COVID-19

La quarantaine de la communauté Tosh est terminée

Les autorités de Santé publique ont mis fin hier soir aux mesures de confinement que les membres de la communauté de Kiryas Tosh de Boisbriand devaient respecter.
Les autorités de Santé publique ont mis fin hier soir aux mesures de confinement que les membres de la communauté de Kiryas Tosh de Boisbriand devaient respecter.   (Pixabay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2020-04-22 13:12 || Québec Québec

Les docteurs Horacio Arruda et Éric Goyer, respectivement directeur national de santé publique et directeur de santé publique des Laurentides, ont mis fin le 21 avril aux mesures de confinement que les membres de la communauté de Kiryas Tosh de Boisbriand devaient respecter.

Le 29 mars 2020, les leaders de cette communauté juive hassidique avaient demandé l'intervention de la Santé publique des Laurentides et du service de police de la municipalité de Boisbriand «afin de faire respecter la mise en quarantaine de leur communauté».

À ce moment, quelque cent membres de leur communauté venaient de subir un test de dépistage de la COVID-19. Quarante résultats avaient été reçus et près de la moitié étaient positifs.

En levant l'ordre de confinement, les autorités sanitaires ont indiqué qu'il y a eu «près de 70 cas confirmés à la COVID-19 dans ce district de Boisbriand», mais aucun décès.

«La décision de mettre fin au confinement de ce secteur vient confirmer le fait qu’il ne représente pas un risque plus élevé que les autres secteurs de Boisbriand», s'est réjouie la mairesse de Boisbriand, Marlene Cordato.

«Bien que la mesure de confinement soit levée, il est important que l'ensemble des Québécois continue à suivre les recommandations de santé publique, si nous souhaitons contenir la propagation de la COVID‑19», a indiqué le Dr Goyer, tout en rappelant que les membres de la communauté Tosh «demeurent soumis aux mêmes mesures que l’ensemble de la population».

Dès le 29 mars, les entrées des rues de Boisbriand où habitent les membres de la communauté Kiryas Tosh étaient barricadées ou surveillées constamment par des policiers.

Il y a cinq jours, le Dr Goyer avait toutefois autorisé les résidents de ce secteur à en sortir afin d’avoir accès à des services essentiels, à condition qu'ils respectent toutes les mesures de sécurité et de distanciation physique. «Seules les personnes sans symptômes compatibles avec la COVID-19 et non visées par une consigne d’isolement pourront sortir du secteur», avait-il indiqué.

La communauté de Kiryas Tosh est l'une des cinq communautés juives hassidiques présentes au Québec. Elle est la seule à s'être établie à l'extérieur de Montréal. On estime que cette communauté compte entre 3000 et 4000 membres.

Le rebbe Meshulim Feish Lowy, grand rabbin de cette communauté, est décédé à Boisbriand en 2015. Après avoir survécu à la Shoah, il a émigré au Canada en 1951 avec quelques fidèles, explique le Musée du Montréal juif. «D’abord établis dans le quartier Mile-End à Montréal, les Tosh ont contracté en 1963 un prêt du gouvernement fédéral leur permettant de s’installer à l’extérieur de la ville», à Boisbriand plus précisément.

***

 

 

du même auteur

Alors que débute sa campagne de financement annuelle, Développement et Paix refuse de rendre public le rapport final de l'enquête qu'il a menée, durant trois années, sur le quart de ses partenaires.
2021-02-23 16:11 || Canada Canada

Révision des partenaires de Développement et Paix: le rapport restera confidentiel

«Il est inacceptable que des rassemblements soient autorisés dans des salles de cinéma pour un maximum de 250 personnes, alors que les lieux de culte sont limités à 10 personnes dans les zones rouges», martèle la Table interreligieuse de concertation dans un nouveau communiqué.
2021-02-23 07:42 || Québec Québec

Lieux de culte: au tour de la Table de réclamer la capacité de 30 %

Le cardinal Lacroix demande aux catholiques de ne pas «demeurer silencieux devant les décisions prises par les autorités» et les encourage à «faire connaître leurs préoccupations et leurs questionnements aux élus qui les représentent et aux personnes responsables».
2021-02-22 14:12 || Québec Québec

Lieux de culte: nouvelles pressions catholiques sur le gouvernement

articles récents

Le premier ministre François Legault a notamment annoncé la fermeture des lieux de culte du samedi 9 janvier au lundi 8 février 2021.
2021-01-06 17:14 || Québec Québec

Lieux de culte fermés, sauf pour les funérailles

«À l'heure actuelle, il y a des éclosions dans des communautés religieuses», confirme la docteure Marie Muñoz-Bertrand, médecin-conseil à la Direction régionale de santé publique de Montréal.
2020-12-22 15:42 || Québec Québec

La santé publique inquiète des éclosions dans les congrégations religieuses

La docteure Valérie Julie Brousseau exhorte les communautés religieuses à bien suivre les directives de la santé publique pour leurs milieux de vie.
2020-12-21 05:46 || Québec Québec

Trop de communautés religieuses n'appliquent pas bien les mesures, dit une docteure