Claude Grou

«Je vais bien, très bien même», dit le recteur de l'Oratoire, 6 mois après son agression

Six mois après avoir été agressé au couteau en pleine messe, le père Claude Grou, recteur de l'Oratoire Saint-Joseph à Montréal, se porte bien.
Six mois après avoir été agressé au couteau en pleine messe, le père Claude Grou, recteur de l'Oratoire Saint-Joseph à Montréal, se porte bien.   (Présence/François Gloutnay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2019-10-17 11:33 || Québec Québec

Le jeudi 10 octobre 2019, tout juste avant de lancer officiellement une campagne publique de financement destinée à amasser les fonds nécessaires à l’achèvement du projet d’aménagement de l’Oratoire Saint-Joseph, le père Claude Grou, son recteur, a pris quelques instants pour répondre aux questions sur son état de santé.

Présence: Père Grou, nous ne nous sommes pas rencontrés depuis le 29 mars 2019. C'était une semaine après l'agression dont vous aviez été la victime alors que vous célébriez la messe à la crypte de l'Oratoire Saint-Joseph de Montréal. Comment allez-vous aujourd'hui?

Père Claude Grou: Je vais bien. Je vais très bien même. Je suis bien rétabli. Heureusement, les blessures physiques étaient superficielles. Comme je me plais à le dire: le corps est entier mais dorénavant un peu raccommodé.

J'ai recommencé très rapidement à célébrer la messe à la crypte. J'y tenais beaucoup pour les pèlerins. Ce sont souvent les mêmes personnes qui reviennent tous les matins alors je voulais qu'on vive ensemble mon retour parce qu'ils ont eux aussi vécu cet événement traumatisant.

Physiquement, vous allez bien, cela semble évident. Mais psychologiquement? Vous pensez souvent aux événements du 22 mars 2019?

Non, pas souvent. Mais j'ai parfois des flashbacks. Par exemple, lorsque je vois quelqu'un arriver avec un couteau...

Pardon? Est-ce si fréquent que des gens s'approchent de vous avec des couteaux?

Non, non. (rires) Je vous donne un exemple. Une de nos jeunes confrères faisait récemment, lors d'une soirée, des tours de magie. Dans un de ses tours, il a fait usage d'un couteau. En le voyant, je n'ai pas pu m'empêcher de reculer... (rires)

Vous avez rencontré celui qui vous a blessé?

Je n'ai pas eu de contacts avec cette personne. Je sais que c'est un homme malade psychologiquement. J'espère sincèrement qu'il aura les soins dont il a besoin pour sa guérison. Je ne peux pas en vouloir à quelqu'un qui a commis un tel geste parce qu'il est malade. Je souhaite vraiment que notre système de santé lui offrira ce qu'il y a de mieux pour lui.

***

 

 

du même auteur

«Osez donc venir découvrir cette femme que vous pensez connaître», lance résolument Jean-François Royal aux voisins du Site historique Marguerite-Bourgeoys et aux gens des autres régions qui «oseront» venir à Montréal cet été.
2020-07-02 06:12 || Québec Québec

Découvrir la Marguerite Bourgeoys 2.0 cet été

La Sûreté du Québec a arrêté un total de huit membres des Clercs de Saint-Viateur entre le 23 et le 30 juin 2020.
2020-06-30 17:05 || Québec Québec

Nouvelles arrestations de Clercs de Saint-Viateur

Le syndicaliste Joseph Giguère, premier directeur général laïque du Centre St-Pierre de Montréal, est décédé le mardi 23 juin 2020.
2020-06-29 14:19 || Québec Québec

Décès de Joseph Giguère, figure majeure du catholicisme social

articles récents

Terrence Prendergast photographié à Beauport en août 2019.
2020-06-30 17:39 || Canada Canada

Un rare troisième pallium pour Mgr Prendergast

Des fidèles assistent à une célébration à Saint-Pierre de Rome le 14 juin 2020. Au Québec, les évêques reçoivent de nombreuses demandes pour accentuer les pressions sur le gouvernement pour rouvrir les églises.
2020-06-15 10:09 || Québec Québec

Un curé déplore la lenteur du gouvernement à ouvrir les églises

David Margaryan,  curé de la paroisse de la cathédrale arménienne Saint-Grégoire l’Illuminateur de Montréal.
2020-06-14 15:25 || Canada Canada

Directives pour la reprise progressive des services religieux