Crise des migrants

Moyent-Orient : Carl Hétu remet en question l'approche canadienne

  • Carl Hétu.
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2015-09-14 09:52 || Canada Canada

«La non-résolution des conflits régionaux ne va qu’accentuer les drames comme ceux qu’on a vus ces derniers jours», martèle Carl Hétu. Le directeur national de l’Association catholique d’aide à l’Orient (CNEWA) estime que l’incapacité des gouvernements à régler les conflits en Irak et en Syrie est directement responsable de la crise des réfugiés.

La guerre, en Syrie et en Irak, a permis la montée de groupes comme l’État islamique qui veulent conquérir les territoires aux mains de gouvernements en déroute. Ces conflits ont entraîné l’exil de centaine de milliers de personnes.

«L'État islamique existe parce que la communauté internationale et les leaders régionaux ont été incapables de régler les problèmes en Syrie et en Irak», insiste le directeur de cette agence  qui vient en aide aux minorités chrétiennes du Moyen-Orient.

Le Canada fait partie des pays qui cherchent des solutions aux conflits dans ces pays. Mais ses interventions doivent être fortement questionnées, dit Carl Hétu.

«La politique du gouvernement est dorénavant de confronter, par les armes, les ennemis du Canada et de la communauté internationale. Le Canada s'éloigne des missions de l'ONU comme il le faisait auparavant. Il faut se poser de sérieuses questions sur l'efficacité de cette stratégie de combat.»

«Cela a commencé sous les libéraux. Durant leurs douze ans de pouvoir, ils ont délaissé les  missions de paix pour des missions de guerre. Les conservateurs, eux, ont officialisé cette politique», dit Carl Hétu.

Une crise qui perdure

La crise des réfugiés n’est pas nouvelle. En janvier dernier, M. Hétu a participé à une mission d’observation en Jordanie et au Liban. Il accompagnait Mgr Lionel Gendron, évêque de Saint-Jean-Longueuil.

«On y  a rencontré des réfugiés syriens et irakiens. Ils vivaient de grands traumatismes. Le pire, c'était l’incertitude. Ne pas savoir s’ils pourront un jour retourner à la maison. Beaucoup de gens nous ont dit qu'ils étaient prêts à tout pour quitter les camps où ils vivaient depuis, pour certains, trois longues années.»

À l’époque, les gens ne parlaient pas de partir en bateau, de façon clandestine, dit-il «Mais c’était évident que tous les gens que nous avons rencontrés, tant les réfugiés que  les personnes qui les accueillaient, étaient fatigués et impatients.»

Le directeur de CNEWA ne s’étonne pas que des réfugiés vendent les biens qui leur restent afin d’obtenir une place sur un bateau qui les amènerait en Europe. Et que plusieurs y trouvent la mort.

 

du même auteur

Arrêté en 2019 par le Service de police de Laval pour des gestes à caractère sexuel, le père Henri Paradis, a reconnu, au mois de septembre, sa culpabilité à deux chefs d’agression sexuelle et d’attentat à la pudeur.
2020-10-20 15:26 || Québec Québec

Le père Henri Paradis condamné à huit mois de détention à domicile

Trois ans après le début de cette enquête commandée par les évêques canadiens, on saura quels partenaires de Développement et Paix pourront de nouveau recevoir un financement annuel de la part des catholiques canadiens.
2020-10-20 08:37 || Canada Canada

Les conclusions du rapport final dévoilées en novembre

«Avec des bras fatigués, mais vaillants, des sœurs se sont mises à fabriquer des masques et des blouses pour du personnel infirmier», donne en exemple la Conférence religieuse canadienne.
2020-10-15 17:04 || Canada Canada

«Nous sortirons plus forts de la pandémie»

articles récents

Les deux pasteurs évangéliques à l'origine de la manifestation-concert gospel du dimanche 11 octobre 2020 au parc Jarry de Montréal viennent d'annuler cet événement auquel devaient participer des leaders du mouvement antimasque dont la comédienne Lucie Laurier et le militant Alexis Cossette-Trudel.
2020-10-02 09:19 || Québec Québec

Des pasteurs évangéliques annulent la manifestation du 11 octobre

Plus de 1000 catholiques ont participé à la manifestation «Libérez la messe» de l'archidiocèse de San Francisco le 20 septembre 2020.
2020-09-29 10:23 || Monde Monde

Lieux de culte: limites «draconiennes» à San Francisco

Les lieux de culte pourront demeurer ouverts en zone rouge. Églises, synagogues et mosquées pourront accueillir un maximum de 25 personnes à la fois et devront tenir un registre des participants, a déclaré le premier ministre du Québec lundi.
2020-09-28 19:09 || Québec Québec

Lieux de culte ouverts même en zone rouge