Canada

Trudeau condamne l’antisémitisme à l’occasion de Rosh ha-Shana

Justin Trudeau à la Chambre des communes en mai 2016.
Justin Trudeau à la Chambre des communes en mai 2016.   (Photothèque CNS Photo/Chris Wattie, Reuters)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2017-09-21 10:01 || Canada Canada

Le premier ministre du Canada a profité du début de Rosh ha-Shana, le nouvel an juif, pour dénoncer l’antisémitisme au pays.

«Cette année, Rosh ha-Shana arrive pendant un moment de grande inquiétude pour la communauté juive au Canada», a indiqué Justin Trudeau. «Nous avons été témoins d'actes haineux et antisémites visant des personnes innocentes ainsi que les endroits où celles-ci se rassemblent et prient.»

Selon des données révélées à la mi-juin par Statistique Canada, la religion demeure le deuxième motif pour les crimes haineux commis au Canada, derrière la race ou l’origine ethnique. Pour les crimes visant l’appartenance religieuse, les juifs sont les plus visés, suivis de près par les musulmans. Ainsi, 178 crimes haineux ont été commis contre des juifs en 2015, les données annuelles les plus récentes compilée par Statistique Canada.

Ces données avaient été qualifiées de «troublantes» par Shimon Koffler Fogel, président directeur général du Centre consultatif des relations juives et israéliennes. «Tous les Canadiens devraient s’en inquiéter, parce que l’antisémitisme a toujours été un indicateur de la santé en général des valeurs d’une société», avait-il déclaré en juin.

«Le gouvernement du Canada demeure solidaire de la communauté juive face à cette haine. Nous condamnons le racisme, la xénophobie et la discrimination sous toutes leurs formes», a dit Justin Trudeau mercredi.

Dans son message, le premier ministre Trudeau exhorte les Canadiens à «réfléchir aux valeurs qui nous tiennent à cœur». Parmi celles-ci, il mentionne l’«ouverture», la «compassion», la «diversité» et l’«inclusion».

«Cependant, elles n'ont de sens que lorsque nous les mettons en pratique dans les choix que nous faisons chaque jour. Chacun d'entre nous doit être un gardien confiant et infatigable de ces valeurs et faire sa part pour réparer le monde», a-t-il ajouté.

Le nouvel an juif débutait le soir du 20 septembre, correspondant au 1er tishri, qui est le premier mois du calendrier juif.

Mis à jour à 10 h 41 le 21 septembre 2017.

 

du même auteur

Les pères rédemptoristes de Sainte-Anne-de-Beaupré ont décidé de fermer définitivement l'Auberge de la basilique, située sur la rue du Sanctuaire.
2017-12-12 20:02 || Québec Québec

Fermeture définitive de l’Auberge de la basilique

Un prêtre examine une église détruite par Daech près de Mossoul, en Irak, en 2016.
2017-12-11 20:44 || Monde Monde

Persécutions contre les chrétiens: de mal en pis, selon un nouveau rapport

La petite Laken, 4 ans, allume le cierge baptismal de sa soeur Michelle Solaye happée mortellement le 1er décembre. Elle est aidée du diacre Simon Nadeau et de leur père Hypolyte.
2017-12-11 14:59 || Québec Québec

La flamme de Michelle Solaye

articles récents

Des gens manifestent devant l'ambassade américaine à Amman, en Jordanie, le 7 décembre 2017. Sur l'affiche, on peut lire que «l'Amérique est le leader arabe».
2017-12-08 17:53 || Canada Canada

Des juifs canadiens demandent à Ottawa d’imiter Trump sur Jérusalem

À bord de l'avion le ramenant à Rome le 2 décembre, le pape François a commenté sa rencontre de la veille avec des Rohingyas.
2017-12-04 10:00 || Monde Monde

«Je pleurais, ils pleuraient aussi»

Le pape François et la conseillère d'État Aung San Suu Kyi marchent côte à côte à leur arrivée au Convention Center de Naypyitaw, la capitale birmane, le 28 novembre 2017.
2017-11-29 14:29 || Monde Monde

Respectez tous les groupes religieux, dit le pape aux autorités birmanes