Crise des migrants

Les jésuites exhortent le Canada à accélérer l'arrivée des Syriens

Réfugiés syriens arrivant à la frontière avec la Jordanie le 10 septembre 2015.
Réfugiés syriens arrivant à la frontière avec la Jordanie le 10 septembre 2015.   (CNS photo/Muhammad Hamed, Reuters)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2015-09-14 09:06 || Canada Canada

Le Canada devrait accueillir davantage de réfugiés, disent les jésuites de tout le pays. Dans une lettre remise au premier ministre Stephen Harper, Jean-Marc Biron, provincial des jésuites du Canada français, et Peter Bisson, provincial des jésuites du Canada anglais, demandent que le gouvernement autorise «l’arrivée accélérée sur le territoire canadien d’au moins 10 000 réfugiés syriens au-delà des chiffres de réinstallation» déjà prévus.

Insatisfaits et inquiets des longs processus d'immigration que doivent affronter les victimes des conflits au Moyen-Orient, les jésuites suggèrent aux autorités canadiennes de créer «un permis de résident temporaire spécial qui permettrait aux réfugiés d’arriver dans nos pays de façon sécuritaire sans avoir recours aux trafiquants».

Le Canada devrait aussi accroître son aide humanitaire aux personnes qui ont trouvé refuge au Liban, en Jordanie et en Turquie. «Présentement, ces pays portent le fardeau des millions de personnes qui ont quitté la Syrie, et les organismes humanitaires ont atteint leurs limites», écrivent les deux supérieurs jésuites.

Les deux responsables expliquent qu'ils connaissent bien la situation dans ces pays par leur participation au Service jésuite des réfugiés. L'organisme international fournit de l'aide humanitaire et «il est au cœur des efforts de rapprochement entre les peuples de différentes ethnies et religions».

Pas la guerre

Dans leur lettre, les jésuites déplorent que «le Canada continue à croire que c’est en faisant la guerre qu’on peut apporter une paix durable au Moyen-Orient». Cette politique est inefficace, estiment-ils. «Il a été démontré à maintes reprises que la guerre sème le ressentiment et la rage».

Le Canada est actuellement en pleine campagne électorale. La crise des migrants est un des sujets évoqués régulièrement par les partis d'opposition. La lettre des deux provinciaux a été remise aux chefs Thomas Mulcair, du Nouveau Parti démocratique, Justin Trudeau, du Parti libéral du Canada, et Elizabeth May, du Parti vert du Canada.

 

du même auteur

Le grand maître de la Grande Loge du Québec, Marc C. David, a coupé le ruban lors du vernissage tenu le mercredi 19 juin, aux côtés du hockeyeur professionnel George Laraque, porte-parole de l’exposition et aussi franc-maçon.
2019-06-27 07:07 || Québec Québec

Lumière sur les francs-maçons au Musée des cultures du monde

Gabriel Groulx, président du conseil d'administration de la Mutuelle d'assurance en Église.
2019-06-15 09:30 || Québec Québec

Les membres vont décider si Alfonso Graceffa doit être destitué du CA

Des meubles antiques et des pièces de grande valeur, dont ce jésus de cire, seront vendus les 18 et 30 juin.
2019-06-14 15:11 || Québec Québec

Les Sœurs de Sainte-Anne encantent une partie de leur «trésor»

articles récents

Les photos du migrant salvadorien Oscar Alberto Martinez Ramirez et de sa fille Valeria, âgée de 23 mois, allongée sur le ventre dans les eaux peu profondes du Rio Grande, suscitent une vague d'indignation.
2019-06-26 09:48 || Monde Monde

Le pape «attristé» par le décès de deux migrants

«Nous pensons que le projet de loi 21, tel qu’il est rédigé actuellement, nourrira la crainte et l’intolérance, plutôt que de contribuer à la paix sociale», dit l’Assemblée des évêques catholiques du Québec.
2019-06-14 12:23 || Québec Québec

Le projet de loi 21 nourrit «crainte et intolérance» selon les évêques

Détail de la page couverture du rapport de l'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues ou assassinées dévoilé le 3 juin 2019.
2019-06-03 15:14 || Canada Canada

Femmes autochtones: les Églises dans le tordeur de l'enquête nationale