Modératrice de l’Église Unie du Canada

Vibrant plaidoyer en faveur de l’accueil des réfugiés

La pasteure Jordan Cantwell a été élue modératrice de l'Église Unie du Canada il y a un mois.
La pasteure Jordan Cantwell a été élue modératrice de l'Église Unie du Canada il y a un mois.   (Courtoisie/Église Unie du Canada)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2015-09-16 21:13 || Canada Canada

La crise des migrants est devenue l’occasion pour la nouvelle modératrice de l’Église Unie du Canada de faire sa première sortie publique depuis son élection il y a un mois. La pasteure Jordan Cantwell invite son Église à se montrer généreuse face à la situation, mais aussi à faire pression sur le gouvernement canadien et les candidats aux élections fédérales afin de faciliter l’arrivée de réfugiés au pays.

« Nous sommes appelés en ce moment à témoigner concrètement de notre foi chrétienne en réponse aux besoins des millions de migrants qui dans le désespoir cherchent refuge et compassion », écrit-elle dans une lettre publiée en début de semaine.

« Le triste spectacle des cadavres d’enfants de réfugiés syriens échoués sur les côtes de la Méditerranée a frappé au cœur la population canadienne, qui se perçoit comme généreuse et accueillante, dit-elle. Comme ce fut le cas dans le passé, c’est avec beaucoup de sollicitude et de compassion que nous avons réagi à cette situation insoutenable. »

Elle rappelle que la crise actuelle des migrants n’est pas nouvelle pour les Églises chrétiennes du monde, qui depuis longtemps observent la situation et mettent en garde contre son aggravation.

« Nous devons agir immédiatement pour renverser cette situation d’horreur. »

« Nous devons agir immédiatement pour renverser cette situation d’horreur », affirme la modératrice de la plus grande Église protestante au pays, rappelant que la crise s’accompagne de nombreux décès tragiques.

L’Église Unie du Canada apporte son soutien dans plusieurs coins de la planète touchés par des catastrophes naturelles ou des crises sécuritaires. C’est notamment le cas en Syrie, où elle appuie depuis longtemps l’aide humanitaire et le parrainage de réfugiés.

« Les paroisses de l’Église Unie ont une longue tradition de soutien aux réfugiés et nombre de nos communautés de foi ont déjà entrepris des démarches pour accueillir et parrainer au Canada des familles de réfugiés », rappelle la résidante de Saskatoon avant d’ajouter qu’une réponse « plus importante » est malgré tout nécessaire.

Elle propose aux communautés de foi de l’Église Unie – qui jouissent d’une grande autonomie au sein de l’Église – de faire des dons au programme d’aide de l’Église pour la Syrie lancé il y a pratiquement deux ans jour pour jour, le 5 septembre 2013. Ce programme vise à fournir des biens de première nécessité et un soutien médical aux déplacés. La pasteure Cantwell encourage aussi à soutenir les communautés de foi qui veulent parrainer des réfugiés syriens à travers le programme d’aide de l’Église.

La modératrice enjoint par ailleurs ces communautés à faire pression sur le gouvernement canadien et les candidats aux élections fédérales afin de faciliter et d’élargir le soutien aux réfugiés syriens qui souhaitent venir s’établir au Canada.

« Ensemble, nous avons la capacité de transformer en profondeur la vie de milliers de réfugiés. Il est grand temps d’agir », lance-t-elle au sujet de la crise qu'elle qualifie d’ « épouvantable ».

Une grande partie du rôle de la modératrice de l'Église Unie du Canada est d'exercer un leadership spirituel national. Elle ne peut contraindre les communautés de foi à passer à l'action.

 

du même auteur

Une partie des archives au monastère des ursulines, dans le Vieux-Québec.
2019-05-23 17:22 || Québec Québec

Prix du patrimoine: mention spéciale au Pôle culturel du Monastère des Ursulines

Mgr Louis Corriveau interprétant une chanson en janvier 2018 lors d'une célébration interreligieuse pour souligner le premier anniversaire de la tuerie de la grande mosquée de Québec.
2019-05-21 16:31 || Québec Québec

Louis Corriveau nommé évêque de Joliette

Gilles Roberge, 56 ans, deviendra le 19 mai 2019 le premier prêtre ordonné dans le diocèse de Trois-Rivières depuis 2009.
2019-05-16 20:04 || Québec Québec

Trois-Rivières: une première ordination presbytérale en 10 ans

articles récents

En interdisant «aux personnes travaillant dans la santé et l’éducation de porter les signes et les vêtements qui manifestent leur appartenance religieuse», le projet de loi 21 va beaucoup trop loin, estiment quarante supérieurs de congrégations religieuses québécoises.
2019-05-16 15:32 || Québec Québec

40 congrégations religieuses s'opposent au projet de loi 21

Selon l'archevêque de Montréal, Christian Lépine, la neutralité de l'État devrait plutôt «signifier une ouverture et une bienveillance devant le fait religieux et la diversité de croyances».
2019-05-16 07:42 || Québec Québec

L'archevêque de Montréal craint un recul des libertés individuelles

Le Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA) a été ajouté à la liste des groupes et personnes qui prendront part aux consultations particulières et auditions publiques de la Commission des institutions sur le projet de loi 21.
2019-05-06 11:15 || Québec Québec

Laïcité: au moins un groupe religieux finalement invité à s’exprimer