ont dévoilé le slogan de la campagne de financement le 1er mars 2019.
2019-03-04 15:25 || Québec Québec

Des travaux de 110 M $ pour l'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal

Le cardinal américain Joseph W. Tobin célébrant une messe à Orlando, en Floride, le 2 juillet 2017.
2019-01-09 15:30 || Québec Québec

Deux cardinaux prêcheront la neuvaine à Sainte-Anne-de-Beaupré

Détail du dépliant promotionnel pour la 16e édition de Noël en Lumière qui se tiendra du 21 décembre au 6 janvier au Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap.
2018-11-13 17:35 || Québec Québec

Un Noël en Lumière pensé pour les familles