Candidat déchu du Parli libéral aux élections d'octobre

Un rabbin et un cardinal à la défense d'Hassan Guillet

L’imam Hassan Guillet, le cardinal Gérald Lacroix et le rabbin Avi Finegold discutaient de ce qui les unit dans une série produite par l'Office de catéchèse du Québec plus tôt cette année.
L’imam Hassan Guillet, le cardinal Gérald Lacroix et le rabbin Avi Finegold discutaient de ce qui les unit dans une série produite par l'Office de catéchèse du Québec plus tôt cette année.   (Courtoisie OCQ)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2019-09-03 10:44 || Canada Canada

Une heure avant d'apprendre que sa candidature lors des élections du 21 octobre 2019 était révoquée par Justin Trudeau et par le Parti libéral du Canada, l'ex-imam Hassan Guillet s'est excusé d'avoir tenu, dans les médias sociaux, certains propos, jugés «troublants, antisémites et anti-israéliens» par B'nai Brith Canada.

«Le manque de sensibilité de ces déclarations ne reflète pas ma personnalité ni ma façon d'être», a-t-il écrit dans un texte publié dans sa page Facebook.

«Tous ceux qui me connaissent, personnellement ou par mes œuvres, savent que je suis contre la haine, le racisme, l'antisémitisme et la violence indépendamment de l'identité des auteurs ou des victimes», a-t-il ajouté.

Dans sa note d'excuses, Hassan Guillet explique que ses perceptions ont changé au lendemain de la tuerie de la grande mosquée de Québec, le 29 janvier 2017.

«À partir de cette date, je me suis engagé comme militant contre la haine et la violence et comme missionnaire de paix et de collaboration interculturelle et interconfessionnelle.»

«Je prends la parole dans des églises, des synagogues, des mosquées, des parcs, des centres communautaires et partout où je peux servir la cause de la paix sociale et du vivre-ensemble.»

Il rappelle ensuite qu'il a participé récemment au tournage de trois vidéos sur le dialogue interreligieux aux côtés du cardinal Gérald Lacroix, archevêque de Québec, et du rabbin Avi Finegold. Intitulée Frères d'âme, cette série est produite par l'Office de catéchèse du Québec et est utilisée «comme outil pédagogique dans les écoles pour cultiver la culture de la diversité et la fraternité humaine».  

Réaction du cardinal Lacroix

Invité à commenter les allégations de propos antisémites faites contre l'ex-candidat libéral de la circonscription de Saint-Léonard–Saint-Michel, le cardinal Lacroix indique qu'il n'a jamais entendu chez Hassan Guillet «la moindre expression de racisme ou d’antisémitisme».

«J’ai eu l’opportunité d’écouter les discours de M. Guillet à quelques reprises. J'ai passé une journée entière avec lui et le rabbin Finegold pour l’enregistrement des capsules vidéo Frères d’âme. Je n’ai jamais décelé chez lui la moindre expression de racisme ou d’antisémitisme», a indiqué le cardinal à l'agence de presse Présence.

L'archevêque de Québec reconnaît que «certaines de ses paroles ont pu blesser». Mais, «il s’est excusé car cela ne reflète pas sa pensée ni son attitude».

«Nous pouvons tous à un moment ou l’autre manquer de délicatesse et nos paroles peuvent dépasser notre pensée.»

«Hassan Guillet est un homme engagé dans le dialogue et la recherche d’un vivre-ensemble respectueux. Les nombreuses invitations qu’il reçoit, ici et à l’étranger pour prendre la parole, en témoignent», ajoute le cardinal Gérald Lacroix.

Réaction du rabbin Finegold

L'autre frère d'âme des vidéos, le rabbin Avi Finegold indique qu'il connaît et respecte l'imam Guillet. «Je ne dirai pas que nous sommes les meilleurs amis du monde mais nous nous sommes rencontrés à quelques occasions», notamment lors du tournage de ces vidéos réalisées par le cinéaste François Dubé.

«Ce ne serait pas juste (fair) pour moi de commenter des déclarations qu'Hassan Guillet a faites avant nos rencontres. Mais depuis que je le connais, je peux dire qu'il est clairement engagé à bâtir des ponts et à promouvoir la tolérance, la paix et l'amour. Et certainement pas la haine», indique le rabbin montréalais, en poste l'an dernier à la synagogue Spanish and Portuguese de Montréal, la toute première synagogue érigée au Canada.

«Je lui ai parlé ces derniers jours», ajoute Avi Finegold. «Il a exprimé des regrets sincères et même de la déception devant ses déclarations passées.»

Le rabbin estime que tous et toutes «ont le pouvoir et la capacité de changer».

«Ce serait regrettable et infiniment triste si nous ne pouvions plus avoir confiance en cette possibilité des autres de changer.»

«J'ai confiance que l'imam Guillet a modifié ses perceptions. Il a exprimé des regrets de manière très appropriée et il me semble motivé, dans l'avenir, à promouvoir la paix et la fraternité», ajoute le rabbin Finegold.

Complètement choqué

Samedi soir, le candidat révoqué Hassan Guillet s'est dit «complètement choqué de la décision du Parti libéral du Canada de retirer unilatéralement [sa] candidature trois mois après avoir gagné la course à l'investiture suivant les règlements du parti».

«Je confirme que je ne suis pas antisémite. Au contraire, je milite et je militerai toujours contre toutes formes de racisme incluant l'islamophobie et l'antisémitisme», poursuit Hassan Guillet.

«Je confirme aussi que je n'ai pas démissionné et que je ne trahis pas les rêves de tous ceux qui ont cru en moi et m'ont accordé leur confiance. Mon équipe et moi sommes en train d'étudier toutes les options», a-t-il ajouté.

Hassan Guillet a convoqué les médias à une conférence de presse mercredi matin. Il devrait alors annoncer s'il maintiendra sa candidature aux élections fédérales du 21 octobre.

***

Présence a besoin de l'appui financier de ses lecteurs pour poursuivre sa mission.
Cliquez sur l'image de notre campagne de financement pour savoir comment votre don fait une différence.

 

du même auteur

'Lettres au frère Marie-Victorin', un recueil de correspondances sur la sexualité humaine entre Marcelle Gauvreau et le frère Marie-Victorin , parait cet automne aux Éditions du Boréal.
2019-09-17 18:30 || Québec Québec

Parution des lettres de Marcelle Gauvreau au frère Marie-Victorin

Jean-Guy Dubuc.
2019-09-12 09:18 || Québec Québec

«Pour s'insérer dans sa culture propre, il faut de l'information régionale»

Karlijn Demasure est nommée directrice du Centre interdisciplinaire pour la protection des personnes mineures et des adultes vulnérables créé par l'Université Saint-Paul à Ottawa.
2019-09-11 18:44 || Canada Canada

Abus sexuels: Karlijn Demasure nommée directrice du nouveau centre interdisciplinaire

articles récents

Le Parlement canadien, à Ottawa. Les élections fédérales auront lieu le lundi 21 octobre 2019.
2019-09-13 15:02 || Canada Canada

Élections: les évêques du Québec invitent à s'engager pour la «Maison commune»

Un collectif d'individus et d'associations religieuses et laïques a lancé le 5 septembre à l'Église unie St-James de Montréal la campagne Non à la loi 21.
2019-09-05 16:59 || Québec Québec

Loi 21: «On a fait vivre une telle situation aux Autochtones et on le regrette amèrement aujourd'hui»

Hassan Guillet.
2019-09-04 15:48 || Canada Canada

«Je me sens trahi», dit Hassan Guillet