«Monsieur», «madame»

Le cardinal Lacroix désapprouve la directive de Service Canada

«La politesse élémentaire peut s'exercer autrement qu'en effaçant les différences entre les femmes et les hommes et les notions fondamentales de mère et de père», a écrit le cardinal Gérald Lacroix sur Facebook.
«La politesse élémentaire peut s'exercer autrement qu'en effaçant les différences entre les femmes et les hommes et les notions fondamentales de mère et de père», a écrit le cardinal Gérald Lacroix sur Facebook.   (CNS Photo/Paul Haring)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2018-03-22 07:47 || Canada Canada

Le personnel de Service Canada pourra continuer d'utiliser les mots «monsieur» et «madame» lorsqu'il s'adressera à des citoyens, s'est ravisé hier le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos.

Mercredi, cette directive de Service Canada qui demandait aux fonctionnaires de ne plus employer ces termes lors d’une première interaction avec un client a suscité beaucoup de commentaires au pays.

Une «vive réaction populaire très saine», estime le cardinal Gérald Lacroix, archevêque de Québec. Sur sa page Facebook, le cardinal a contesté cette directive gouvernementale.

«La politesse élémentaire peut s'exercer autrement qu'en effaçant les différences entre les femmes et les hommes et les notions fondamentales de mère et de père», a-t-il écrit.

«Pensons-y un peu... faudra-t-il aussi rayer de notre vocabulaire fils, fille, cousin, cousine, grand-père, grand-mère? Franchement!», s'est exclamé le cardinal.

Pour l'archevêque de Québec, «les mots qui nous définissent révèlent aussi les liens qui nous unissent et expriment le fait que nous sommes des êtres de relations».

Deuxième fois

C'est la deuxième fois au cours du mois de mars que le cardinal Lacroix critique, dans sa page Facebook, des décisions du gouvernement fédéral.

Le vendredi 2 mars, il a réagi au débat tenu la veille à la Chambre des communes sur le programme Emplois d'été Canada. Il révélait alors que des paroisses de l'archidiocèse de Québec ont vu leur demande de financement être rejetée parce qu'elles avaient refusé de cocher une attestation sur le respect des droits de la personne. Depuis son introduction en décembre 2017, cette clause d'admissibilité est contestée plusieurs organismes religieux parce que les documents officiels indiquent que les «droits reproductifs et sexuels» des femmes ainsi que «l’accès à des avortements sûrs et légaux» font partie de droits que l'organisme demandeur doit reconnaître.

«J’ai invité les paroisses de l’Église catholique de Québec à participer au programme d’emplois d'été du Canada sans signer la nouvelle attestation controversée», a précisé sur Facebook le cardinal Lacroix après qu'un député ait déclaré publiquement que «le premier ministre [Justin Trudeau] s'est entretenu avec le cardinal de Montréal (sic) qui a ensuite encouragé toutes les paroisses catholiques à présenter une demande de fonds». Le député libéral Randy Boissonnault avait qualifié ce geste d’«exemple fantastique de dialogue constructif entre le gouvernement et des organisations religieuses».

 

du même auteur

Une série de vidéos entend dénoncer les problèmes de l'Église catholique au Québec et proposer des solutions.
2019-01-22 22:00 || Québec Québec

Le retour de l'insolent frère Untel

Le journaliste français Jean-Claude Guillebaud propose que la France s'inspire du Québec pour sortir de la crise des gilets jaunes.
2019-01-22 10:53 || Québec Québec

Gilets jaunes: un journaliste français propose de s'inspirer de Bouchard-Taylor

Reconnu coupable d'agression sexuelle le 8 janvier, le prêtre Brian Boucher a plaidé coupable le 21 janvier 2019 à l'ouverture d'un second procès pour agressions sexuelles.
2019-01-21 15:04 || Québec Québec

Second procès pour abus sexuels: Brian Boucher plaide coupable

articles récents

Le cofondateur du Centre culturel islamique de Québec, Boufeldja Benabdallah, lors d'une soirée interreligieuse de commémoration à Québec le 28 janvier 2018.
2019-01-21 14:57 || Québec Québec

Le Centre culturel islamique de Québec réclame l’interdiction des armes de poing et d’assaut

La première ministre britannique Theresa May a survécu à une motion de censure le 16 janvier 2019 après avoir échoué dans sa tentative de faire adopter son plan de retrait de l'Union européenne.
2019-01-17 11:38 || Monde Monde

Brexit: «un désordre politique incroyable», dit un évêque anglais

Des partisans de Félix Tshisekedi celèbrent dans les rues de Kinshasa le 10 janvier 2019.
2019-01-11 16:11 || Monde Monde

Les évêques doutent de la victoire de Tshisekedi