Plan de déconfinement des entreprises, des services et des institutions

Aucune date pour la réouverture des lieux de culte

Le Plan de déconfinement rendu public le 25 mai 2020.
Le Plan de déconfinement rendu public le 25 mai 2020.   (Compte Twitter de François Legault)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2020-05-26 14:06 || Québec Québec

Lors de son point de presse quotidien, le lundi 26 mai 2020, le premier ministre François Legault a confirmé que les lieux de culte font partie d'une longue liste d'endroits et de secteurs pour lesquels les autorités de santé publique n'ont toujours pas annoncé une date précise pour la reprise de leurs activités.

«Je reçois beaucoup de courriels de gens qui me demandent: "Quand est-ce que ce sera mon tour?"», a-t-il déclaré après avoir mentionné le bilan journalier des victimes de la COVID-19 au Québec. «Je pense aux campings, aux lieux de culte, aux restaurants, aux bars, aux gymnases et aux hôtels.»

«Je veux vous dire qu'on ne vous a pas oubliés», a-t-il lancé. «On a une liste complète et on discute régulièrement avec la santé publique afin de savoir quand on pourra y aller graduellement.»

Au même moment, le gouvernement du Québec rendait publique sa Planification du déconfinement, un plan «conditionnel à ce qu'on reste tous disciplinés». Le terme "lieux de culte" n'est mentionné qu'une seule fois dans ce document de 119 pages rendu public sur le compte Twitter du premier ministre lui-même.

Ce plan indique quels secteurs d'activités sont dorénavant ouverts (les mines, les garages, les manufactures, les commerces, etc) ou seront bientôt accessibles (soins de santé, musées, bibliothèques, camps de jour). Le plan de déconfinement présente aussi les secteurs à venir (regroupés sous les Phases 5 et 6), sans toutefois donner de date précise. C'est le cas des piscines extérieures, des restaurants, des campings et des centres d'entraînement.

Ce n'est qu'à la toute fin du résumé que l'on mentionne les lieux de culte, dans une section appelée Phases ultérieures. Font aussi partie de cette section les lieux de diffusion culturelle, les bars et les croisières.

François Legault répète que son objectif est toujours de s'assurer que la reprise des activités n'entraîne aucun risque «de venir engorger nos hôpitaux». C'est pourquoi, dit-il, il faudra «étirer cela un certain temps».

Lundi, quelques heures avant le point de presse du premier ministre, l'Assemblée des évêques catholiques du Québec (AECQ) indiquait espérer une réouverture progressive des lieux de culte.

L'AECQ mentionnait aussi avoir préparé un protocole sanitaire qu'observeront les églises lorsqu'elles seront de nouveau accessibles. Cet instrument de travail a été présenté lundi matin aux autorités gouvernementales.

***

 

 

du même auteur

Désavoué par les évêques d'Amos et de Hearst-Moosonee au début du mois de septembre 2020, l'abbé Michel Rodrigue rompt le silence.
2020-09-29 19:16 || Québec Québec

L'abbé Michel Rodrigue rompt le silence

Les lieux de culte pourront demeurer ouverts en zone rouge. Églises, synagogues et mosquées pourront accueillir un maximum de 25 personnes à la fois et devront tenir un registre des participants, a déclaré le premier ministre du Québec lundi.
2020-09-28 19:09 || Québec Québec

Lieux de culte ouverts même en zone rouge

Le ministre de la Santé et des Services sociaux se dit «très sensible aux arguments» qu'il a entendus depuis qu'il a édicté, dimanche, que le nombre de personnes que peuvent dorénavant accueillir les lieux de culte du Québec étaient de 50 et même 25.
2020-09-24 18:13 || Québec Québec

Lieux de culte: le gouvernement prend note de la grogne

articles récents

La CNESST fournira des affiches aux lieux de culte pour sensibiliser les fidèles aux mesures sanitaires.
2020-08-11 14:23 || Québec Québec

Des affiches contre la COVID-19 destinées aux lieux de culte

Intérieur de l'église Saint-Irénée, dans Charlevoix. Depuis le 3 août, les lieux de culte peuvent accueillir jusqu'à 250 personnes.
2020-08-03 17:11 || Québec Québec

Rassemblements de 250 personnes dorénavant autorisés

«Mais ce que je peux affirmer, sans hésitation aucune, c'est que la Résidence De La Salle était et est toujours l’une des résidences pour aînés les mieux gérées et les mieux organisées de tout le Québec», dit Florent Gaudreault, supérieur provincial des Frères des Écoles chrétiennes du Canada franco
2020-06-17 09:08 || Québec Québec

Comment expliquer les 34 morts de la Résidence De La Salle?