Entrevue avec France Labelle

30 bougies pour le Refuge des jeunes de Montréal

France Labelle, directrice générale et cofondatrice du Refuge des jeunes de Montréal.
France Labelle, directrice générale et cofondatrice du Refuge des jeunes de Montréal.   (Présence/François Gloutnay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2019-11-05 09:52 || Québec Québec

France Labelle cite sans difficultés aucunes les noms, les dates et toutes les démarches entreprises afin de doter Montréal d’un lieu d’accueil d’urgence pour les jeunes de la rue. C’était il y a plus de 30 ans.

Au milieu des années 1980, alors qu’elle était la présidente du Comité jeunes du Réseau d’aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal, elle constate qu’il n’existe dans la ville aucune ressource de première ligne — «comme on dit dans notre jargon», lance la cofondatrice du Refuge des jeunes de Montréal — pour les jeunes de 17 à 25 ans en situation d’itinérance.

«Il y avait bien quelques ressources en hébergement prêtes à accueillir des jeunes filles et des jeunes garçons. Mais pour y accéder, il fallait être en démarche», dit France Labelle. Le jeune qui frappe à la porte de ces maisons doit être à la recherche d’un emploi, veut retourner sur les bancs de l’école, fait déjà un peu de bénévolat et s’abstient de toute consommation de boisson ou de drogue.

«Mais ce qui nous a frappé, c’est qu’il y avait des jeunes à Montréal qui ne remplissaient pas ces critères d’admission.» Les ruelles, les places publiques et les stations de métro étaient leurs seuls refuges. Y compris en plein hiver. «Ils se retrouvaient carrément dans la rue», mentionne France Labelle.

► LIRE LA SUITE DANS LE NUMÉRO DE SEPTEMBRE-DÉCEMBRE 2019 DE L'ORATOIRE ◄

***

 

 

du même auteur

Trois fondatrices du Regroupement pour la responsabilité sociale des entreprises: Claire Doran, Diane Boudreault et Rollande Paris.
2019-11-19 16:51 || Canada Canada

Vingt ans d'engagement actionnarial pour les communautés religieuses

Présenté lors des Rencontres internationales du documentaire de Montréal de 2019, le premier long métrage de Maxime Faure, Ainsi soient-elle, interroge les souvenirs, le quotidien mais surtout l'avenir des religieuses auxiliatrices du Québec.
2019-11-18 15:46 || Québec Québec

Première à Montréal du documentaire 'Ainsi soient-elles'

Postes Canada a mis en vente, en novembre, deux timbres qui célèbrent des fêtes religieuses.
2019-11-15 16:30 || Canada Canada

Postes Canada émet deux timbres religieux

articles récents

Trois fondatrices du Regroupement pour la responsabilité sociale des entreprises: Claire Doran, Diane Boudreault et Rollande Paris.
2019-11-19 16:51 || Canada Canada

Vingt ans d'engagement actionnarial pour les communautés religieuses

L'an dernier, le portique central de la basilique-cathédrale Marie-Reine-du-Monde avait été éclairé à l'occasion du Mercredi rouge. Cette année, c'est toute la façade qui sera illuminée en soutien aux chrétiens persécutés dans le monde.
2019-11-19 15:06 || Canada Canada

La façade de Marie-Reine-du-Monde s’éclairera en rouge pour les chrétiens persécutés

Une bénévole participe à la campagne de Noël à Oshawa, en Ontario.
2019-11-19 10:06 || Canada Canada

Pour Noël, l’Armée du Salut espère récolter 21,6 M$