En marge de l'investiture du 20 janvier

Inquiets devant Trump, des leaders religieux canadiens invitent à prier et espérer

Le président sortant, Barack Obama, et le président élu, Donald Trump, saluent la foule le 20 janvier 2017 à Washington.
Le président sortant, Barack Obama, et le président élu, Donald Trump, saluent la foule le 20 janvier 2017 à Washington.   (CNS photo/Jonathan Ernst, Reuters)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2017-01-20 11:12 || Canada Canada

Les leaders spirituels de deux des principales Églises canadiennes ont rédigé de longs messages à l’attention de leurs fidèles pour évoquer l’arrivée de Donald Trump à la tête des États-Unis. Leurs messages témoignent de leurs inquiétudes, mais également d’un appel à l’espérance face à la présidence du politicien controversé.

La leader spirituelle de la deuxième Église en taille au Canada, la pasteure Jordan Cantwell, estime ainsi important «d’aimer» le président américain Donald Trump dont l’investiture a  lieu le vendredi 20 janvier.

La modératrice de l’Église Unie du Canada estime que «faire le choix d’aimer les personnes dont les paroles et les gestes sèment la haine et la division ne signifie pas cautionner leurs comportements ni tolérer l’injustice».

Elle reconnaît toutefois avoir été stupéfaite par certaines déclarations du politicien.

La pasteure Cantwell souligne que plusieurs personnes au Canada et aux États-Unis ressentent actuellement une peur et une angoisse intenses en raison de la «rhétorique et des comportements du président élu ainsi que des antécédents politiques de certaines personnes qu’il a nouvellement nommées». Elle invite donc les citoyens – et particulièrement les chrétiens au Canada et aux États-Unis – à miser sur leurs forces, leur sagesse et l’amitié réciproques s’ils veulent «contrer la vague croissante de haine».

Préoccupation anglicane

De son côté, le primat de l’Église anglicane canadienne invite les anglicans au pays à prier pour les États-Unis en marge de l’assermentation du président Trump.

Dans un message retransmis à son Église le 13 janvier, Mgr Fred Hiltz souligne les nombreuses inquiétudes évoquées face au mandat de quatre ans du candidat républicain vainqueur des présidentielles de novembre. Il se préoccupe de l’écart entre les riches et les pauvres aux États-Unis, de même que de l’avenir des relations entre les Américains, les Mexicains et les Canadiens.

Se demandant dans quelle mesure le président Trump saura se montrer tolérant, Mgr Hiltz rappelle que plusieurs demeurent anxieux face à l’arrivée du nouveau dirigeant.

Donald Trump prête serment comme 45e président des États-Unis le 20 janvier à Washington. Il succédera alors officiellement à Barack Obama, qui a occupé ce poste pendant deux mandats, de 2009 à 2017.

 

du même auteur

Sœur Jocelyne Huot, fondatrice du mouvement pour enfants les Brebis de Jésus, est décédée le 4 novembre à l’Hôpital de l’Enfant-Jésus, à Québec.
2019-11-07 16:08 || Québec Québec

Décès de la fondatrice des Brebis de Jésus

Devant la recomposition des pratiques de transmission de foi traditionnelles liées à l’enfance, une question s’impose: comment approcher aujourd’hui la spiritualité des enfants?
2019-11-01 14:41 || Québec Québec

Spiritualité des enfants: des balises dans une société en mutation

Jasmine Abran Johnson, lauréate du Prix Marie-Guyart de l'AMÉCO le 31 octobre, a reçu une médaille des mains de soeur Diane Gagnon.
2019-11-01 11:47 || Québec Québec

Le Prix Marie-Guyart décerné à Jasmine Johnson

articles récents

Des citoyennes libanaises manifestent à Nabatieh le 24 octobre 2019.
2019-10-24 17:36 || Monde Monde

Au Liban, les dirigeants religieux se rangent derrière le peuple

L’évêque à la retraite Dennis Paul Drainville n’a pas réussi à se faire élire député à la Chambre des communes lors du scrutin du 21 octobre 2019.
2019-10-22 16:51 || Canada Canada

Défaite électorale pour l'ancien évêque anglican de Québec

Alain Ambeault, directeur général de la Conférence religieuse canadienne.
2019-10-11 13:36 || Canada Canada

Élections: la Conférence religieuse canadienne attire l'attention sur les sujets mal-aimés