Stockwell Day honoré par un organisme juif

Harper, Kenney et Day au gala de B’nai Brith

Les ténors conservateurs Stephen Harper (photo, 2015), Jason Kenney et Stockwell Day prendront la parole lors d'un gala organisé par B'nai Brith en honneur de M. Day le 28 octobre.
Les ténors conservateurs Stephen Harper (photo, 2015), Jason Kenney et Stockwell Day prendront la parole lors d'un gala organisé par B'nai Brith en honneur de M. Day le 28 octobre.   (CNS photo/Chris Wattie, Reuters)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2019-10-07 10:45 || Canada Canada

Un gala de l’organisme juif B’nai Brith mettra à l’honneur une série de politiciens conservateurs alors qu’il accueillera l’ancien premier ministre du Canada Stephen Harper, l’ancien chef de l’Alliance canadienne Stockwell Day et l’actuel premier ministre de l’Alberta Jason Kenney.

Dans un courriel envoyé aux représentants des médias, l'organisme de défense d'intérêts juifs au Canada se réjouit d’annoncer une liste «ultra-impressionnante» de conférenciers pour son gala «Award of Merit» qui doit se tenir le 28 octobre au Fantasyland Hotel à Edmonton. Le gala vise à honorer Stockwell Day, l’ancien chef allianciste, pour une vie «d’amitié et de solidarité avec la communauté juive et Israël».

Stockwell Day, aujourd’hui âgé de 69 ans, a été chef de l’opposition officielle à Ottawa en 2000 et 2001. Entre 2006 et 2011, il a été successivement ministre de la Sécurité publique, ministre du Commerce international et président du Conseil du trésor à l’époque des gouvernements conservateurs de Stephen Harper.

«Depuis plus de 25 ans, Stockwell Day est à l’avant-garde de l’élaboration de politiques publiques à tous les niveaux de gouvernement», indique l’organisme, décrivant un homme qui a «travaillé sans relâche pour défendre les intérêts des Canadiens et s'est efforcé de représenter les valeurs et les principes qui lui ont été inculqués de la part de ses parents et de sa communauté: travail acharné, foi et responsabilité envers soi-même et les autres», poursuit l’organisme, citant mot pour mot le site web officiel de M. Day.

L’organisme B’nai Brith se dit «fier d’accorder à Stockwell Day sa plus haute distinction».

Le principal conférencier de la soirée sera Stephen Harper, premier ministre du Canada de 2006 à 2015. Il sera accompagné d’une autre figure de proue du conservatisme politique canadien : élu premier ministre de l’Alberta en avril dernier, Jason Kenney, 51 ans, a auparavant géré divers portefeuilles pour les gouvernements Harper, dont celui de la Citoyenneté et de l’Immigration de 2008 à 2013.

Ce gala aura lieu exactement une semaine après le jour des élections fédérales, qui se tiendra le 21 octobre. Les billets se vendent au coût de 300 $ par personne, ou de 3000 $ pour une table.

Durant les années au pouvoir de Stephen Harper, le Canada s’est rapproché d’Israël. En 2014, il est devenu le premier chef de gouvernement canadien à prononcer un discours à la Knesset, le parlement israélien.

***

 

 

du même auteur

Mgr Luc Bouchard affirme qu’il se voit obligé de suspendre la vente de l'église Saint-Jean-de-Brébeuf au nom de la paix sociale.
2019-10-10 19:31 || Québec Québec

L’évêque de Trois-Rivières suspend la vente d’une église à des musulmans

Le professeur Philippe Roy-Lysencourt prépare le masque mortuaire attribué à sainte Marie de l'Incarnation en compagnie du docteur Pierre-Thomas Gagné et de son équipe, le 9 octobre 2019.
2019-10-10 16:31 || Québec Québec

À la recherche du visage de Marie de l’Incarnation

Une abolition annoncée qui fait sourciller les membres du Comité des affaires religieuses du ministère de l'Éducation, qui croient que Québec se priverait d’un outil pertinent pour l’aider à comprendre le fait religieux en milieu scolaire.
2019-10-04 11:06 || Québec Québec

Éducation: Québec veut abolir le Comité des affaires religieuses

articles récents

Alain Ambeault, directeur général de la Conférence religieuse canadienne.
2019-10-11 13:36 || Canada Canada

Élections: la Conférence religieuse canadienne attire l'attention sur les sujets mal-aimés

Elle rêve d’un Canada aux politiques inspirées par les valeurs chrétiennes et multiplie les initiatives pour influencer les députés et les partis politiques. Alors que le scrutin général du 21 octobre approche, faut-il craindre la droite religieuse au Canada?
2019-10-07 17:00 || Canada Canada

Élections: faut-il craindre la droite religieuse au Canada?

Une abolition annoncée qui fait sourciller les membres du Comité des affaires religieuses du ministère de l'Éducation, qui croient que Québec se priverait d’un outil pertinent pour l’aider à comprendre le fait religieux en milieu scolaire.
2019-10-04 11:06 || Québec Québec

Éducation: Québec veut abolir le Comité des affaires religieuses