Montréal

Sœur Angèle et L’Œuvre Léger s'allient pour Nourrir un enfant

Sœur Angèle et Denis Coderre étaient présents au lancement de Nourrir un enfant le 30 septembre 2017.
Sœur Angèle et Denis Coderre étaient présents au lancement de Nourrir un enfant le 30 septembre 2017.   (Courtoisie)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2017-10-09 20:52 || Québec Québec

Le maire Denis Coderre, entouré de jeunes cuisiniers, écoute attentivement les consignes que dicte Sœur Angèle. Après avoir assemblé un grand nombre de fajitas, la quinzaine de petits chefs, regroupés dans les cuisines de l'organisme Les Fourchettes de l’Espoir de Montréal-Nord, prépare avec le maire de Montréal et d'autres personnalités le plat d'accompagnement d'un repas qui sera distribué à quelque 150 familles de l'arrondissement.
 
Ce sera une grande salade aux pois chiches, annonce Angèle Rizzardo, mieux connue sous le nom de Sœur Angèle.
 
La religieuse, membre de l'Institut Notre-Dame du Bon-Conseil de Montréal, est la marraine des Fourchettes de l'Espoir, une entreprise d’économie sociale qui souhaite, depuis 2001, donner à la population de Montréal-Nord des services de qualité en sécurité alimentaire et de saines habitudes de vie. Tous les samedis, l'organisme offre aux jeunes enfants du quartier de s’initier à la cuisine.
 
C'est dans les locaux des Fourchettes de l'Espoir et en présence des petits cuisiniers du samedi que L’Œuvre Léger a lancé sa campagne annuelle Nourrir un enfant qui recueille des fonds et informe la population sur la situation des enfants démunis du Québec.
 
L’Œuvre Léger avait pour objectif, en mettant sur pied ce programme il y a dix-sept ans, «d’aller au-delà de l’aide alimentaire», explique-t-on. L'organisme «a opté pour une approche globale qui répondait non seulement aux besoins alimentaires des enfants à court terme, mais qui permettait aussi aux adultes de développer leurs compétences parentales» et d'obtenir de nouveaux outils pour «sortir de la pauvreté».
 
Les organismes québécois que finance L’Œuvre Léger, en plus d’offrir des repas et des collations aux enfants démunis, proposent des activités et des services qui «visent à favoriser leur développement affectif, intellectuel et social».

En seize ans, L’Œuvre Léger a versé 230 000$ aux Fourchettes de l'Espoir. Quant au programme Nourrir un enfant, c'est une somme de 4 millions $ qu'il a donnée à des organismes depuis son lancement en l'an 2000.

 

du même auteur

Une manifestation de solidarité avec la Première Nation des Wet'suwet'en à Toronto le 15 février 2020.
2020-02-20 19:05 || Canada Canada

Wet'suwet'en: des leaders chrétiens réclament un règlement pacifique

Le gouvernement fédéral demande un délai supplémentaire de quatre mois afin de répondre adéquatement à une décision de la Cour supérieure du Québec sur l’aide médicale à mourir.
2020-02-18 10:09 || Canada Canada

Aide médicale à mourir: Ottawa demande un délai de quatre mois

Annabel Loyola et Thérèse Payer autour d'une représentation de Jeanne Mance. La religieuse Thérèse Payer, promotrice de la cause de Jeanne Mance, est décédée à la Maison des Hospitalières de Saint-Joseph, le 6 février 2020.
2020-02-13 17:19 || Québec Québec

Décès de la promotrice de la cause de Jeanne Mance

articles récents

«Le célibat a son sens, mais sans formation, qui va le vivre? demande Marie-Paul Ross, une religieuse sexologue.
2020-01-16 12:26 || Monde Monde

Célibat: «Finalement, on défend quoi?», demande une religieuse sexologue

Le cinéaste Daniel Bertolino a présenté son documentaire sur les Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph, 'Oser un nouveau monde', le 17 mars 2019.
2019-03-18 20:15 || Québec Québec

Un documentaire comme dernier événement public chez les hospitalières

Le président de l’Assemblée des évêques catholiques du Québec, Mgr Noël Simard, aborde la question du suicide dans un message rendu public le 5 février.
2019-02-06 15:52 || Québec Québec

Suicide: «Peu importe l’uniforme, on peut tous avoir besoin d’aide»