Juste à temps pour Pessah et Pâques

250 personnes maximum par lieu de culte au Québec

Le gouvernement et les autorités sanitaires québécoises se sont ravisées. À partir de ce vendredi 26 mars, ce ne sont pas 25 ou 50 personnes qui pourront entrer dans un lieu de culte mais bien un maximum de 250 personnes.
Le gouvernement et les autorités sanitaires québécoises se sont ravisées. À partir de ce vendredi 26 mars, ce ne sont pas 25 ou 50 personnes qui pourront entrer dans un lieu de culte mais bien un maximum de 250 personnes.   (CNS photo/Gregory A. Shemitz)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2021-03-26 08:43 || Québec Québec

Le gouvernement et les autorités sanitaires québécoises se sont ravisées. À partir de ce vendredi 26 mars, ce ne sont pas 25 ou 50 personnes qui pourront entrer dans un lieu de culte mais bien un maximum de 250 personnes. Et cela peu importe la région où elles résident.

Le mardi 16 mars 2021, il y a dix jours, le premier ministre François Legault avait pourtant déclaré, en conférence de presse, que le 26 mars, «pour les lieux de culte dans les zones rouges, le nombre maximum va passer à 25 personnes».

«La Santé publique nous dit que, dans les lieux de culte, comme les églises, les synagogues et les autres, les gens se connaissent plus. Donc, il y a un risque plus grand de contacts. C'est pour ça que le nombre est à 25, alors que, dans les théâtres et dans les cinémas, c'est 250», avait-il expliqué.

L'annonce du premier ministre avait consterné les membres de la Table interreligieuse de concertation. Dès le lendemain, les chefs religieux ont rencontré le Dr Horacio Arruda, le directeur national de santé publique, et lui ont demandé d'intervenir auprès de François Legault afin qu'il révise sa décision et permette, dès le 26 mars, «qu’un nombre égal de personnes soient autorisées dans une salle de spectacle ou dans un lieu de culte».

Le 25 mars, un communiqué de presse du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a annoncé qu'«à la suite d’une recommandation des autorités de la Santé publique», le ministre Christian Dubé a autorisé tous les lieux de culte, «qu’ils soient situés dans des régions au palier d’alerte rouge, orange ou jaune» à augmenter leur capacité d’accueil en fonction de leur superficie «jusqu’à un maximum de 250 personnes par bâtiment».

Le ministère a aussi rappelé que «plus la superficie d’une salle est restreinte, plus le nombre de personnes admissibles devra être ajusté à la baisse afin de respecter la distanciation de deux mètres entre les gens qui ne résident pas à la même adresse». Le port du masque d’intervention est obligatoire en tout temps à l'église, à la synagogue ou à la mosquée.

La nouvelle consigne ne s’applique toutefois pas aux mariages et aux funérailles qui sont célébrés dans les lieux de culte. «La limite est de 50 personnes au palier d’alerte jaune et de 25 personnes aux paliers d’alertes orange et rouge», précise le MSSS.

Réactions

L'archevêque de Montréal, Christian Lépine, a accueilli ce revirement, «aux portes de la Semaine sainte et de la fête de Pâques, avec «joie et gratitude». Il a remercié le gouvernement et les dirigeants de la Santé publique «d'avoir reconnu que les soins de l’âme sont nécessaires à l’humain et doivent accompagner les soins du corps».

«Grâce à ces nouvelles mesures, les communautés de foi pourront davantage offrir aux personnes qui le souhaitent la résilience qu’apportent l’accueil, le réconfort, l’écoute et le soutien», ont déclaré les membres de la Table interreligieuse de concertation du Québec.

À Gatineau, l'archevêque Paul-André Durocher a réagi publiquement en précisant que concrètement, peu d'églises pourront atteindre la limite de 250 personnes. «Dans la plupart de nos églises, nous ne pourrons pas accueillir plus de cent participants. Vérifiez auprès de votre paroisse», a-t-il nuancé.

«La basilique et la crypte nous ont semblé bien vides depuis des mois. Nous sommes profondément heureux que ces lieux de prière puissent de nouveau être animés par la ferveur des fidèles», a indiqué le recteur de l'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal, le père Michael DeLaney.

Cette année, la Pâque juive - la fête de Pessa'h - est célébrée du samedi 27 mars au dimanche 4 avril. Les chrétiens, de leur côté, fêteront Pâques le dimanche 4 avril alors la Pâques orthodoxe sera célébrée un mois plus tard, le dimanche 2 mai.

En 2021, les musulmans québécois souligneront le début du ramadan, un mois de jeûne et de prière, au coucher du soleil le mardi 13 avril.

«Bien sûr que nous sommes contents de l'augmentation du nombre de personnes qui peuvent être présentes dans les lieux de culte», indique l'imam Hassan Guillet, un membre de la Table interreligieuse. Toutefois, explique-t-il «si les heures du couvre-feu ne changent pas d'ici là, nous serons privés de la première et de la cinquième prière de la journée».

Aujourd'hui, par exemple, la dernière prière que les fidèles musulmans doivent réciter est à 20 h 37. Ceux qui se rendent à la mosquée auront donc le temps de revenir à leur résidence avant 21 h 30, début du couvre-feu en zones rouge et orange. Mais vers la fin du ramadan, la cinquième prière aura lieu vers 21 h 55 tandis que la première prière du jour se tiendra vers 3 h 46, soit bien avant la fin du couvre-feu. «Prions pour que le couvre-feu soit modifié d'ici là», dit l'imam Guillet.

***

 

 

du même auteur

Simon Lepage-Fournier, en 2019, lors de la manifestation pour le climat à laquelle participait la militante Greta Thunberg.
2021-04-13 15:57 || Canada Canada

Après la crise, à nous de faire les bons choix, dit Simon Lepage-Fournier

La rabbin Sherril Gilbert à l'Église Unie de Montréal-Ouest lors de la 42e Commémoration chrétienne de la Shoah.
2021-04-13 12:45 || Québec Québec

42e Commémoration chrétienne de la Shoah

La maison de distribution Les Films Opale vient tout juste d'annoncer «à contrecœur» qu’elle va retirer des salles de cinéma dès le jeudi 15 avril au soir Le Club Vinland, le long-métrage de Benoit Pilon qui avait pris l'affiche deux semaines plus tôt.
2021-04-13 10:03 || Québec Québec

Le Club Vinland retiré des écrans

articles récents

«On est facilement porté à y voir de l’incompréhension, sinon de la discrimination à l’égard des Québécoises et des Québécois dans la vie desquels la religion joue un rôle essentiel», estiment des leaders chrétiens, juifs et musulmans au sujet des mesures visant les lieux de culte.
2021-03-18 18:15 || Québec Québec

Lieux de culte: «discrimination» et «incohérence», déplorent les leaders religieux

Ce sont 5,6 M$ que versera cette année le ministère de la Culture et des Communications à la cathédrale Sainte-Thérère-d'Avila d'Amos.
2021-03-18 00:00 || Québec Québec

La cathédrale d'Amos obtient 5 M$ de plus

En vertu des règles sanitaires actuelles, les églises sont autorisées à ouvrir leurs portes pour les mariages, les funérailles et la prière privée, avec un maximum de 10 participants au total. L'archevêque J. Michael Miller, de Vancouver, souhaite une ouverture plus grande pour les fêtes pascales.
2021-03-10 17:08 || Canada Canada

L'archevêque de Vancouver veut faire élargir l'accès aux églises à temps pour Pâques