Festivités de 2017 à Montréal

375e: Coderre rassurant sur la place de l'histoire religieuse

La Ville de Montréal souhaite acquérir le site des Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph.
La Ville de Montréal souhaite acquérir le site des Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph.   (Présence/François Gloutnay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2016-05-16 17:23 || Québec Québec

L'annonce de la Ville de Montréal d'acquérir dans les prochains mois la propriété des Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph «envoie un message très fort à ceux qui écrivent des chroniques et qui disent qu'on ne respecte pas notre histoire», a lancé lundi Denis Coderre, le maire de Montréal.

La semaine dernière, des historiens faisaient part de leur inquiétude face à l'absence de dimension historique dans les préparatifs des fêtes du 375e anniversaire de Montréal. Des projets de commémoration soumis par des associations, des groupes et des musées auraient été rejetés par les organisateurs des célébrations de 2017.

En mars, lors d'une conférence sur les fondatrices de Montréal, l'ex-députée Louise Harel avait manifesté son inquiétude devant les projets de la Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal. «Je considère qu'il n'y a que des événements festifs qui sont à l'agenda. Il me semble qu'on relate très peu l'histoire», avait-t-elle confié à l'agence de presse Présence. «C'est comme si notre histoire n'avait pas de commencement, que cette histoire débutait avec l'année du 375e anniversaire. Cela me paraît invraisemblable», ajoutait l'ex-présidente de Vision Montréal.

Dimanche, c'était au tour de l'animateur-radio Gilles Proulx, dans sa chronique du Journal de Montréal, de se demander si «la célébration du 375e anniversaire qui s’en vient ne sera pas qu’une affaire de petits amis qui concocteront à nos frais une commémoration sans dimension historique?»

«Il faut être patients», a rétorqué le maire Coderre. «C'est majeur ce qu'on a annoncé aujourd'hui. C'est une reconnaissance tangible de l'œuvre des Hospitalières».

Le rôle d'autres communautés religieuses sera aussi reconnu durant l'année du 375e anniversaire de Montréal, promet-il. «Je veux qu'on célèbre l'apport de la Congrégation de Notre-Dame, des Sœurs Grises».

«L'histoire de Montréal est intimement liée à l'histoire des congrégations religieuses. L'apport de l'Église catholique est aussi indéniable. On doit souligner cela en 2017. Ce n'est pas pour rien que je suis allé rencontrer le pape au Vatican. Tout cela fait partie d'un ensemble», ajoute-il.

Le maire Coderre affirme qu'il y aura «plusieurs célébrations, des commémorations, une reconnaissance des congrégations religieuses à la fondation même de Montréal».

Quand on lui fait remarquer que les organisateurs des fêtes du 375e anniversaire de Montréal n'ont pas annoncé à ce jour beaucoup d'événements commémoratifs, le maire répond: «Ça commence l'année prochaine. Soyez patients. Une annonce par conférence de presse».

Le maire a rappelé qu'il faisait cette annonce de l'acquisition du couvent, du musée, des chapelles et des jardins des Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph la veille même du 374e anniversaire de Montréal. C'est le 17 mai 1642 que Jeanne Mance et Paul de Chomedey, sieur de Maisonneuve, ont fondé Ville-Marie.

 

du même auteur

Le recteur Claude Grou, le 17 décembre 2017, lors du 100e anniversaire de la crypte de l'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal.
2019-03-22 16:00 || Québec Québec

Le père Grou se porte bien

Le père Claude Grou, recteur de l'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal, a été poignardé lors d'une célébration le 22 mars.
2019-03-22 09:53 || Québec Québec

Le recteur de l'Oratoire Saint-Joseph poignardé en pleine messe

2019-03-22 08:38 || Québec Québec

«Je n'ai pas envie d'être réduit au silence. J'ai choisi de chanter» - Yves Duteil

articles récents

Le gouvernement du Québec devrait déposer ce printemps un projet de loi pour encadrer le port de signes religieux chez certains employés de l'État.
2019-03-13 16:15 || Québec Québec

Enseignantes voilées: Québec se trompe de cible, disent les évêques

Le centre Fundación ERIC et la station radiophonique Radio Progreso, deux organismes du Honduras dirigés par le jésuite Ismaël Moreno, mieux connu sous le nom de Padre Melo (photo), font partie des organismes que Développement et Paix a décidé de ne plus financer en 2018.
2019-03-13 16:08 || Canada Canada

Les jésuites canadiens agacés par une décision de Développement et Paix

Le premier ministre François Legault (photographié ici en janvier 2019) estime que le cours Éthique et culture religieuse (ECR) «doit être complètement revu».
2019-02-27 14:09 || Québec Québec

Legault: le cours ECR «doit être complètement revu»