Réactions des autorités religieuses à l'attentat de Londres

Des passants aident une personne au sol quelques minutes après l'attentat du 22 mars à Londres.
Des passants aident une personne au sol quelques minutes après l'attentat du 22 mars à Londres.   (CNS photo/Toby Melville, Reuters)
2017-03-28 11:36 || Monde Monde

L’archevêque anglican de Canterbury, Mgr Justin Welby, et l’archevêque catholique de Westminster, le cardinal Vincent Nichols, ont réagi à l’attentat terroriste perpétré le 22 mars, contre le Parlement du Royaume-Uni, et qui a fait cinq morts et une quarantaine de blessés.

Sur Twitter, le primat de l’Église anglicane a adressé ses «prières aux personnes endeuillées par la perte d’un être cher et aux personnes blessées ou traumatisées par l’attaque brutale et insensée de Westminster».

Lors de son allocution devant les membres de la Chambre de Lords, la chambre haute du Parlement britannique, Mgr Welby a affirmé que «l’un des gardes de sécurité du palais [épiscopal] de Lambeth – un homme de confession musulmane – s’est empressé de se rendre au portail du palais, où il a bien failli être embouti par le véhicule du forcené. Une fois sur place, il est venu en aide aux blessés. Comme bien des gens de cette communauté et de ce pays, il a refusé de rentrer chez lui avant la fin de son quart de travail, préférant rester sur place pour faire son travail.»

La cathédrale catholique de Westminster étant à quelques minutes de marche du Parlement britannique, le cardinal Nichols a tenu à adresser ses prières aux victimes de l’attentat terroriste.

«L’attaque d’hier à Westminster nous a tous bouleversés», affirme le cardinal Nichols dans un communiqué rendu public le 23 mars. «Ce genre de violence dont nous avons trop souvent été témoins ailleurs dans le monde, a cette fois-ci ensanglanté et terrorisé notre ville», ajoute le prélat.

L’une des victimes de cet attentat est une femme catholique appelée Aysha Frade. Âgée de 43 ans, cette mère de famille a été happée par le véhicule de l’assaillant, lequel fonçait à vive allure vers le pont de Westminster et en direction du Parlement. Au moment de son décès, madame Frade était en route vers l’école de ses enfants.

Le 23 mars, le pape François a envoyé un message de condoléances au cardinal Nichols, qui est également président de la Conférence des évêques catholiques d’Angleterre et du Pays de Galles.

C’est le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Vatican, qui a acheminé ce message à l’archevêque de Westminster. Le pape François s’est dit «profondément attristé d’apprendre la perte de vies humaines et les blessures causées par cette attaque dans le centre de Londres». Le pape a aussi tenu à exprimer «sa solidarité dans la prière, à toutes les personnes affectées par cette tragédie. En recommandant ceux qui sont morts l’amour miséricordieux du Seigneur, le Pape invoque la force divine et la paix sur les familles dans le deuil, et assure la nation britannique de ses prières», lit-on dans ce message.

Selon certains média britanniques, l’assaillant s’appelle Khalid Masood. Âgé de 52 ans, cet homme natif de Birmingham, dans la région des Midlands, était connu des policiers, ayant déjà été arrêté pour agression, possession d'armes et trouble à l'ordre public, a précisé Scotland Yard.

Le 23 mars, le groupe armé État islamique a émis un communiqué dans lequel l’assaillant est présenté comme un «soldat [du califat]» ayant répondu à l’appel lancé par Daech de perpétrer des attentats contre les «pays de la coalition».

Avec Catholic News Service

 

du même auteur

«Aussi exhortons-nous le ministre Roberge à ne pas agir précipitamment et à soumettre le programme ECR à une analyse patiente, pondérée, rigoureuse et approfondie», indique le Centre justice et foi.
2020-02-21 12:34 || Québec Québec || 4 Commentaire(s)

ECR: les risques d’une refonte idéologique et bâclée

Maria Cirenia Victoriano de Jesus enlace sa petite fille lors d'une réunification familiale à San Diego le 8 février 2020.
2020-02-11 20:29 || Monde Monde

Photo du jour - 11 février 2020

Des enfants syriens déplacés vers une ville d'Irak en octobre 2019.
2020-02-11 16:07 || Monde Monde || Aucun commentaire

Les chrétiens en Irak: la lutte perdure

articles récents

Une manifestation de solidarité avec la Première Nation des Wet'suwet'en à Toronto le 15 février 2020.
2020-02-20 19:05 || Canada Canada

Wet'suwet'en: des leaders chrétiens réclament un règlement pacifique

Le premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, le 14 janvier 2020 à Madrid.
2020-02-17 17:16 || Monde Monde

Les évêques d'Espagne et du Portugal s'opposent à l'euthanasie

Asia Bibi, la femme catholique acquittée de blasphème après avoir passé huit ans dans le couloir de la mort au Pakistan, se décrit comme «une prisonnière du fanatisme» dans son autobiographie récemment publiée. Sur cette photo de 2018, sa famille rencontrait le pape François au Vatican.
2020-02-04 16:58 || Monde Monde

«Je suis devenue une prisonnière du fanatisme» - Asia Bibi