COVID-19

Réouverture de la basilique Saint-Pierre

Des religieuses quittent la place Saint-Pierre, au Vatican, le 18 mai 2020.
Des religieuses quittent la place Saint-Pierre, au Vatican, le 18 mai 2020.   (CNS photo/Remo Casilli, Reuters)
2020-05-19 12:11 || Vatican Vatican

Près de 10 semaines après la fermeture de la basilique Saint-Pierre au public en raison des mesures de confinement contre la COVID-19 en Italie, les fidèles et les touristes ont été autorisés à y revenir le 18 mai.

Le pape François a célébré la messe à 7 h sur la tombe de Jean-Paul II pour marquer le 100e anniversaire de la naissance du pape polonais. Puis, à 8 h, le grand public a été admis.

La basilique a été aseptisée le 15 mai en vue de la réouverture. Elle était fermée au public depuis le 10 mars.

Aux abords de la place Saint-Pierre, un panneau avertit les visiteurs qu'ils doivent porter un masque et se tenir à 2 mètres des autres pour entrer dans la basilique.

Le service sanitaire du Vatican a placé des distributeurs de désinfectant pour les mains au bout de la colonnade entourant la place Saint-Pierre. De là, le public trouve des étiquettes et du ruban adhésif «gardez vos distances» sur le chemin pavé menant aux contrôles sanitaires et de sécurité avant d'entrer dans la basilique.

Au bout du chemin, deux membres des Chevaliers de Malte vêtus de combinaisons blanches pointent un petit thermomètre sans contact sur le front des visiteurs. Ceux qui ne font pas de fièvre peuvent ensuite se diriger vers la ligne des détecteurs de métaux.

Après le contrôle de sécurité et avant d'entrer dans l'église, les visiteurs trouvent un autre distributeur de désinfectant pour les mains.

Alors que de nombreuses personnes assistant à la messe célébrée par le pape François ne portaient pas de masque, une fois la célébration terminée, la sécurité du Vatican a commencé à faire respecter l'obligation de porter un masque et à mettre fin à toute situation où il semblait que des personnes se tenaient près les unes des autres pour parler, y compris les journalistes qui essayaient d'interviewer certaines des premières personnes à l'intérieur.

Les médias du Vatican n'ont pas montré les personnes recevant la communion lors de la messe du pape. Pour les messes célébrées plus tard dans la matinée, la communion était distribuée uniquement dans les mains.

Les ouvriers du Vatican ont ensuite désinfecté les autels et les bancs où les messes avec public ont été célébrées à l'aide de grands vaporisateurs.

À l'exception de l'espace élargi nécessaire à la ligne de contrôle de sécurité, la place Saint-Pierre est restée fermée.

Cindy Wooden

***

 

 

du même auteur

Beate Gilles, une théologienne de 50 ans, devient la première femme à diriger le secrétariat des évêques. Son mandat débutera le 1er juillet 2021. Son élection survient alors que l'Église allemande est à nouveau plongée dans la tourmente sur la question des abus sexuels.
2021-02-26 16:33 || Monde Monde

Une femme élue secrétaire générale des évêques allemands

L'organisation caritative internationale catholique Aide à l'Église en détresse (AED) a déclaré qu'elle trouvait «très plausible» l'affirmation d'une ancienne employée selon laquelle le père Werenfried van Straaten, son fondateur, l'avait agressée sexuellement dans les années 1970.
2021-02-13 09:00 || Monde Monde

Le fondateur de l'Aide à l'Église en détresse accusé d'agression sexuelle

Le 9 février, un juge fédéral de Brooklyn a bloqué définitivement les limites de capacité de l'État de New York pour le culte dans les synagogues orthodoxes dans les zones où le taux de propagation de la COVID-19 est élevé.
2021-02-12 16:06 || Monde Monde

Lieux de culte: la Cour bloque les limites dans l'État de New York

articles récents

Beate Gilles, une théologienne de 50 ans, devient la première femme à diriger le secrétariat des évêques. Son mandat débutera le 1er juillet 2021. Son élection survient alors que l'Église allemande est à nouveau plongée dans la tourmente sur la question des abus sexuels.
2021-02-26 16:33 || Monde Monde

Une femme élue secrétaire générale des évêques allemands

L'ancien président de Développement et Paix, Jean-Denis Lampron, estime que l'organisme a manqué de transparence dans le processus de révision de ses partenaires.
2021-02-26 10:49 || Canada Canada

«Cela ne tient pas la route», disent deux ex-dirigeants de Développement et Paix

Développement et Paix ne conservera des liens de partenariats qu'avec le tiers des organismes qui ont été soupçonnés, depuis mars 2018, de ne pas respecter l'enseignement social et moral de l'Église catholique, ont annoncé l'organisme et les évêques canadiens le 25 février.
2021-02-25 18:18 || Canada Canada

Développement et Paix expurge près de 40% des partenaires examinés