Responsabilité sociale des entreprises

Ottawa crée un poste d'ombudsman pour les entreprises canadiennes à l'étranger

Le ministre du Commerce international, François-Philippe Champagne, a approuvé le mercredi 17 janvier la création d'un poste d'ombudsman pour la responsabilité sociale des entreprises.
Le ministre du Commerce international, François-Philippe Champagne, a approuvé le mercredi 17 janvier la création d'un poste d'ombudsman pour la responsabilité sociale des entreprises.   (Pixabay/dimitrisvetsikas1969)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2018-01-17 16:38 || Canada Canada

«Cela fait très longtemps que nous attendions cette annonce», s'est exclamé Serge Langlois, directeur général de Développement et Paix.

En conférence de presse à Ottawa, le ministre du Commerce international, François-Philippe Champagne, a approuvé le mercredi 17 janvier la création d'un poste d'ombudsman pour la responsabilité sociale des entreprises, une mesure réclamée depuis dix ans par plusieurs Églises et des organismes religieux, dont Développement et Paix.

«Cela a pris au-delà d'une décennie pour qu'on puisse voir la création d'un tel poste», rappelle Jim Davis, coordonnateur du partenariat Afrique au sein de la coalition œcuménique Kairos. «C'est un grand pas, c'est certain.»

L'annonce faite par le ministre «démontre surtout l'efficacité de la société civile. Ce sont ses patientes mais persistantes activités de plaidoyer qui ont poussé le gouvernement à agir», estime-t-il.

Cet ombudsman aura pour mandat d’enquêter sur les allégations de violations des droits de la personne en lien avec les activités d’entreprises canadiennes à l’étranger. Il pourra, dit le ministre, aider à résoudre les différends ou les conflits entre les entreprises et les collectivités touchées.

Indépendance

La coalition œcuménique Kairos se réjouit tout particulièrement d'une assurance donnée par le ministre Champagne lors de l'annonce. Le nouvel ombudsman pourra «mener des enquêtes de façon indépendante, présenter des rapports, recommander des solutions et en surveiller la mise en œuvre».

«C'est essentiel que cet ombudsman soit complètement indépendant des compagnies et du gouvernement», dit Kairos qui réclame depuis plusieurs années que les compagnies minières canadiennes soient tenues responsables des violations qu'elles commettent dans les pays du Sud où elles sont présentes.

Kairos a documenté, au fil des années, plusieurs cas de brutalités, d'intimidation, de contamination des eaux et même de meurtres commis par des compagnies minières canadiennes ou par les agences de sécurité qui protègent leurs installations. À l'invitation de la coalition œcuménique ou de ses membres, des représentants de communautés qui ont vu leurs territoires être cédés à des compagnies minières canadiennes sont régulièrement venus à Ottawa témoigner des préjudices qu'elles ont subi.

Groupe consultatif

Le ministre du Commerce international a aussi annoncé la création d’un groupe consultatif multipartite sur la conduite responsable des entreprises qui sera chargé de conseiller le gouvernement canadien ainsi que l'ombudsman.

Ce groupe, qui débutera ses travaux prochainement, «sera composé d’experts de divers horizons, notamment des représentants de l’industrie et de la société civile». Le ministre François-Philippe Champagne a mentionné que des représentants de Développement et Paix, d'Amnistie internationale, du Congrès du travail du Canada, de l'Association minière du Canada et de l'Association canadienne des producteurs pétroliers seraient notamment membres de ce groupe consultatif multipartite.

 

du même auteur

Le frère Jean-Guy Roy, alors qu'il dirigeait la maison de production Auvidec.
2018-02-13 15:51 || Québec Québec

Les victimes réclament 16,2 M $

2018-02-13 12:01 || Québec Québec

Pas question de démissionner, disent les deux administrateurs

2018-02-12 15:09 || Québec Québec

L’indépendance d’un assureur au cœur d’une bisbille avec l’archidiocèse de Montréal

articles récents

Le gouvernement précise que c'est le «mandat principal» et non pas les croyances d'un organisme que la nouvelle attestation cherche à vérifier.
2018-02-06 19:12 || Canada Canada

Emplois d'été: le gouvernement explique l'attestation et prolonge la date limite

2018-02-01 11:53 || Canada Canada

«Ne signez pas l’attestation», recommandent deux évêques albertains

Le cardinal torontois Thomas Collins a dénoncé la nouvelle clause gouvernementale lors d'une conférence de presse le 26 janvier dernier à Toronto.
2018-01-30 11:17 || Canada Canada

Débat à la Chambre des communes sur la clause d'admissibilité