De retour dans son pays, la République démocratique du Congo

Le pasteur Paul Mukendi clame toujours son innocence

« Je n'ai pas fui la justice, mais j'ai fui l'injustice », a déclaré le pasteur Paul Mukendi dans une déclaration vidéo de près de 30 minutes qui a été déposée samedi dans une page Facebook.
« Je n'ai pas fui la justice, mais j'ai fui l'injustice », a déclaré le pasteur Paul Mukendi dans une déclaration vidéo de près de 30 minutes qui a été déposée samedi dans une page Facebook.   (Capture d'écran YouTube)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2021-09-21 09:38 || Québec Québec

« Je suis innocent », a clamé de nouveau le pasteur Paul Mukendi, le 18 septembre 2021, lors de sa toute première apparition, d'un endroit non identifié, depuis qu'un mandat d'incarcération a été émis contre « l'apôtre de la Ville de Québec ».

« Je n'ai pas fui la justice, mais j'ai fui l'injustice », ajoute-t-il dans une déclaration vidéo de près de 30 minutes qui a été déposée samedi dans la page Facebook du Ministère Paul Mukendi, l'organisme qui chapeaute le Centre évangélique Parole de Vie, l'Église qu'il a fondée à Québec.

Le 29 juin 2019, Paul Mukendi Wa Bukole a été reconnu coupable de neuf chefs d’accusation, dont agression sexuelle, exploitation sexuelle et voies de fait simples ou armées contre une membre de son Église. Condamné en février 2020 à huit années de détention, il a aussitôt fait appel de cette décision. Le 16 août 2021, la Cour d'appel a maintenu la sentence et a ordonné au pasteur de se livrer aux autorités carcérales avant le 20 août 2021. Depuis, il a disparu.

« J'ai décidé de partir et de quitter cette terre québécoise que j'aime tant pour sauver ma vie. Je ne suis pas prêt à faire huit ans de prison pour des crimes que je n'ai pas commis », a déclaré le pasteur évangélique que ses fidèles surnomment « l'homme de Dieu ». Dans sa déclaration enregistrée, il répète que « dans cette histoire, c'est moi qui suis la victime ».

C'est pourquoi il a « mandaté un collectif d'avocats pour mener [sa] cause devant d'autres instances ». Ses procureurs déposeront son dossier « à l'extérieur du Québec », assure-t-il, n'ayant plus confiance « dans la justice québécoise » qu'il estime corrompue.

Au terme de sa déclaration, enregistrée dans un endroit qui n'est jamais identifié, le pasteur Mukendi assure qu'il a reçu, depuis la décision de la Cour d'appel, « beaucoup de propositions d'asile ».

« On m'a proposé d'aller dans beaucoup d'endroits mais j'ai choisi de retourner dans mon pays, la République démocratique du Congo », a-t-il révélé.

Le Centre évangélique Parole de Vie n'est pas membre de l'Association d'Églises baptistes évangéliques au Québec (AEBEQ). Mais le président de cette association, le pasteur Louis Bourque, n’a que deux conseils à donner au fugitif Paul Mukendi. « Qu'il se rende aux autorités policières et qu'il démissionne » de son Église.

 

 

du même auteur

« On a assisté dimanche à la présentation d'un supposé nouveau cours », déplore Line Dubé, la présidente intérimaire de l'AQECR. Un exercice de « relations publiques », dit plutôt Léandre Lapointe, vice-président de la FNEEQ.
2021-10-26 13:20 || Québec Québec

L'annonce du ministre Roberge mal reçue par plusieurs groupes

C'est parce qu'il « empêchait parfois la remise en question de certains dogmes » que le cours Éthique et culture religieuse (ECR) sera remplacé par un nouveau cours appelé Culture et citoyenneté québécoise, a annoncé le ministre de l'Éducation Jean-François Roberge le 24 octobre 2021.
2021-10-25 16:11 || Québec Québec

Québec dévoile le programme qui remplacera Éthique et culture religieuse

Le programme Éthique et culture religieuse (ECR) sera bientôt remplacé, a annoncé le mardi 19 octobre 2021 le premier ministre du Québec, lors de son discours d'ouverture de la nouvelle session parlementaire.
2021-10-21 15:27 || Québec Québec

Le programme Éthique et culture religieuse bientôt remplacé

articles récents

En France, l'Église et le gouvernement s’affrontent sur la question de savoir si les prêtres devraient être tenus de signaler les abus commis sur des mineurs s'ils en ont eu connaissance lors du sacrement de la réconciliation.
2021-10-15 15:12 || Monde Monde

Secret de confession et primauté des lois françaises

Le cabinet Arsenault Dufresne Wee Avocats a déposé une demande d’autorisation afin d’intenter un recours contre les Frères de la Charité.
2021-10-05 18:46 || Québec Québec

Demande de recours contre les Frères de la Charité

La Cour supérieure du Québec, vient d'autoriser un recours collectif contre la Famille Marie-Jeunesse. Toute personne, domiciliée au Québec, qui aurait été victime d'abus physiques, spirituels ou psychologiques au sein de cette communauté peut joindre cette action collective.
2021-09-13 14:07 || Québec Québec

Marie-Jeunesse : l'action collective peut aller de l'avant