COVID-19 et infirmeries des communautés

«Nous sommes bien au fait de la situation», dit François Legault

Le premier ministre du Québec, François Legault.
Le premier ministre du Québec, François Legault.   (Archives Présence/P. Vaillancourt)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2020-05-06 13:04 || Québec Québec

Le premier ministre François Legault «est bien au fait de la situation» qui prévaut dans les infirmeries et les résidences des communautés religieuses du Québec.

Pour les sœurs, frères et pères qui sont actuellement hébergés «dans des CHSLD ou autres milieux de vie plus critiques», des renforts sont déjà arrivés et «d’autres vont s’ajouter au cours des prochains jours», assure Ewan Sauves, l'attaché de presse de François Legault. «C’est notre mission prioritaire.»

Il y a une semaine, la présidente de l'Association des trésorières et des trésoriers des instituts religieux avait exhorté le premier ministre à intervenir «avant qu'il ne soit trop tard».

Dans une lettre qu'elle lui a acheminée d'urgence, la religieuse Claire Houde déplorait que les infirmeries des congrégations religieuses n'étaient pas admissibles aux primes offertes aux centaines de travailleurs et travailleuses de la santé qui œuvraient dans leurs maisons et infirmeries. Elle informait aussi le premier ministre que ces institutions manquaient d'équipements de soins, qui étaient plutôt octroyées aux ressources, privées ou publiques, qui sont reconnues par les autorités sanitaires.

«Concernant les résidences pour religieuses, il faut savoir qu’elles ne sont pas certifiées», rappelle aussi l'attaché de presse. «Elles ne sont donc pas sous l’égide du ministère de la Santé et des Services sociaux.»

Mais peu importe le statut de leurs résidences, «les personnes hébergées dans des communautés religieuses doivent aussi avoir une qualité de vie et de soins», dit-il.

M. Sauves assure que «les établissements régionaux font tout ce qu’ils peuvent actuellement pour soutenir ce type de résidence», tout en ajoutant que le gouvernement «explore la possibilité d’accompagner celles qui embauchent des préposés aux bénéficiaires».

«Des religieux en CHSLD, il n'y en a certainement pas beaucoup», a d'abord réagi sœur Claire Houde lorsqu'informée de la réponse du premier ministre Legault. «Les communautés hébergent leurs membres dans leurs propres institutions.» Certaines de ces résidences ont déjà une certification, ce qui les rend aptes à recevoir les renforts annoncés par le premier ministre. «Ces renforts sont et seront les bienvenus», dit-elle, reconnaissante.

Elle explique qu'elle a demandé aujourd'hui à toutes les communautés du Québec de lui indiquer si les CISSS et les CIUSSS [les établissements régionaux mentionnés dans la note] répondaient bien à leurs besoins.

Elle discutera des réponses qu'elle obtiendra lors du rendez-vous téléphonique qu'elle aura aujourd'hui avec des gens du gouvernement. Ils souhaitent répondre à son appel à l'aide du 29 avril 2020.

***

 

 

du même auteur

À l'occasion du 8 mars, la Commission de toponymie du Québec a dévoilé une carte interactive intitulée Femmes remarquables du Québec qui met en valeur les noms des lieux qui rappellent le souvenir de cinquante femmes qui ont marqué l'histoire québécoise.
2021-03-08 16:27 || Québec Québec

Femmes et toponymie: les personnalités religieuses dominent le paysage

Dès le lundi 8 mars, les lieux de culte des régions de la Capitale-Nationale, de Chaudière-Appalaches, de l’Estrie, de la Mauricie et du Centre-du-Québec peuvent dorénavant accueillir 100 personnes.
2021-03-08 07:31 || Québec Québec

Zone orange: 100 personnes dans un lieu de culte

Un programme de soutien financier a été discrètement mis en place en 2019 par l’archevêque de Sherbrooke pour venir en aide à d’anciens membres de la Famille Marie-Jeunesse (FMJ).
2021-03-04 00:00 || Québec Québec

Famille Marie-Jeunesse: aide offerte en échange du silence

articles récents

Le premier ministre François Legault a notamment annoncé la fermeture des lieux de culte du samedi 9 janvier au lundi 8 février 2021.
2021-01-06 17:14 || Québec Québec

Lieux de culte fermés, sauf pour les funérailles

«À l'heure actuelle, il y a des éclosions dans des communautés religieuses», confirme la docteure Marie Muñoz-Bertrand, médecin-conseil à la Direction régionale de santé publique de Montréal.
2020-12-22 15:42 || Québec Québec

La santé publique inquiète des éclosions dans les congrégations religieuses

La docteure Valérie Julie Brousseau exhorte les communautés religieuses à bien suivre les directives de la santé publique pour leurs milieux de vie.
2020-12-21 05:46 || Québec Québec

Trop de communautés religieuses n'appliquent pas bien les mesures, dit une docteure