100e anniversaire de Benoît Lacroix

« La lumière aura toujours le dessus »

Le père Benoît Lacroix.
Le père Benoît Lacroix.   (Courtoisie/Sabrina Di Matteo)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2015-09-08 15:22 || Québec Québec

L’un des grands intellectuels religieux du Québec fête aujourd’hui son 100e anniversaire. Le père dominicain Benoît Lacroix a souligné l’événement avec sobriété ce matin avec ses confrères et des fidèles qui participent à la messe quotidienne au couvent Saint-Albert-le-Grand de Montréal.

Devant la centaine de personnes réunies, il a pris un moment après l’évangile pour dire quelques mots. « Après cent ans de réflexion, a-t-il lancé, je n'ai pas voulu faire une homélie qui serait trop longue. »

Il a plutôt opté pour une simple prière.

« Tu es béni, Dieu de l'univers, toi le maître du temps et de l'histoire. Tu es béni, Dieu de l'univers, de nous avoir donné le temps, le temps pour t'aimer, te faire confiance et recevoir tes pardons », a clamé d'une voix toujours forte le dominicain philosophe et médiéviste.

« J'ai vu passer cent ans de vie », a-t-il résumé sobrement à la fin de la célébration, affirmant qu’il porte sur le monde actuel « un regard de miséricorde ».

« Je suis né avec la Première Guerre. J'ai vu l'autre grande guerre. Et je vois comment l'humanité agit aujourd'hui. J'ai l'impression que ça lui prend beaucoup de temps pour réfléchir. Et beaucoup plus de temps pour se corriger », a-t-il noté.

« L'humanité croit trop à la violence et pas assez à l'amour. Mais la lumière aura toujours le dessus. »

Lettre du Maître général

Le Maître général de l'ordre des Dominicains, le Français Bruno Cadoré a fait parvenir au père Lacroix une lettre dans laquelle il lui réitère son admiration devant « la manière dont vous avez vécu ce premier siècle ».

« Nous aimons dire dans l'Ordre que la vie de prêcheur nous est offerte comme voie de sanctification », écrit-il dans une lettre lue lors de la messe.

« Votre témoignage est un rappel que cette voie ne saurait conduire ailleurs qu'au cœur de l'humanité. Une humanité qui sait bâtir des ponts entre les milieux divers, entre les cultures et les pays, entre les générations. Une humanité dont le désir le plus profond est de faire le monde habitable pour tous et qui pour cela s'engage à établir les conditions concrètes de cette hospitalité fondamentale. Une humanité qui s'épanouit à travers l'amitié, l'amour de la bonté, l'émotion de la beauté. »
Le dominicain Cadoré a invité son confrère à poursuivre ses travaux.

« Tous vos amis sauront vous dire leur impatience de voir continuer à se réaliser les projets que vous portez aujourd'hui. Ils verront votre regard libre et malicieux veiller à ce que tout cela se tienne à sa juste place. Ce regard qui dit la beauté des êtres du monde et leur naissance toujours inattendue. »

Originaire de Saint-Michel-de-Bellechasse

Benoît Lacroix est né le 8 septembre 1915 à Saint-Michel-de-Bellechasse. Fils de Rose-Anna Blais et de Caïus Lacroix, il a été baptisé le lendemain de sa naissance sous le nom de Joseph Joachim François-Xavier Lacroix. C'est en devenant dominicain qu'il a pris le nom de frère Benoît-Marie.

Le dominicain Benoît Lacroix se rend aujourd'hui à Saint-Michel-de-Bellechasse. Il va au cimetière où reposent ses parents, puis à la maison où il a grandi. Il est attendu ensuite à la bibliothèque municipale qui porte son nom afin de rencontrer les citoyens de la municipalité où il est né, il y a un siècle.

 

du même auteur

Arrêté en 2019 par le Service de police de Laval pour des gestes à caractère sexuel, le père Henri Paradis, a reconnu, au mois de septembre, sa culpabilité à deux chefs d’agression sexuelle et d’attentat à la pudeur.
2020-10-20 15:26 || Québec Québec

Le père Henri Paradis condamné à huit mois de détention à domicile

Trois ans après le début de cette enquête commandée par les évêques canadiens, on saura quels partenaires de Développement et Paix pourront de nouveau recevoir un financement annuel de la part des catholiques canadiens.
2020-10-20 08:37 || Canada Canada

Les conclusions du rapport final dévoilées en novembre

«Avec des bras fatigués, mais vaillants, des sœurs se sont mises à fabriquer des masques et des blouses pour du personnel infirmier», donne en exemple la Conférence religieuse canadienne.
2020-10-15 17:04 || Canada Canada

«Nous sortirons plus forts de la pandémie»

articles récents

La mission Saint-Jean-de-Brébeuf de Manawan.
2020-10-02 14:39 || Québec Québec

La mort de Joyce Echaquan remue le milieu religieux

Le curé de l'église Saint-Joachim de Pointe-Claire, l'abbé Alain Roy, préfère annuler des messes plutôt que de refuser la 26e personne qui souhaiterait entrer.
2020-09-23 15:07 || Québec Québec

Limité à 25 personnes, un curé préfère annuler des messes

L'église Saint-Laurent sur l'île d'Orléans. Au moment où la province connait une multiplication des cas de COVID-19 et que certaines fermetures ciblées sont évoquées, les lieux de culte doivent-ils craindre de devoir fermer à nouveau leurs portes?
2020-09-18 17:18 || Québec Québec

Reconfinement: bon espoir de voir les lieux de culte y échapper