Zonage des lieux de culte: Outremont obligé de tenir un référendum

L'avenue Laurier est une importante artère commerciale d'Outremont.
L'avenue Laurier est une importante artère commerciale d'Outremont.   (Courtoisie arrondissement d'Outremont)
Yves Casgrain | Journaliste
Journaliste
2016-09-09 13:21 || Québec Québec

Nouveau rebondissement dans le dossier des lieux de culte à Outremont: des citoyens résidant près de l’avenue Bernard ont forcé l’arrondissement à tenir un référendum sur les modifications réglementaires interdisant les nouveaux lieux de culte sur les avenues Bernard et Laurier.

Le 8 septembre, deux registres ont été mis à la disposition des Outremontais habitant à proximité des avenues concernées par le règlement.

«Il y a eu 367 signatures dans le registre du secteur Bernard, sois le minimum requis, et quatre dans celui du secteur Laurier», précise Sylvain Leclerc, chargé de communication de l’arrondissement d’Outremont.

Selon la règlementation en vigueur, 367 signatures étaient requises pour le secteur de l’avenue Bernard et 176 signatures pour celui de l’avenue Laurier afin de provoquer la tenue d’un référendum. L'interdiction de nouveaux lieux de culte peut donc s'appliquer pour l'avenue Laurier.

Ces résultats ne surprennent pas les élus d’Outremont. «Ce schisme s’explique par le fait que la communauté hassidique est plus nombreuse dans le secteur Bernard. Nous nous attendions à ce genre de résultats», souligne M. Leclerc.

La journée de consultation a été très calme. Toutefois, en soirée les opposants au règlement se sont manifestés en plus grand nombre, particulièrement ceux du secteur de l’avenue Bernard. «Il y a eu un fort achalandage en début de soirée. Nous avons eu de la difficulté à procéder à l’identification des personnes qui s’étaient déplacées afin de signer le registre», relate le chargé de communication.

Le référendum concernant l'avenue Bernard se tiendra d’ici novembre 2016.

L’arrondissement justifie les modifications de zonage interdisant les nouveaux lieux de culte sur les avenues Bernard et Laurier en affirmant qu’ils nuisent au développement économique de ces importantes artères. Les opposants sont plutôt d’avis que ce règlement ne respecte pas les «principes du vivre ensemble».

LIRE AUSSI:
- Le projet de zonage serait défavorable à la communauté juive (22 décembre 2015)
- Outremont va de l’avant avec son projet de limiter le zonage des lieux de culte (19 janvier 2016)

 

du même auteur

L’abbé Jacques Dorélien est né en Haïti. Curé des paroisses Marie-Reine-des-Cœurs et Saint-Fabien à Montréal, l’abbé Dorélien est prêtre depuis 19 ans. Comme bien d’autres au Québec, il a été bouleversé par la mort de Georges Floyd.
2020-07-02 15:39 || Québec Québec

Le racisme vu par des clercs noirs du Québec

Lorraine Derocher, une spécialiste de la protection de l’enfance dans les milieux sectaires, craint que le développement physique et psychologique des mineurs soit compromis au sein de certains mouvements isolés qui prédisent l’apocalypse.
2020-04-23 15:18 || Québec Québec

Une sociologue s’inquiète pour les enfants membres de mouvements apocalyptiques

La mission des intervenants en soins spirituels prend une importance accrue en ce temps de pandémie.
2020-04-14 18:57 || Québec Québec

Les intervenants en soins spirituels, rouage délicat pendant la pandémie

articles récents

Le 26 juillet, le cardinal Gérald Lacroix de Québec a exprimé sa déception devant la manière dont les communautés de foi sont traitées par le gouvernement du Québec pendant la pandémie et le déconfinement. Quel impact la déclaration a-t-elle eu?
2020-08-07 18:34 || Québec Québec

Doléances du cardinal Lacroix: quel impact ?

En pleine crise sanitaire, sociale et économique, Donald Trump et son adversaire démocrate se livrent déjà la bataille sur le terrain religieux afin de gagner le vote d’une portion de la population qui pourrait déterminer l’issue de l’élection présidentielle de novembre: les fidèles religieux.
2020-08-03 15:39 || Monde Monde

États-Unis: religion instrumentalisée pour période troublée

Un migrant se fait contrôler à Valletta, à Malte, le 27 juillet 2020. Le supérieur général des jésuites, le père Arturo Sosa, croit que la pandémie peut menacer la démocratie et la justice.
2020-08-03 10:25 || Vatican Vatican

La pandémie menace la démocratie, croit le supérieur des jésuites