Entrevue avec le rabbin Avi Finegold

«Il faut aller là où sont les gens»

Le rabbin montréalais Avi Finegold.
Le rabbin montréalais Avi Finegold.   (Présence/François Gloutnay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2019-04-23 11:54 || Québec Québec

Avi Finegold, 41 ans, est un rabbin montréalais. L’an dernier, il était en poste à la synagogue Spanish and Portuguese de Montréal. Cette synagogue, la toute première érigée au Canada et le premier lieu de culte non-catholique au Québec, a fêté son 250e anniversaire en 2018.

«Aujourd’hui, je célèbre toujours des mariages et des funérailles mais je réalise que beaucoup de gens ne veulent tout simplement plus entrer dans une synagogue. Ils souhaitent un autre mode de spiritualité», dit-il. «Alors, j’essaie de leur offrir ce service.»

Le rabbin Finegold donne toujours des cours, mais c’est à l’extérieur de la synagogue qu’il enseigne. Un soir par mois, il invite même les gens, en utilisant les médias sociaux, à se rendre dans une microbrasserie montréalaise, chaque fois différente, pour un événement appelé Bière et Bible.

«On jase, on commande une bière, on lit quelques chapitres – ces dernières semaines, c’est le Livre de Job qui est au menu –, on commente le texte, on se permet même de questionner certains passages.»

LIRE LA SUITE DANS LE NUMÉRO DE MARS 2019 DE PARABOLE

***

Présence a besoin de l'appui financier de ses lecteurs pour poursuivre sa mission.
Cliquez sur l'image de notre campagne de financement pour savoir comment votre don fait une différence.

 

du même auteur

Le père Alain Ambeault est le nouveau directeur général de la Conférence religieuse canadienne
2019-08-14 19:15 || Canada Canada

«Le sens profond de l'engagement à la vie consacrée doit renaître»

C'est la basilique Notre-Dame à Montréal qui obtient le plus grand montant pour la période 2019-2020 : 1 M$ pour la restauration de sa maçonnerie.
2019-08-14 05:21 || Québec Québec

Patrimoine religieux: l'identité des projets subventionnés dévoilée

Les évêques du Canada estiment qu'ils sont les gardiens ou les intendants des sommes versées chaque année par les catholiques à l'organisme Développement et Paix. Une telle affirmation fait toutefois sourciller un expert.
2019-08-07 11:00 || Canada Canada

Les évêques peuvent-ils retenir les dons versés à Développement et Paix?

articles récents

Greg Zanis, charpentier de métier originaire d’Aurora, dans l’Illinois, parcourt les États-Unis depuis plus de 20 ans pour y placer des croix en bois blanches à la mémoire des victimes de tuerie. Sur cette photo, il installait des croix en octobre 2017 après une tuerie à Las Vegas.
2019-08-08 10:49 || Monde Monde

Tueries de masse: le charpentier qui a fourni 26 000 croix en 20 ans

Des catholiques portent une statue le 1er avril 2019, jour de Pâques, à Tegucigalpa, la capitale hondurienne.
2019-07-30 13:51 || Canada Canada

Appui inconditionnel des jésuites canadiens au Padre Melo

Radio Progreso du Honduras n'est pas le seul partenaire de Développement et Paix à avoir reçu cet été une demande de clarification en provenance du secrétaire général de la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC).
2019-07-30 11:00 || Canada Canada

Un groupe craint des représailles de la conférence épiscopale s'il parle