Fin du financement de deux organismes jésuites au Honduras

Les jésuites canadiens agacés par une décision de Développement et Paix

Le centre Fundación ERIC et la station radiophonique Radio Progreso, deux organismes du Honduras dirigés par le jésuite Ismaël Moreno, mieux connu sous le nom de Padre Melo (photo), font partie des organismes que Développement et Paix a décidé de ne plus financer en 2018.
Le centre Fundación ERIC et la station radiophonique Radio Progreso, deux organismes du Honduras dirigés par le jésuite Ismaël Moreno, mieux connu sous le nom de Padre Melo (photo), font partie des organismes que Développement et Paix a décidé de ne plus financer en 2018.   (CNS photo/Rhina Guidos)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2019-03-13 16:08 || Canada Canada

Le centre Fundación ERIC (Equipo de Reflexión, Investigación y Comunicación) et la station radiophonique Radio Progreso, deux organismes du Honduras dirigés par le jésuite Ismaël Moreno (mieux connu sous le nom de Padre Melo), font partie des organismes que Développement et Paix a décidé de ne plus financer en 2018.

Une telle décision ne fait toutefois pas l'affaire du provincial des jésuites canadiens, le père Eric Oland.

«On appuie, plus que jamais, les œuvres comme celle du Padre Melo», a-t-il déclaré lorsqu'interrogé sur le fait que le financement de ces deux organismes jésuites avait été suspendu par l'organisme de coopération internationale.

Serge Langlois, directeur général de Développement et Paix, avait révélé, au mois de novembre, que «des représentants de la Conférence des évêques catholiques du Canada [avaient] identifié 52  partenaires, qui, selon des données obtenues en ligne, posaient certaines questions concernant leur respect des enseignements de l’Église».

Fundación ERIC et Radio Progreso font partie des 52 partenaires sous enquête. La conférence épiscopale leur reproche «d'être davantage un mouvement social progressiste qu'un organisme religieux» qui n'hésite pas à «publier des opinions opposées à l'enseignement catholique» (readily publishes views antithetical to Catholic teaching).

Que pense le père Oland de cette affirmation des représentants de la CECC?

«On vit avec cela depuis les années 1960», répond le provincial jésuite. «Nos activités auprès des plus démunis créent constamment des controverses», reconnaît-il. «Elles confrontent les sociétés. Le Padre Melo et ses œuvres au Honduras confrontent la politique même du pays.»

Il rappelle que Padre Melo a subi de nombreuses menaces de mort et que des gens de son entourage ont été tués.

«Tous les jésuites du monde entier, et en particulier les confrères d'Amérique centrale et les provinciaux d'Amérique latine, appuient nos œuvres. Bien sûr que nous avons entièrement confiance en nos œuvres», ajoute le provincial jésuite.

Deux sources proches du dossier ont indiqué cette semaine que le père Oland avait fait parvenir une lettre à Développement et Paix au mois de février afin que le financement de la Fundación ERIC et de Radio Progreso soit rétabli.

Le père Oland n'a pas voulu confirmer ou infirmer l'envoi d'une telle lettre. À Développement et Paix, personne n'était en mesure de confirmer la réception d'une missive en provenance des jésuites canadiens.

***

Présence a besoin de l'appui financier de ses lecteurs pour poursuivre sa mission.
Cliquez sur l'image de notre campagne de financement pour savoir comment votre don fait une différence.

 

du même auteur

Gabriel Groulx, président du conseil d'administration de la Mutuelle d'assurance en Église.
2019-06-15 09:30 || Québec Québec

Les membres vont décider si Alfonso Graceffa doit être destitué du CA

Des meubles antiques et des pièces de grande valeur, dont ce jésus de cire, seront vendus les 18 et 30 juin.
2019-06-14 15:11 || Québec Québec

Les Sœurs de Sainte-Anne encantent une partie de leur «trésor»

Les évêques du Canada auraient commandé un examen institutionnel sur Développement et Paix qui aurait comme objectif d'aplanir les différents entre l'épiscopat et l'ONG catholique.
2019-06-14 09:30 || Canada Canada

Les évêques auraient commandé un examen externe de Développement et Paix

articles récents

Les photos du migrant salvadorien Oscar Alberto Martinez Ramirez et de sa fille Valeria, âgée de 23 mois, allongée sur le ventre dans les eaux peu profondes du Rio Grande, suscitent une vague d'indignation.
2019-06-26 09:48 || Monde Monde

Le pape «attristé» par le décès de deux migrants

«Nous pensons que le projet de loi 21, tel qu’il est rédigé actuellement, nourrira la crainte et l’intolérance, plutôt que de contribuer à la paix sociale», dit l’Assemblée des évêques catholiques du Québec.
2019-06-14 12:23 || Québec Québec

Le projet de loi 21 nourrit «crainte et intolérance» selon les évêques

Détail de la page couverture du rapport de l'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues ou assassinées dévoilé le 3 juin 2019.
2019-06-03 15:14 || Canada Canada

Femmes autochtones: les Églises dans le tordeur de l'enquête nationale