Élection présidentielle aux États-Unis

Voter démocrate, un «péché mortel» clame une paroisse catholique de San Diego

La candidate démocrate HIllary Clinton lors d'un rassemblement à Miami (Floride) le 11 octobre 2016.
La candidate démocrate HIllary Clinton lors d'un rassemblement à Miami (Floride) le 11 octobre 2016.   (CNS photo/Lucy Nicholson, Reuters)
2016-11-07 16:55 || Monde Monde

Une paroisse catholique de San Diego soutient que les catholiques iront en enfer s’ils votent pour la démocrate Hillary Clinton, qu’elle dit influencée par nul autre que Satan, lors de l’élection présidentielle américaine du 8 novembre. Le diocèse de San Diego a réagi en qualifiant ces affirmations d’«inappropriées» et en précisant qu’elles ne reflètent ni les enseignements catholiques, ni les politiques du diocèse.

Le 16 octobre, le bulletin de la paroisse de l’Immaculée-Conception offrait un encart en anglais et en espagnol qui indiquait que de voter pour le Parti démocrate est un «péché mortel». Il estimait que contrairement aux républicains, les démocrates violent d’importants principes catholiques concernant l’avortement, le mariage homosexuel, l’euthanasie, le clonage humain et la recherche sur des cellules souches.

Le 30 octobre, la paroisse revenait à la charge avec un article intitulé Voting Catholic [trad: Voter catholique], qui laissait entendre qu’Hillary Clinton est influencée par Satan et que son plan vise à détourner les gens «des enseignements de Dieu en ce qui concerne le caractère sacré de la vie».

Le porte-parole du diocèse, Kevin Eckery, a indiqué au San Diego Union-Tribune le 2 novembre que ces affirmations sont inappropriées et que les électeurs devraient voter selon leur conscience. Il a précisé que l’encart du 16 octobre n’avait pas été approuvé par la paroisse.

«Premièrement, ce n’est pas un péché mortel de voter pour les démocrates. Et deuxièmement, l’Église ne prend pas position sur cela et n’entend pas le faire», a-t-il ajouté.

Tradition de neutralité

Ces écrits contreviennent aux règles en vigueur aux États-Unis selon lesquelles les organisations à but non lucratif ne peuvent endosser ou s’opposer à des campagnes politiques, une condition à l’exemption de taxes dont elles jouissent.

Le 1er novembre, l’évêque de San Diego a déclaré dans un discours au Center for Catholic Thought and Culture de la University of San Diego que «l’Église et la société sont mieux servies quand les évêques s’abstiennent d’endosser ou de favoriser publiquement, directement ou indirectement, certains candidats lors d’une élection partisane».

Mgr Robert McElroy est détenteur d’un doctorat en sciences politiques de l’université Stanford.

Catholic News Service

 

du même auteur

L'auteur estime que les lieux de culte ont su montrer qu'ils ne sont pas des foyers d'éclosion et que le gouvernement doit en tenir compte.
2020-09-29 18:47 || Québec Québec

LETTRE OUVERTE. Établir les critères pour les lieux de culte en fonction des faits

Un enfant se fait baptiser par le pape François le 12 janvier 2020 au Vatican.
2020-09-01 11:16 || Monde Monde

LETTRE OUVERTE. L’invalidité des baptêmes… Une place pour la réflexion par-delà le décret romain?

Des infirmières portant un masque se tiennent devant une statue du pape Jean-Paul II à Wadowice, en Pologne, à l'occasion d'une cérémonie soulignant le 100e anniversaire de naissance du saint le 18 mai 2020.
2020-05-22 15:09 || Monde Monde

Photo du jour - 22 mai 2020

articles récents

Les deux pasteurs évangéliques à l'origine de la manifestation-concert gospel du dimanche 11 octobre 2020 au parc Jarry de Montréal viennent d'annuler cet événement auquel devaient participer des leaders du mouvement antimasque dont la comédienne Lucie Laurier et le militant Alexis Cossette-Trudel.
2020-10-02 09:19 || Québec Québec

Des pasteurs évangéliques annulent la manifestation du 11 octobre

Plus de 1000 catholiques ont participé à la manifestation «Libérez la messe» de l'archidiocèse de San Francisco le 20 septembre 2020.
2020-09-29 10:23 || Monde Monde

Lieux de culte: limites «draconiennes» à San Francisco

Les lieux de culte pourront demeurer ouverts en zone rouge. Églises, synagogues et mosquées pourront accueillir un maximum de 25 personnes à la fois et devront tenir un registre des participants, a déclaré le premier ministre du Québec lundi.
2020-09-28 19:09 || Québec Québec

Lieux de culte ouverts même en zone rouge