COVID-19

Appels d'ONG religieuses canadiennes pour l'Inde

Plusieurs ONG religieuses canadiennes lancent des appels pour venir en aide à l’Inde, où la pandémie de COVID-19 fait des ravages considérables, particulièrement chez les citoyens les plus fragiles.
Plusieurs ONG religieuses canadiennes lancent des appels pour venir en aide à l’Inde, où la pandémie de COVID-19 fait des ravages considérables, particulièrement chez les citoyens les plus fragiles.   (CNS photo/Amit Dave, Reuters)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2021-05-14 15:38 || Monde Monde

Plusieurs ONG religieuses canadiennes lancent des appels pour venir en aide à l’Inde, où la pandémie de COVID-19 fait des ravages considérables, particulièrement chez les citoyens les plus fragiles.

«Nous exhortons tous les Canadiens à penser au peuple indien qui mène une lutte particulièrement difficile contre la propagation du virus et, pour ceux qui le peuvent, à contribuer financièrement aux efforts de nos Églises partenaires sur le terrain», écrit Carl Hétu, directeur national de CNEWA Canada.

CNEWA, aussi appelée Association catholique d’aide à l’Orient, est active en Inde depuis plus de 80 ans et collabore avec les Églises catholiques syro-malabare et syro-malankare. Elle lance une campagne de financement d’urgence «pour soutenir les plus vulnérables en Inde».

Il précise que les communautés et les groupes catholiques indiens ont besoin de soutien à fois physique et spirituel pour qu’ils puissent eux-mêmes venir en aide «aux laissés-pour-compte et à ceux qui ne peuvent bénéficier de l’aide du gouvernement».

L’argent amassé aidera les partenaires de CNEWA à fournir de l’équipement de protection personnelle et des soins médicaux et à distribuer des trousses d’hygiène et de la nourriture en sachets à ceux qui en ont besoin, précise l’organisme.

Développement et Paix décrit pour sa part une situation «apocalyptique» en Inde. L’organisme s’engage à fournir au moins 50 000 $ à la Caritas indienne. «Toutefois, précise-t-on, les besoins dépasseront largement cette somme, étant donné que le fléau de la COVID-19 ne se limite pas à l’Inde.»

De son côté, Islamic Relief Canada martèle que «chaque seconde en Inde, quatre nouveaux cas de COVID-19 sont enregistrés avec deux nouveaux décès par minute. Les cas se multiplient par centaines de milliers par jour, atteignant des pics record alors que les services de santé sont complètement débordés.»

L’ONG musulmane appelle les Canadiens à aider à fournir le matériel nécessaire pour soutenir la population indienne, dont de l’oxygène et des vaccins.

Pour cette campagne, Islamic Relief Service s’allie à l’UNICEF.

«Dans le cadre du leadership de l'UNICEF avec ACT-A/COVAX, l'organisation assure un accès équitable à la livraison des vaccins, des produits thérapeutiques et des diagnostics nécessaires, tout en soutenant le renforcement des systèmes de santé afin de fournir un legs pour le traitement d'autres maladies lorsque COVID s'estompera», fait valoir l’organisation canadienne.

Par ailleurs, la Coalition humanitaire, dont est membre Islamic Relief Service, ainsi que Action contre la Faim, Aide à l’Enfance, Banque canadienne de grains, Canadian Lutheran World Relief, CARE Canada, Humanité & Inclusion Canada, Médecins du Monde Canada, Oxfam Canada, Oxfam-Québec, Plan International Canada, Vision Mondiale Canada, lançait déjà un appel d’urgence le 4 mai. «La situation en Inde est alarmante et déchirante, écrivait son directeur général, Richard Morgan. Les organisations membres de notre coalition travaillent sans relâche pour répondre à l’urgence. Nous appelons toutes les Canadiennes et tous les Canadiens à faire leur possible pour aider. Agir rapidement et donner généreusement permettra de sauver de nombreuses vies.»

La situation sanitaire continue de se dégrader en Inde, où l’on compte désormais plus de 250 000 morts.

***

 

 

du même auteur

Des chaussures, bottes et sandales déposées dans les marches de la basilique du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, à Trois-Rivières, en signe de solidarité avec les peuples autochtones après la découverte de sépultures d'enfants à proximité d'anciens pensionnats.
2021-09-24 16:10 || Canada Canada

Les évêques canadiens présentent des excuses officielles aux Autochtones

Cette semaine, les débatteurs de Foi et turbulences commentent notamment l'élection d'un troisième gouvernement libéral dirigé par Justin Trudeau.
2021-09-23 10:02 || Québec Québec

Foi et turbulences - 23 septembre 2021

Le père Mario Decelles de la Société des Missions-Étrangères est décédé le 18 juillet 2021. Il a passé la majeure partie de sa vie en mission au Honduras.
2021-08-03 16:34 || Monde Monde

Padre Mario, l’esprit missionnaire

articles récents

Sous la responsabilité des Oblats de Marie-Immaculée, le pensionnat de Kamloops (Kamloops Indian Residential School) a ouvert ses portes en 1890. On y a retrouvé les restes de 215 enfants autochtones.
2021-09-24 11:27 || Canada Canada

Les évêques doivent officiellement inviter le pape au Canada, insiste un juge

La plus haute cour d'appel d'Italie a statué que les classes des écoles publiques peuvent approuver la présence du crucifix parce qu'il ne constitue pas une discrimination à l'égard de quiconque.
2021-09-21 13:52 || Monde Monde

Oui au crucifix en classe, mais à certaines conditions, dit la cour

Des citoyens du quartier Villeray rendront le vendredi 27 août un hommage posthume au tout premier prêtre-ouvrier du Québec, le père Ugo Benfante, décédé le 15 janvier 2021.
2021-08-25 14:55 || Québec Québec

Des citoyens rendent hommage au premier prêtre-ouvrier du Québec