COVID-19

L'archevêque de Vancouver veut faire élargir l'accès aux églises à temps pour Pâques

En vertu des règles sanitaires actuelles, les églises sont autorisées à ouvrir leurs portes pour les mariages, les funérailles et la prière privée, avec un maximum de 10 participants au total. L'archevêque J. Michael Miller, de Vancouver, souhaite une ouverture plus grande pour les fêtes pascales.
En vertu des règles sanitaires actuelles, les églises sont autorisées à ouvrir leurs portes pour les mariages, les funérailles et la prière privée, avec un maximum de 10 participants au total. L'archevêque J. Michael Miller, de Vancouver, souhaite une ouverture plus grande pour les fêtes pascales.   (CNS photo/courtoisie B.C. Catholic)
2021-03-10 17:08 || Canada Canada

En Colombie-Britannique, l'archevêque de Vancouver, Mgr J. Michael Miller, espère que les églises pourront rouvrir avec une capacité limitée à temps pour les jours saints.

Sur la recommandation de la Dre Bonnie Henry, responsable provinciale de la santé, l'archevêque collabore avec Robert Daum du Morris J. Wosk Centre for Dialogue de l'Université Simon Fraser dans le cadre d'un «processus» visant à examiner comment fournir aux paroisses des liturgies intérieures «de petite taille et sûrs» pour les célébrations pascales.

«Espérons que ce processus aboutira à une conclusion fructueuse à temps pour la célébration de Pâques», a déclaré l'archevêque.

► S'inscrire gratuitement à l'infolettre de Présence.

En vertu des règles sanitaires actuelles, les églises sont autorisées à ouvrir leurs portes pour les mariages, les funérailles et la prière privée, avec un maximum de 10 participants au total.

Bonnie Henry a rejeté la demande formulée en février par Mgr Miller, qui souhaitait que les églises puissent ouvrir à 10 % de leur capacité.

Selon Makani Marquis, directeur des communications de l'archevêché, Mgr Miller prévoyait reprendre les conversations avec les autorités sanitaires avec une demande modifiée: des services à l'intérieur à 10 % de la capacité des églises avec un maximum de 50 participants à partir du Jeudi saint, le 1er avril.

Selon lui, cela revient essentiellement à revenir à la situation des églises en novembre, avant que les autorités sanitaires n'interdisent complètement les rassemblements religieux à intérieur.

L'archevêque Miller a demandé à la Cour suprême de la Colombie-Britannique de se pencher sur une exemption aux limites gouvernementales touchant les lieux de culte. Il a déclaré que, si cela s'avérait nécessaire, il emprunterait la voie juridique, mais qu'il espérait trouver une solution hors cour.

L'archevêque a déclaré au B.C. Catholic, le journal de l'archidiocèse de Vancouver, que bien qu'il ait été déçu par la décision de Bonnie Henry de ne pas autoriser la réouverture à 10 % de la capacité, il a été «gratifié» qu'elle «reconnaisse que 'l'Église catholique romaine a été exemplaire dans le soutien de ses communautés pendant cette période critique, y compris à Pâques 2020 et même depuis'».

Dans sa réponse, Bonnie Henry a déclaré que la demande d'ouverture des églises à 10 % équivaudrait, dans certains cas, à des rassemblements de 100 personnes ou plus qui n'ont pas l'habitude d'interagir en personne, se réunissant à l'intérieur et créant des «conditions risqués».

Elle a ajouté que de foyers de cas positifs «découlant de rassemblements et d'activités religieuses ont été notées depuis le début de la pandémie à l'échelle mondiale, nationale et en Colombie-Britannique».

Sa lettre ne précise pas combien de cas de COVID-19 ont été liés à des rassemblements religieux, mais il a été signalé ailleurs que 180 cas positifs – sur plus de 82 400 – sont liés à des services religieux dans la province. Ces données ne précisent pas le type de service religieux ni les règles sanitaires qui ont été respectées.

Mgr Miller a maintenu qu'il n'y avait pas eu de foyers connus dans les églises de l'archidiocèse de Vancouver, mais dans sa lettre, la responsable provinciale de la santé a indiqué qu'il y avait peut-être eu des cas liés aux églises, et que ces cas pouvaient être inconnus des responsables des églises pour des raisons de confidentialité.

Elle a ajouté qu'elle s'attendait à un retour à des rassemblements plus importants et à un assouplissement des restrictions d'ici cet été.

Agnieszka Ruck

***

 

 

du même auteur

Des jeunes se préparent à recevoir les sacrements d'initiation à l'église St. John of God Church de Central Islip (New York), en 2019.
2021-04-12 12:00 || Monde Monde

L'état de l'Église dans le monde en quelques top 5

Le théologien suisse, photographié ici en 2015, est décédé le 6 avril 2021 à l'âge de 93 ans.
2021-04-06 15:40 || Monde Monde

Décès du théologien suisse Hans Küng

Le cardinal Rainer Maria Woelki, 64 ans, a déclaré lors d'une conférence de presse le 23 mars qu'il ne démissionnera pas après la publication du rapport sur la gestion des abus sexuels commis par des clercs dans l'archidiocèse de Cologne.
2021-03-24 12:05 || Monde Monde

Le cardinal de Cologne n'entend pas démissionner

articles récents

Le gouvernement et les autorités sanitaires québécoises se sont ravisées. À partir de ce vendredi 26 mars, ce ne sont pas 25 ou 50 personnes qui pourront entrer dans un lieu de culte mais bien un maximum de 250 personnes.
2021-03-26 08:43 || Québec Québec

250 personnes maximum par lieu de culte au Québec

«On est facilement porté à y voir de l’incompréhension, sinon de la discrimination à l’égard des Québécoises et des Québécois dans la vie desquels la religion joue un rôle essentiel», estiment des leaders chrétiens, juifs et musulmans au sujet des mesures visant les lieux de culte.
2021-03-18 18:15 || Québec Québec

Lieux de culte: «discrimination» et «incohérence», déplorent les leaders religieux

Ce sont 5,6 M$ que versera cette année le ministère de la Culture et des Communications à la cathédrale Sainte-Thérère-d'Avila d'Amos.
2021-03-18 00:00 || Québec Québec

La cathédrale d'Amos obtient 5 M$ de plus