Démarches référendaires

Outremont va de l’avant avec son projet de limiter le zonage des lieux de culte

L'avenue Laurier est une importante artère commerciale d'Outremont.
L'avenue Laurier est une importante artère commerciale d'Outremont.   (Courtoisie arrondissement d'Outremont)
Yves Casgrain | Journaliste
Journaliste
2016-01-19 08:56 || Québec Québec

Outremont va de l’avant avec son projet de limiter le zonage des lieux de culte. Le 14 janvier, l’arrondissement d’Outremont a publié dans certains journaux locaux un avis public intitulé Demande de participation référendaire. Il s’agit d’une autre étape devant permettre aux citoyens d’Outremont de se prononcer sur un éventuel référendum concernant son projet de modification du Règlement de zonage qui prévoit de limiter l’établissement de nouveaux lieux de culte sur son territoire.

Selon la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités, un référendum peut être tenu si un certain nombre de citoyens signent le registre demandant que soit tenue une telle consultation. Selon ce que Sylvain Leclerc, chargé de communication de l’arrondissement d’Outremont, a indiqué à Présence, au moins 12 personnes doivent signer le registre. Si  le nombre de personnes requises pour la tenue d’un référendum n’est pas atteint, les élus de l’arrondissement se prononceront alors pour une troisième fois sur le projet de loi. Dans le cas où le nombre de signatures est atteint, le référendum pourra avoir lieu. L’avenir du projet de changement de zonage dépendra alors des résultats de cette consultation populaire.

Rappelons que le projet de changement de zonage a comme objectif d’interdire l’établissement de nouveaux lieux de culte sur les avenues commerciales Bernard et Laurier ainsi que de limiter la zone géographique où les futures synagogues, églises ou mosquées pourront s’établir. Un des arguments avancés par l’arrondissement d’Outremont pour justifier ce changement de zonage est que la présence des lieux de culte sur les artères commerciales nuirait aux commerces qui y sont établis.

La communauté hassidique a manifesté sa vive opposition au projet de modification de zonage par l’envoi d’une mise en demeure à l’arrondissement. Selon l’avocat Julius Grey qui représente la communauté hassidique, ce projet de loi est prohibitif et empêcherait, s’il venait à être adopté, l’érection de nouvelles synagogues à Outremont.

Dans une entrevue accordée à Présence avant le congé des Fêtes, le professeur de la Faculté de droit de l’Université McGill, René Prévost, a critiqué ce projet de changement de zonage. «On ne rapporte pas d’éléments de recherche démontrant que la présence d’un lieu de culte va nuire au développement économique des artères commerciales Bernard et Laurier», avait-il souligné.

Le professeur est d’avis que c’est d’abord la communauté juive qui est visée par ce projet de changement de zonage. Bien qu’il ne conteste pas le droit de l’arrondissement à gérer l’aménagement de son territoire, il croit néanmoins que ce projet, s’il est adopté, restreindra beaucoup les possibilités de développer de nouveaux lieux de culte dans Outremont.

La mairesse d’Outremont, Marie Cinq-Mars a préféré ne pas nous accorder d’entrevue en raison des démarches judiciaires entreprises par la communauté hassidique.

 

du même auteur

Le sociologue clinicien Vincent de Gaulejac s'est intéressé à l'expérience des familles de djihadistes.
2018-11-13 15:31 || Monde Monde

Des sociologues dialoguent avec les djihadistes et leurs familles dans un processus de déradicalisation

L'un des leaders de La Meute, Sylvain Brouillette, dit Maïkan, a pris la défense de son mouvement en rejetant catégoriquement les propos du chercheur Martin Geoffroy.
2018-03-29 09:52 || Québec Québec

La Meute dément être animée par des principes religieux

Le président de la Synagogue, Edmond Elbaz, a été invité par la mairesse de Montréal, Valérie Plante, à signer le livre d’or de la métropole le 20 mars 2018.
2018-03-29 09:09 || Québec Québec

250e anniversaire du premier lieu de culte non catholique au Québec

articles récents

Le gouvernement du Québec devrait déposer ce printemps un projet de loi pour encadrer le port de signes religieux chez certains employés de l'État.
2019-03-13 16:15 || Québec Québec

Enseignantes voilées: Québec se trompe de cible, disent les évêques

Le centre Fundación ERIC et la station radiophonique Radio Progreso, deux organismes du Honduras dirigés par le jésuite Ismaël Moreno, mieux connu sous le nom de Padre Melo (photo), font partie des organismes que Développement et Paix a décidé de ne plus financer en 2018.
2019-03-13 16:08 || Canada Canada

Les jésuites canadiens agacés par une décision de Développement et Paix

Le premier ministre François Legault (photographié ici en janvier 2019) estime que le cours Éthique et culture religieuse (ECR) «doit être complètement revu».
2019-02-27 14:09 || Québec Québec

Legault: le cours ECR «doit être complètement revu»